En France, 400 000 personnes sont exclues de la société parce qu’elles sont atteintes d’un handicap méconnu en France : le Syndrome d’Asperger. Pourtant des solutions avérées et peu coûteuses existent dans de nombreux pays. Dans les pays anglo-saxons on sait depuis plus de 20 ans diagnostiquer et prendre en charge les Asperger dès leur plus jeune âge pour leur permettre de devenir des adultes autonomes.

Le Syndrome d’Asperger et les « Asperger » : qu’est-ce que c’est ?
Le Syndrome d’Asperger est un handicap du sens social d’origine neurobiologique. Les « Asperger » ne sont ni des idiots ni des malades mentaux, ce sont juste des « handicapés » du sens social. Ils ne savent pas comment entrer en relation avec les autres, comment les comprendre, comment se comporter dans les situations simples de la vie quotidienne. Par exemple lorsque nous rencontrons une personne pour la première fois nous sommes à même de deviner son âge, son statut social et nous savons immédiatement, à l’expression de son visage et au ton de sa voix, si cette personne est heureuse, en colère ou bien triste. Les Asperger ne décodent pas ce langage invisible et implicite qui permet en fait de se connecter aux autres de façon adéquate et de comprendre les situations sociales. Non seulement ils ont l’air gauche mais ils sont très souvent « à coté de la plaque ».
Comme la personne Asperger n’a pas le sens social, elle va devoir apprendre à communiquer avec les autres et à comprendre comment se comporter dans la vie de tous les jours. Elle aura besoin d’être aidée pour constituer sa « base de données d’expériences relationnelles », une sorte de mode d’emploi pour comprendre les autres et les situations sociales nouvelles. Il est difficile d’imaginer et de réaliser à quel point la vie de tous les jours peut être compliquée et très stressante quand on n’a pas le sens social, avec toutes les situations nouvelles qu’il y a à gérer tous les jours, avec tous ces moments d’échange avec les autres.

L’ignorance du Syndrome d’Asperger en France : Un état de fait injuste et inutilement coûteux pour la société
Plus de 400.000 personnes en France souffrent d’un handicap méconnu, trop souvent non ou mal diagnostiqué : le Syndrome d’Asperger. Cette non reconnaissance et cette méconnaissance de la pathologie conduisent à de longues errances thérapeutiques. De fait, les personnes atteintes du Syndrome d’Asperger sont le plus souvent assimilées à tort à des personnes atteintes de psychoses ou de troubles du comportement.
Trop souvent orientées vers des hôpitaux de jour ou des hôpitaux psychiatriques non adaptés à leur prise en charge, ces personnes se retrouvent dans une situation qui, d’une part, aggrave irréversiblement leur handicap et d’autre part coûte à la société.
Pourtant, il suffirait d’un diagnostic précoce, dès l’enfance, reposant, comme à l’étranger sur un simple examen clinique, d’une scolarisation en milieu ordinaire avec le soutien éventuel d’une Auxiliaire de Vie Scolaire, d’une prise en charge éducative adaptée, pour que ces personnes puissent être autonomes. Aux États-Unis, au Canada, au Royaume Uni, au Danemark, en Suède et en Australie cette stratégie de dépistage et de diagnostic est largement reconnue et les prises en charge éducatives adaptées sont à la fois simples, peu coûteuses et ont fait leurs preuves depuis 20 ans.

Asperger Aide France, des propositions concrètes
Le système de santé et le milieu scolaire sont au cœur de la prise en charge du syndrome d’Asperger. Les propositions de l’association Asperger Aide France s’articulent donc sur ces deux pôles.
– Mieux diagnostiquer le Syndrome d’Asperger en améliorant la formation initiale et continue des professionnels de Santé sur la connaissance et le diagnostic du Syndrome d’Asperger.
– Mettre en œuvre des stratégies éducatives qui ont fait leurs preuves, à savoir scolariser les jeunes Asperger en milieu ordinaire, avec le soutien éventuel d’une Auxiliaire de Vie Scolaire, former les professionnels de l’Éducation Nationale sur le Syndrome d’Asperger, mettre en place des prises en charge éducatives adaptées permettant d’apprendre aux Asperger à s’intégrer dans la société.
Le non diagnostic du Syndrome d’Asperger aggrave le handicap et entraîne une prise en charge lourde et coûteuse pour la société alors qu’un diagnostic précoce et une prise en charge éducative adaptée feront des jeunes Asperger des adultes autonomes et intégrés.

> Pour plus d’informations : www.aspergeraide.com
Source : Association Asperger Aide France

A Lire également

Idée cadeau goûter d’anniversaire : Ma valise rose... 4 contes classiques pour les enfants dans une jolie valisette rose (pour les filles) ou bleue (pour les garçons). Une idée de cadeau original tout en ...
Petit-déjeuner : les écoliers le délaissent trop s... Selon une étude* du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) menée auprès d’enseignants du CP au CM2 entre mai...
Dès 4 ans : “Bienvenue à la monstrerie”... Bienvenue dans la grande Monstrerie où vous découvrirez les nouveaux monstres à la mode, les accessoires qui leurs conviennent, les monstres en solde ...
Grippe H1N1 : Je suis enceinte. Pourquoi me faire ... Pourquoi me faire vacciner ? Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je fais partie d’une catégorie « à ris...
Cartables, fournitures, scolarité, activités… Nos ... Quel cartable choisir pour le dos de votre enfant ? Où acheter des fournitures sans se ruiner ? Comment préparer votre enfant à la rentrée ? En septem...
Des nouveaux desserts rafraîchissants pour les pet... Et si on lâchait un peu de lest aux enfants, juste histoire de leur faire plaisir de temps en temps… Gervais inaugure l’été 2010 avec deux nouveaux de...
Troubles du langage : un site pour mieux dépister ... La Fédération Nationale des Orthophonistes met en ligne le site info-langage.org dédié à la prévention des troubles du langage. Quand s'inquiéter ? Qu...
Tramadol : attention aux erreurs de surdosage chez... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) vient de mettre en garde contre les risques de surdosage de l'antidouleur...
“Le sommeil de 0 à 3 ans” : un carnet ... L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) a lancé depuis 2009 un nouvel outil de sensibilisation au sommeil. Le dernier numéro de ses c...
Un enfant sur deux a faim en dehors des repas D’après un sondage BVA/ANPP (Association Nationale Pommes Poires) : « les enfants et le goûter », 1 enfant sur 2 a faim en dehors des repas. Selon le...
Accident domestique : comment expliquer les danger... 1 enfant de moins de 5 ans meurt chaque jour en France des suites d’un accident de la vie courante. Les parents ont beau répéter « ne monte pas sur un...
BiObernai 2010 : le salon de l’agriculture bio als... Les 17, 18 et 19 septembre 2010, place à la viticulture bio au salon de l’agriculture bio alsacienne. Au programme : découverte des spécialités des vi...
Idée cadeau d’anniversaire : les coffrets d’activi... Vous cherchez un cadeau original pour votre neveu, petite-fille, filleul… Oui mais voilà : vous ne connaissez pas forcément ses goûts et vous ignorez ...
Comment être cohérent avec son enfant au quotidien... "Je suis cohérent !" est un guide de développement personnel à destination des parents, qui sont invités à adopter une attitude crédible, à mettre leu...
Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
L’OMS publie des recommandations pour lutter contr... Dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire, le surpoids et l’obésité restent négligés, bien qu’ils représentent une grave menace pour la s...