L’Afssaps a mis en garde vendredi contre le risque d’atteintes hépatiques rares mais graves lors d’un traitement par orlistat. Deux spécialités commercialisées en France contiennent cette substance active à des dosages différents Alli® (orlistat 60 mg) de GSK et Xenical® (orlistat 120 mg) de Roche, ces deux spécialités disposent d’une autorisation de mise sur le marché européenne et sont indiquées dans le traitement du surpoids ou de l’obésité.

“Plusieurs cas graves d’atteintes hépatiques ont été rapportés chez des patients traités par orlistat ayant conduit dans certains cas à une transplantation hépatique voir au décès du patient. Le lien de causalité avec l’orlistat reste difficile à établir mais ne peut pas être exclu”, indique l’Afssaps dans sa mise en garde. Devant la gravité de ces effets hépatiques, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a récemment conduit une évaluation des effets indésirables rapportés avec orlistat. Elle a décidé de réévaluer le rapport bénéfice/risque de ces deux spécialités. Dans l’attente des résultats de cette réévaluation, l’Afssaps a donc souhaité mettre en garde contre ce risque rare mais grave d’atteinte hépatique.

L’Afssaps rappelle la nécessité de respecter strictement les indications de ces deux produits et recommande : aux médecins qui prescrivent Xenical® et aux pharmaciens qui dispensent Alli® et Xenical® d’informer les patients sur la possibilité de survenue d’une atteinte hépatique ; aux patients de signaler immédiatement à leur médecin tout symptôme d’atteinte hépatique
. Les symptômes peuvent être notamment une fatigue, un jaunissement de la peau et des yeux, des maux de ventre et une sensibilité du foie ; et l’arrêt immédiat du traitement par orlistat en cas de survenue de symptômes d’atteinte hépatique ainsi que la réalisation d’un bilan hépatique.

Enfin, l’Afssaps rappelle que la démarche de perdre du poids n’est ni anodine ni sans conséquence pour la santé. Elle doit entrer dans le cadre d’une démarche globale, individualisée et s’inscrire sur le long terme sous le contrôle d’un médecin.

Alli® est commercialisé en France depuis mai 2009 par GlaxoSmithKline Santé Grand Public. Il est indiqué dans le traitement du surpoids (IMC1 ≥ 28 kg/m²) chez l’adulte, associé à un régime modérément hypocalorique et pauvre en graisses. Ce médicament n’est pas soumis à prescription médicale. Il peut donc être délivré en pharmacie sans ordonnance à la demande du patient. Pour cette raison, Alli® fait l’objet d’un suivi national de pharmacovigilance depuis sa commercialisation.

Xenical® est commercialisé en France depuis septembre 1998 par Roche. Il est indiqué en association à un régime modérément hypocalorique, dans le traitement de l’obésité (IMC ≥ 30 kg/m2), ou du surpoids (IMC ≥ à 28 kg/m2) associé à des facteurs de risques. Cette spécialité est soumise à prescription médicale.

Source : Afssaps

A Lire également

Alimentation: le hard discount pourrait-il faire g... Une étude de l’Inserm montre une association entre la fréquentation de certains hypermarchés et enseignes "hard discount" et l’excès de poids des clie...
Si maman grossit, bébé aussi… Les femmes qui prennent beaucoup de poids pendant leur grossesse auraient plus de risques de donner naissance à un bébé plus gros que les autres… Jusq...
Le diabète chez les enfants Le diabète chez les enfants est en constante augmentation. Or, le diabète de l'enfant est souvent diagnostiqué tardivement, lorsque l’enfant affiche d...
Uvestérol : l’Afssaps rappelle les recommandations... De nouveaux cas de malaise chez des nourrissons lors de l’administration de Uvestérol Vitaminé ADEC ou de Uvestérol D 1500UI/mL conduisent l’Afssaps à...
Cancer: ça commence dans l’assiette Examinez bien votre assiette. C’est là que ça se passe. 320 000 nouveaux cas de cancer recensés chaque année en France: 30 % environ pourraient être é...
Contre l’obésité “ce que l’on boit est... Pour lutter contre l'obésité, "ce que l’on boit est aussi important que ce que l’on mange". C'est le constat tiré par l'ICCR, (Chaire Internationale s...
Cholestérol : faut-il continuer à prendre des stat... Un taux élevé de cholestérol est un des facteurs de risque des accidents cardiovasculaires, au même titre que le diabète, le tabagisme, une tension tr...
Le diabète chez les enfants et les adolescents   Si la fréquence du diabète est en augmentation partout dans le monde, des études révèlent que les enfants courent de plus en plus de risque ...
Obésité : des scientifiques soulèvent la piste de ... Selon une équipe de chercheurs du CNRS (1), l'amylase, une enzyme présente notamment dans la salive, jouerait un rôle clef dans le développement de l’...
Comment lutter contre l’obésité et favoriser... Des acteurs publics et privés renouvellent leur engagement en faveur de la prévention de l’obésité au Parlement européen : constitué en consortium pub...
Médicaments anti-obésité : des cas de lésions grav... Aux Etats-Unis, l’agence sanitaire américaine, la Food and Drug Administration, vient de publier de nouvelles mises en garde concernant les médicament...
Journée Européenne de l’Obésité (JEO,) le 24... « Stop aux diktats ». C'est le thème de la 4e édition de la journée européenne de l'obésité qui se déroule le 24 et 25 mai 2013 dans toute la France e...
Rhume: prudence avec les médicaments pour le nez b... Depuis le 1er janvier 2011, 15 cas graves d’effets indésirables cardiovasculaires (à type d’hypertension artérielle, crise d’angor) ou neurologiques (...
Obésité chez l’enfant: un calcul simple pour... Les chercheurs d'une équipe internationale coordonnée par le Professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS/Unive...
Somnifère : la Mepronizine déconseillée chez les p... L'agence des produits de santé (Afssaps) a décidé de restreindre l’usage de la Mépronizine®, un somnifère indiqué dans l'insomnie occasionnelle chez l...
Obésité : l’abus d’oméga 6 et le défic... Selon les résultats d'une étude menée par des chercheurs du CNRS, de l'INRA et de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, l'association entre une conso...