Forums vengeurs, campagnes de presse souvent virulentes: les chirurgiens esthétiques et plasticiens se préoccupent de plus en plus de leur réputation.

Le Syndicat national de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (SNCPRE), auquel adhèrent deux tiers des 930 chirurgiens plasticiens exerçant en France, s’est donné pour mission de mieux informer les candidates ou les candidats à la chirurgie esthétique en rappelant “qu’aucune intervention n’est anodine ».

Le SNCPRE évoque également les problèmes liés au « tourisme médical » consistant à faire réaliser à l’étranger des interventions de chirurgie plastique ou esthétique : la loi qui réglemente ces interventions s’accompagne depuis le 12 juillet 2005 de deux décrets d’application que le SNCPRE entend mettre en avant pour dissuader les candidat(e)s :

1)   Choix d’un chirurgien qualifié en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique par l’Ordre des médecins,
2)   Délai de réflexion minimal de quinze jours,
3)   Possibilité et/ou nécessité de voir ce chirurgien à plusieurs reprises,

4)   Consentement éclairé et devis précis défini légalement et signés par les deux parties
5)    Prise en charge des suites opératoires par le chirurgien qui a opéré,

6)   Assurance en responsabilité civile professionnelle du chirurgien et de l’établissement où il exerce,

7)   Prise en charge des suites et d’éventuelles complications toujours possibles quel que soit l’intervention réalisée par l’opérateur et son établissement.

 Pour ce qui est de la prise en charge, la Sécurité sociale et le SNCPRE précisent que : « La chirurgie esthétique n’est jamais prise en charge par l’assurance maladie qu’elle soit réalisée en France ou à l’étranger.
En ce qui concerne les suites opératoires, les insatisfactions, les malfaçons, les complications classiques (hématomes, nécroses, infections hors septicémie…) ainsi que les résultats inesthétiques, ils ne sont pas non plus pris en charge par l’assurance maladie, que la chirurgie esthétique ait été réalisée en France ou à l’étranger.

 Seules les médicales graves (embolie pulmonaire, septicémie, complication nécessitant une hospitalisation en secteur de soins intensifs..) sont  prises en charge par l’assurance maladie que la chirurgie esthétique ait été réalisée en France ou à l’étranger.”

 http://www.esthetique-chirurgie.org

A Lire également

Chirurgie réparatrice, chirurgie esthétique : quel... Je souhaite modifier la taille de ma poitrine que je trouve trop petite ou encore mon enfant a les oreilles "décollées"… Quelle est la différence entr...
Hôpitaux : la HAS dénonce la maltraitance “o... La Haute Autorité de Santé (HAS) publie un rapport sur « la maltraitance ordinaire » ressentie au sein des établissements de santé à la fois par les u...
Erreurs médicales : une légère baisse en 2008  Assureur de 302 615 professionnels de santé, le Sou Médical, mutuelle du Groupe MACSF, vient de publier son rapport 2008. Observatoire de la sinistra...
Chirurgie esthétique : les pièges à éviter Lifting des paupières, rhinoplastie, liposuccion… De plus en plus de femmes, mais aussi d’hommes, ont recours à des interventions chirurgicales pour p...
Chirurgie esthétique: plus d’un Français sur... Un sondage OpinionWay pour Le Figaro révèle que 34% des Français seraient prêts à recourir à la chirurgie esthétique. 41% des femmes se déclarent ains...
Toxine botulique : info ou intox ? Dans le premier guide pratique accessible à tous, médecins comme patients, le Docteur Benjamin Ascher, (chirurgien plasticien qui a introduit la toxin...
Comment expliquer l’hôpital aux enfants et les ras... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Insuffisance cardiaque : un suivi à distance (SCAD... L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique grave avec des réhospitalisations fréquentes. Certaines peuvent être évitées à condition « d’éduque...
Médecine esthétique : le bien-vieillir accessible ... Médecines alternatives, développement des produits injectables, intégration des nouvelles technologies, ...le chirurgien esthétique a désormais le cho...
Comment aider la peau à cicatriser ? On veut toujours aider la peau à cicatriser plus vite après une grosse blessure ou après une opération de chirurgie esthétique. Objectif : réduire l’a...
Peau distendue : que faire après une perte de poid... Après une perte de poids, la peau peut se trouver distendue, voire en excès. C’est le cas notamment lorsque la perte de poids a été si rapide que l’él...
Sélection de livres jeunesse : comment expliquer l... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
La cryolipolyse pour dire adieu aux bourrelets Sans recourir à une opération de chirurgie esthétique, la cryolipolyse permet de faire fondre ses bourrelets en les « gelant » au bout d’une séance. P...
Liposuccion : dites adieu à vos derniers kilos ! La liposuccion est une méthode de chirurgie esthétique idéale pour supprimer définitivement les amas de graisses localisés. La lipoaspiration est en e...
Bill Clinton, opéré du cœur, va bien Bill Clinton vient de subir une opération à New-York : une angioplastie dans une artère coronarienne, incluant la pose de deux endoprothèses. L’opé...
La chirurgie esthétique en cas d’hyperhidrose (tra... Si la chirurgie esthétique est surtout connue pour améliorer la beauté du corps, son rôle va aujourd’hui plus loin. Avec les nouvelles techniques de c...