Alors que la publication par l’Afssaps de la liste de 77 médicaments placés sous surveillance a semé le trouble chez de nombreux patients, l’UFC–Que Choisir a rendu publique ce lundi son analyse de cette fameuse liste. Selon elle, trente-et-un sont “à éviter” dont huit médicament sont “particulièrement dangereux”. L’association de consommateurs appelle ainsi « les pouvoirs publics à agir sans délai ».

« En attirant pêle-mêle l’attention sur des médicaments à la dangerosité avérée et d’autres qui, bien qu’à surveiller, sont utiles, la publication de la liste des 77 médicaments, non accompagnée de recommandations, a accru la défiance des Français vis-à-vis des médicaments », estime l’UFC-Que Choisir qui a analysé chacun des médicaments. Résultats : 31 d’entre eux seraient à éviter, dont 8 particulièrement dangereux, seraient à « retirer du marché sans attendre » : Actos, Arcoxia, Equanil, Hexaquine, Nexen, Valdoxan, Vastarel et Zyban1. L’association note dans un communiqué que « plusieurs de ces médicaments sont d’ailleurs d’ores et déjà interdits à l’étranger » .

Le “déremboursement des médicaments inefficaces”
L’UFC–Que Choisir a par ailleurs passé en revue les médicaments à « vignette orange » (pris en charge à 15 % par l’assurance maladie). « Alors que certaines de ces spécialités sont utiles, et mériteraient une meilleure prise en charge par la collectivité nationale, il apparaît à l’inverse que d’autres sont sans efficacité, voire, comme certains vasodilatateurs, dangereux », souligne l’association. « Refusant que l’intérêt économique des laboratoires passe avant les impératifs de santé publique », l’UFC– Que Choisir rappelle dans son communiqué que « seuls les critères de santé doivent entrer en considération dans les décisions de mise sur le marché et de remboursement des médicaments ».

Dans un « double objectif de santé publique et d’économies », l’UFC–Que Choisir réclame une action sans délai des pouvoirs publics qui passe concrètement par le retrait du marché des huit médicaments précités qui sont dangereux pour la santé et le “déremboursement des médicaments inefficaces, qui grèvent inutilement les finances publiques et contribuent à l’augmentation des primes d’assurances complémentaires santé”.

Enfin l’UFC-Que Choisr estime que « la communication défaillante de l’AFSSAPS s’agissant des médicaments placés sous surveillance est une nouvelle preuve de l’urgence de la réforme de la politique du médicament, réforme qui se fait toujours attendre ».

Source : UFC Que Choisir

A Lire également

Médicaments sans ordonnances : une étude dénonce ... Une étude de l’association de consommateurs CLCV menée sur 528 pharmacies dans 16 régions au printemps 2013 montre que les prix des médicaments sans o...
Médicaments : la liste des produits déremboursés c... Selon le « Parisien/Aujourd’hui en France », la liste des 170 médicaments concernés par la baisse de remboursement de 35 à 15% sera publiée dans une s...
Trois nouveaux médicaments sur la sellette Dans son numéro de janvier, la revue médicale Prescrire, dénonce le maintien sur le marché de trois médicaments qui afficheraient, selon elle, une bal...
Médicaments : ne les prenez pas n’importe co... Le 2 mars 2012, le Ministère chargé de la Santé diffusera une nouvelle campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médi...
Retraits de plusieurs lots de médicaments des labo... L’Afssaps indique avoir procédé le 10 janvier au retrait des spécialités exploitées par la société Alkopharm dont "l’indisponibilité immédiate n’aura ...
Comsommation de médicaments: la France n’est... Selon une étude réalisée par le LIR, association qui regroupe 16 laboratoires pharmaceutiques internationaux, la consommation française de médicaments...
Médicaments : la confiance des Français rebondit Malgré un contexte d’accumulation de controverses, la confiance des Français dans les médicaments repart à la hausse. Les résultats de l'Observatoire ...
Une personne âgée consomme en moyenne sept molécul... Selon le rapport relatif à la politique du médicament en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les plus de 65 ans repr...
25 médicaments génériques vont être suspendus en F... L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) va suspendre à partir du 18 décembre 2014 la commercialisation de 25 médicaments génériques commer...
Médicaments: les prix augmentent pour les ménages... Une étude de l'Insee publiée mercredi montre qu’entre 2000 et 2010, le prix « brut » , c'est-à-dire le prix de marché de l’ensemble des médicaments re...
Médicaments : la consommation d’antibiotique... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé mercredi qu'elle souhaitait « réduire de 25 % la consommation globale d’antibiotiques et faire pa...
Les médicaments font-ils reculer les maladies ? Les médicaments ont permis de mieux lutter contre le cancer, le sida, l’hépatite C, la dépression, la tuberculose ou le diabète, mais, beaucoup de mal...
Médicaments sans ordonnance : “pas nécessair... Des écarts de prix (entre 2 et 3 fois) sur un même médicament selon les pharmacies, des médicaments sur Internet "pas nécessairement moins chers"...  ...
Les patients peuvent déclarer directement les effe... La déclaration d’un effet indésirable lié à un médicament peut désormais être effectuée directement par le patient et les associations de patients. L’...
Les venins des serpents n’ont pas livré tous leurs... Depuis plusieurs décennies, les venins de serpents sont utilisés en pharmacologie pour créer de nouveaux médicaments. Mais une équipe de pharmacologis...
Médicaments : un site internet européen sur les ef... L'Agence européenne du médicament (EMA) vient de mettre en ligne un site internet d'information sur les effets secondaires des médicaments autorisés d...