Alors que la publication par l’Afssaps de la liste de 77 médicaments placés sous surveillance a semé le trouble chez de nombreux patients, l’UFC–Que Choisir a rendu publique ce lundi son analyse de cette fameuse liste. Selon elle, trente-et-un sont “à éviter” dont huit médicament sont “particulièrement dangereux”. L’association de consommateurs appelle ainsi « les pouvoirs publics à agir sans délai ».

« En attirant pêle-mêle l’attention sur des médicaments à la dangerosité avérée et d’autres qui, bien qu’à surveiller, sont utiles, la publication de la liste des 77 médicaments, non accompagnée de recommandations, a accru la défiance des Français vis-à-vis des médicaments », estime l’UFC-Que Choisir qui a analysé chacun des médicaments. Résultats : 31 d’entre eux seraient à éviter, dont 8 particulièrement dangereux, seraient à « retirer du marché sans attendre » : Actos, Arcoxia, Equanil, Hexaquine, Nexen, Valdoxan, Vastarel et Zyban1. L’association note dans un communiqué que « plusieurs de ces médicaments sont d’ailleurs d’ores et déjà interdits à l’étranger » .

Le “déremboursement des médicaments inefficaces”
L’UFC–Que Choisir a par ailleurs passé en revue les médicaments à « vignette orange » (pris en charge à 15 % par l’assurance maladie). « Alors que certaines de ces spécialités sont utiles, et mériteraient une meilleure prise en charge par la collectivité nationale, il apparaît à l’inverse que d’autres sont sans efficacité, voire, comme certains vasodilatateurs, dangereux », souligne l’association. « Refusant que l’intérêt économique des laboratoires passe avant les impératifs de santé publique », l’UFC– Que Choisir rappelle dans son communiqué que « seuls les critères de santé doivent entrer en considération dans les décisions de mise sur le marché et de remboursement des médicaments ».

Dans un « double objectif de santé publique et d’économies », l’UFC–Que Choisir réclame une action sans délai des pouvoirs publics qui passe concrètement par le retrait du marché des huit médicaments précités qui sont dangereux pour la santé et le “déremboursement des médicaments inefficaces, qui grèvent inutilement les finances publiques et contribuent à l’augmentation des primes d’assurances complémentaires santé”.

Enfin l’UFC-Que Choisr estime que « la communication défaillante de l’AFSSAPS s’agissant des médicaments placés sous surveillance est une nouvelle preuve de l’urgence de la réforme de la politique du médicament, réforme qui se fait toujours attendre ».

Source : UFC Que Choisir

A Lire également

Médicaments : attention aux risques de surdosage c... Dans son dernier numéro, la revue indépendante Prescrire met en garde contre les conditionnements peu fiables de certains médicaments destinés aux enf...
Médicaments : leur efficacité bientôt affichée sur... Selon un "document confidentiel" que Le Parisien/Aujourd'hui en France a pu consulter, un code mentionnant le "service médical rendu" (SMR) pourrait ê...
Levothyrox : les patients disposeront de nouveaux ... Afin de proposer un choix de traitement aux patients souffrant de troubles de la thyroïde et d’apporter des solutions à certains patients qui continue...
Une liste de 68 médicaments à éviter selon la revu... La revue médicale indépendante "Prescrire" vient de publier son palmarès 2013 des médicaments. Elle a également mis à jour sa liste des médicament...
Le “Guide des 4.000 médicaments” fait ... Avec près de 175.000 exemplaires vendus en deux semaines, le "Guide des 4.000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux" du Pr Philippe Even et du Pr ...
Le remboursement des médicaments à vignette bleue ... C’est ce lundi qu’entre en vigueur la baisse de 35% à 30% du taux de remboursement par l'assurance maladie des médicaments à vignette bleue. Une mesur...
Médicaments anti-Alzheimer : leur éventuel dérembo... Alors que la Haute autorité de santé (HAS) réévalue actuellement le « service médical rendu » (SMR), en d’autres termes, l’efficacité des quatre médic...
Médicaments: l’UFC–Que Choisir pour la fin du mono... L'association UFC–Que Choisir s'est prononcée jeudi pour une "libéralisation de l'automédication". Elle estime ainsi que pour dynamiser ce marché, il ...
Réforme du médicament: la Mutualité Française sera... La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, a pris acte « avec satisfaction » de l’intention des pouvoirs publ...
Sécu : les assurés vont mettre la main à la poche... Le gouvernement s'apprête à dévoiler plusieurs mesures qui vont toucher au portefeuille des assurés pour limiter le déficit de l’assurance maladie. ...
Pamplemousse et médicaments : attention aux intera... L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) rappelle, dans un point d'information, que le pamplemousse est connu pour...
Médicaments: des dépenses encore beaucoup trop éle... Selon une étude présentée lundi 24 juin par l'eurodéputée Michèle Rivasi, le pharmacien Serge Rader et le Pr Philippe Even, les dépenses de médicament...
Médicaments : ne les prenez pas n’importe co... Le 2 mars 2012, le Ministère chargé de la Santé diffusera une nouvelle campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médi...
Médicaments : un site internet européen sur les ef... L'Agence européenne du médicament (EMA) vient de mettre en ligne un site internet d'information sur les effets secondaires des médicaments autorisés d...
Près d’un million de produits de santé illic... La France vient de participer à l’opération internationale « PANGEA IX » coordonnée par Interpol et  l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) et dest...
95% des médicaments génériques vendus en France so... Alors qu'un sondage Ifop, publié lundi, montre que la défiance des Français vis-à-vis des médicaments génériques a augmenté en 2012, le Gemme, associa...