Dans la plupart des pays de la Région européenne de l’OMS, plus des deux tiers de la quantité de sel consommée sont en fait cachés dans les aliments manufacturés, les en-cas et autres denrées telles que le pain et le fromage.

 Certaines chaînes de restauration rapide et d’autres restaurants constituent une source importante de produits riches en sel, en matières grasses et en sucre. En d’autres termes, les consommateurs ne peuvent contrôler qu’environ 20 % de leur apport en sel : comme, bien souvent, nous ne connaissons pas la quantité de sel que nous ingérons, nous ne pouvons donc en diminuer la consommation.

Le sel et ses dangers
Si le sodium est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, les populations de la Région européenne de l’OMS en consomment de trop sous forme de sel.

En 2008, les maladies cardiovasculaires étaient responsables de 42 % de la mortalité dans la Région. Aujourd’hui, la consommation de sel est considérée comme l’un des principaux facteurs de risque des maladies non transmissibles, notamment les maladies cardiovasculaires.

Les résultats de la recherche ont révélé qu’une consommation élevée de sel entraîne une augmentation de la tension artérielle et ce, chez tous les groupes d’âge. Les enfants sont particulièrement sensibles à l’accoutumance au goût du sel, ce qui peut stimuler la demande en produits très salés et devenir une habitude à long terme. Si la tension artérielle est élevée durant l’enfance, elle est susceptible de continuer jusqu’à l’âge adulte, augmentant le risque d’hypertension et de maladie cardiovasculaire à un âge plus avancé.

« Malgré l’existence d’éléments de preuve solides sur les bienfaits sanitaires de la réduction des apports en sel, un segment de l’industrie alimentaire reste réticent à prendre des initiatives à cet égard et ce, pour des raisons commerciales », note l’OMS.

Ce que l’on peut faire
Les études réalisées à ce sujet au niveau mondial ont montré que la réduction d’environ la moitié des apports en sel (au niveau recommandé de 5 g par jour pour les adultes) diminuerait les accidents vasculaires cérébraux de 24 % et les maladies coronariennes de 18 %.

L’OMS/Europe a d’ailleurs fait de la réduction de la consommation de sel l’une des cinq interventions prioritaires du nouveau Plan d’action pour la mise en oeuvre de la Stratégie européenne contre les maladies non transmissibles (prévention et lutte) 2012-2016. Ces dernières années, de nombreux programmes et stratégies efficaces de réduction des apports en sel ont été mis en place dans la Région européenne. Les objectifs fixés par des programmes tels que le cadre de l’Union européenne (UE) pour les initiatives nationales de réduction des apports en sel se concentrent largement sur les denrées de l’industrie alimentaire telles que les plats préparés, les produits carnés, le pain et les fromages. Dans l’UE, 11 pays ont accepté de réduire les apports en sel de 16 % entre 2008 et 2012.

Trois objectifs ont été fixés dans le cadre de la Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’exercice physique et la santé de l’OMS, et du Plan d’action européen, à savoir :

. édifier des environnements incitant les consommateurs à modifier leurs choix alimentaires ;
. appuyer les activités d’évaluation et de surveillance de la consommation de sel ;
. faciliter les études sur le sel en tant que moyen de prévenir les troubles dus à une insuffisance en iode.

Néanmoins, beaucoup reste à faire pour sensibiliser davantage le public, modifier les comportements et réduire la teneur en sel.

Source : OMS-EUROPE

A Lire également

Maison : utiliser l’eau de pluie, c’est possible... Vous ne pouvez pas -vous n’en avez pas vraiment le droit- utiliser l’eau de pluie pour laver votre linge ou votre vaisselle. La réglementation fran...
Comment protéger son émail dentaire ? Fruits et jus de fruits, boissons énergétiques, toniques et sodas, vin... Saviez-vous que les aliments acides, sont les principaux responsables de l’é...
Pas de télé pour les enfants de moins de 2 ans « Pour des enfants plus intelligents et plus minces, éloignez-les des écrans de télévision lorsqu'ils sont petits ». C’est le constat d’une étude mené...
Maladies auto-immunes: le sel pourrait jouer un rô... Selon plusieurs études publiées dans la revue britannique Nature, une alimentation trop riche en sel pourrait jouer un rôle dans le développement des ...
Cancer: ça commence dans l’assiette Examinez bien votre assiette. C’est là que ça se passe. 320 000 nouveaux cas de cancer recensés chaque année en France: 30 % environ pourraient être é...
Alerte sur le « Sorbitol Food Grade » Les autorités sanitaires européennes ont informé les autorités françaises du décès d’une personne et de l’hospitalisation de deux autres personnes en ...
Comment “déshydrater les aliments : techniqu... Catherine Moreau nous délivre toutes ses techniques et recettes pour déshydrater les fruits et légumes. La déshydratation est la méthode de conservati...
Alcool : la consommation en baisse dans les cafés,... Selon l’édition 2012 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées en France publiée par l'association professionnelle Entreprise & Pré...
Diététique : le pain reste l’aliment pillier... Repas primordial de la journée, le petit déjeuner est essentiel sur le plan nutritionnel car il rompt un jeûne de près de 12 heures et recharge le cor...
Alimentation : les Français ont la main trop lourd... Selon des résultats préliminaires de l'étude NutriNet-Santé publiés ce lundi, une grande majorité des hommes (95%) et des femmes (82%) ont encore un a...
Nos fruits et légumes recouverts de bactéries  Deux chercheurs de l'université du Colorado se sont intéressés aux bactéries présentes à la surface des fruits et légumes. Leur constat : ces bactéri...
Le goûter : un repas qui n’est pas réservé q... Si près de 80% des enfants de 3 à 14 ans prennent régulièrement un goûter*, 43% des femmes et 30% des hommes ont cette habitude au quotidien**. Commen...
Alcool Info Service : évaluez votre consommation e... Le site www.alcoolinfoservice.fr propose une information complète sur l’alcool et la santé ainsi que l’alcoomètre, un outil d’évaluation de sa consom...
Mickey s’invite dans les assiettes de vos enfants ... Les magasins Carrefour élargissent leur gamme de produits alimentaires pour enfants : plus de choix, toujours des petits prix, et en plus, les personn...
Des tests de grossesse bientôt disponibles dans le... Sur l’antenne de RMC, Benoit Hamon, le ministre chargé de la Consommation, a indiqué que le gouvernement allait émettre un "avis favorable" sur un ame...
Alimentation, environnement… : un nouveau si... Bisphénol A, radiofréquences, équilibre alimentaire, sécurité des aliments,… L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environn...