De nouveaux cas de malaise chez des nourrissons lors de l’administration de Uvestérol Vitaminé ADEC ou de Uvestérol D 1500UI/mL conduisent l’Afssaps à rappeler l’importance de respecter scrupuleusement les modes d’administration de ces médicaments.

– Uvestérol Vitaminé ADEC est indiqué chez le nouveau-né (en particulier prématuré) et le nourrisson présentant une carence en vitamines A, D, E et C.

– Uvestérol D est indiqué dans la prévention et le traitement de la carence en vitamine D chez le nourrisson et l’enfant jusqu’à cinq ans, ainsi que chez les femmes enceintes ou qui allaitent et chez les personnes âgées.

Malgré le rappel des recommandations d’administration de ces médicaments en 2006 et la mise à disposition par les laboratoires Crinex d’une nouvelle seringue pour administration orale plus adaptée, de nouveaux cas de malaises ont été signalés, en particulier chez les nouveau-nés prématurés et chez les nourrissons de moins de 1 mois. Aussi, afin de limiter le risque de malaise et de fausse route, l’Afssaps rappelle la nécessité de respecter scrupuleusement les modalités d’administration de ces médicaments, en particulier chez les nouveaux nés prématurés et chez les nourrissons :

Lors de l’administration d’Uvestérol Vitaminé ADEC à un nouveau-né prématuré (dans les premières semaines après arrêt de l’alimentation par sonde), la solution doit toujours être diluée dans un peu d’eau ou de lait puis administrée dans une tétine.

En cas de reflux gastro-oesophagien , Uvestérol Vitaminé ADEC et Uvestérol D 1500UI/mL doivent systématiquement être dilués dans un peu d’eau ou de lait, puis administrés dans une tétine ou dans un biberon de faible volume.

Dans les autres situations où le produit peut être administré pur , il est impératif d’utiliser la seringue pour administration orale fournie avec le flacon, les autres seringues n’étant pas adaptées à l’administration orale de ces médicaments à des nourrissons

Dans tous les cas , l’enfant doit être installé en position semi-assise (tête en légère flexion, reposée sur le bras). Le produit doit être administré lentement pour laisser le temps au nourrisson de l’avaler naturellement. Ces 2 précautions doivent systématiquement être respectées lors de l’administration de tout médicament sous forme liquide chez un nourrisson.

Par ailleurs, l’Afssaps réfléchit à de nouvelles mesures de minimisation du risque telles que l’élaboration de recommandations de bonne pratique sur la supplémentation en vitamine D de l’adulte et de l’enfant, et la modification des modalités d’administration.

Les laboratoires CRINEX, en accord avec l’Afssaps, ont adressé aux professionnels de santé concernés* un courrier de rappel de l’ensemble des recommandations à respecter lors de l’administration des spécialités Uvestérol Vitaminé ADEC et Uvestérol D 1500UI/mL. L’Afssaps rappelle que tout effet indésirable grave ou inattendu doit être déclaré au centre de pharmacovigilance .

Source : Afssaps

A Lire également

Procréation médicalement assistée : des risques ac... Selon une vaste étude menée dans 33 établissements hospitaliers français entre 2003 et 2007, soit sur plus de 15.000 naissances, les bébés nés par pro...
Grippe H1N1 : un dispositif de surveillance des ef... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...
Le Primpéran® contre-indiqué chez les moins de 18 ... L’Afssaps a décidé de contre-indiquer le Primpéran® (métoclopramide ) et ses génériques chez les moins de 18 ans. Une décision prise après avoir procé...
Retraits et rappel de lots de médicaments: les pha... A partir du 3 novembre 2011, l’Afssaps et le Conseil national de Ordre des pharmaciens (CNOP) vont mettre en place un système d'information plus perfo...
L’Agence nationale de sécurité du médicament et de... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est officiellement créée. La parution du décret de gouvernance relatif à ...
Médicaments : chaque français a consommé 48 boîtes... L’Afssaps a publié mercredi  les chiffres clés des ventes de médicaments aux officines et aux hôpitaux réalisées en 2010. Les résultats 2010 confirmen...
Les députés interdisent le Bisphénol A dans les bi... L’assemblée nationale a voté mercredi la loi suspendant la fabrication et la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A.  En revanch...
Bronchiolite : l’épidémie aurait franchi son pic... Selon  l'Institut de veille sanitaire (InVS), les données recueillies dans les services hospitaliers d’urgence montrent que le nombre de recours pour ...
Bébé tousse : un dépliant pour savoir quoi faire... Suite à sa récente réévaluation des médicaments destinés à traiter la toux chez l’enfant de moins de deux ans, l’Afssaps a élaboré plusieurs documents...
Prothèses PIP: l’Afssaps et la DGS remettent leur ... Le mercredi 1er février 2012, le directeur général de la Santé et le directeur général de l’Afssaps ont remis au ministre du Travail, de l’Emploi et d...
Vaccin H1N1 : la liste des personnes prioritaires Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de  publier ce jeudi la liste des personnes prioritaires pour le vaccin H1N1. Parmi elles : les pers...
Des conseils pour baigner bébé en toute sécurité c... Alors que 25% des parents utilisent encore des bouées pour baigner leur bébé malgré la dangerosité du système, l’Association Française de Pédiatrie Am...
La vaccination antigrippale H1N1 efficace à la foi... En pleine campagne de vaccination 2011-2012 contre la grippe saisonnière, les résultats de l'étude clinique PREFLUVAC menée pendant la pandémie grippa...
Autisme: les enfants prématurés auraient cinq fois... Selon une étude parue dans la revue médicale américaine Pediatrics, les bébés prématurés, du fait de leur faible poids, auraient cinq fois plus de ris...
Gastro-entérite : l’Afssaps recommande la suspensi... L'Agence européenne du médicament (EMA) a été informée par les laboratoires GlaxoSmithKline de la présence dans des lots de vaccin buvable Rotarix® di...
Protélos® : l’Afssaps veut réevaluer son rap... A la suite des avis concordants des commissions de pharmacovigilance et d'autorisation de mise sur le marché, l'Afssaps a décidé de saisir l'agence eu...