Forums vengeurs, campagnes de presse souvent virulentes: les chirurgiens esthétiques et plasticiens se préoccupent de plus en plus de leur réputation.

Le Syndicat national de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (SNCPRE), auquel adhèrent deux tiers des 930 chirurgiens plasticiens exerçant en France, s’est donné pour mission de mieux informer les candidates ou les candidats à la chirurgie esthétique en rappelant “qu’aucune intervention n’est anodine ».

Le SNCPRE évoque également les problèmes liés au « tourisme médical » consistant à faire réaliser à l’étranger des interventions de chirurgie plastique ou esthétique : la loi qui réglemente ces interventions s’accompagne depuis le 12 juillet 2005 de deux décrets d’application que le SNCPRE entend mettre en avant pour dissuader les candidat(e)s :

1)   Choix d’un chirurgien qualifié en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique par l’Ordre des médecins,
2)   Délai de réflexion minimal de quinze jours,
3)   Possibilité et/ou nécessité de voir ce chirurgien à plusieurs reprises,

4)   Consentement éclairé et devis précis défini légalement et signés par les deux parties
5)    Prise en charge des suites opératoires par le chirurgien qui a opéré,

6)   Assurance en responsabilité civile professionnelle du chirurgien et de l’établissement où il exerce,

7)   Prise en charge des suites et d’éventuelles complications toujours possibles quel que soit l’intervention réalisée par l’opérateur et son établissement.

 Pour ce qui est de la prise en charge, la Sécurité sociale et le SNCPRE précisent que : « La chirurgie esthétique n’est jamais prise en charge par l’assurance maladie qu’elle soit réalisée en France ou à l’étranger.
En ce qui concerne les suites opératoires, les insatisfactions, les malfaçons, les complications classiques (hématomes, nécroses, infections hors septicémie…) ainsi que les résultats inesthétiques, ils ne sont pas non plus pris en charge par l’assurance maladie, que la chirurgie esthétique ait été réalisée en France ou à l’étranger.

 Seules les médicales graves (embolie pulmonaire, septicémie, complication nécessitant une hospitalisation en secteur de soins intensifs..) sont  prises en charge par l’assurance maladie que la chirurgie esthétique ait été réalisée en France ou à l’étranger.”

 http://www.esthetique-chirurgie.org

A Lire également

Chirurgie esthétique : les pièges à éviter Lifting des paupières, rhinoplastie, liposuccion… De plus en plus de femmes, mais aussi d’hommes, ont recours à des interventions chirurgicales pour p...
Toxine botulique : info ou intox ? Dans le premier guide pratique accessible à tous, médecins comme patients, le Docteur Benjamin Ascher, (chirurgien plasticien qui a introduit la toxin...
Chirurgie esthétique : 45% des françaises diraient... Selon un sondage Harris publié par le magazine Top Santé sur le rapport qu’entretiennent les françaises et la médecine esthétique, 87% des femmes inte...
Chirurgie réparatrice, chirurgie esthétique : quel... Je souhaite modifier la taille de ma poitrine que je trouve trop petite ou encore mon enfant a les oreilles "décollées"… Quelle est la différence entr...
Complémentaire santé : zoom sur les services dR... Avec la compétitivité et la forte concurrence du secteur, les complémentaires santé offrent de plus en plus de services annexes . C'est le cas des ser...
Sélection de livres jeunesse : comment expliquer l... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Psychiatrie : vers une réforme des soins sans cons... Roselyne Bachelot, la ministre de la santé, a présenté mercredi 5 mai en conseil des ministres, un projet de loi relatif aux droits et à la protection...
Documentaire : « Peur sur l’hôpital » lundi 25 jan... Confusion dans l’administration de médicaments, erreur d’un geste chirurgical, carence du suivi post-opératoire, le documentaire « Peur sur l’hôpital ...
Retrouver sa silhouette après un accouchement Après un accouchement, retrouver sa silhouette - tout comme sa peau de jeune fille - est parfois compliqué. Vergetures, peau du ventre distendue, cica...
La cryolipolyse pour dire adieu aux bourrelets Sans recourir à une opération de chirurgie esthétique, la cryolipolyse permet de faire fondre ses bourrelets en les « gelant » au bout d’une séance. P...
Monoxyde de carbone : 5000 intoxications chaque an... En France, chaque année, environ 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone : 1000 d’entre elles doivent être hospitalisé...
Médecine esthétique : le bien-vieillir accessible ... Médecines alternatives, développement des produits injectables, intégration des nouvelles technologies, ...le chirurgien esthétique a désormais le cho...
Peau distendue : que faire après une perte de poid... Après une perte de poids, la peau peut se trouver distendue, voire en excès. C’est le cas notamment lorsque la perte de poids a été si rapide que l’él...
La chirurgie esthétique dentaire aussi abordable e... Pour obtenir des dents blanches, finis le tourisme médical ou les bars à sourire discounts. Aujourd’hui, des cabinets dentaires français se spécialise...
Chirurgie de l’obésité : bonne ou mauvaise i... Impossible de passer une semaine sans lire un nouvel article lié au poids. Entre les campagnes de communication visant à lutter contre le surpoids, le...
Maladies nosocomiales : vous êtes hospitalisé ? At... Lors d’une hospitalisation, l’attention à son hygiène personnelle est très importante. Il faut ainsi se laver les mains après être allé aux toilettes,...