Sommet de Copenhague: il n’y a que les Français qui savent…A part les Français, qui a entendu parler du sommet de Copenhague? Que les cancres lèvent la main!

Les réponses recueillies par le sondage de l’IFOP – réalisé pour Le Monde, du 25 novembre au 3 décembre dans cinq pays (Etats-Unis, France, Italie, Japon, Pologne) – font sursauter : 67 % des Italiens, 63 % des Japonais, 61 % des Américains et 53 % des Polonais n’en ont pas entendu parler.

 Seuls les Français sont majoritairement (64 %) au courant. Ils seraient de loin les plus écolo-sensibilisés. Les autres populations interrogées, après avoir été informées par les sondeurs, montrent leur intérêt pour l’avenir de la planète. Très majoritairement, Français (88 %), Polonais (87 %), Italiens (85 %), Japonais (81 %) et Américains (80 %) sont “prêts à modifier leur mode de vie et à limiter leur consommation” en faveur de l’environnement.

Agir face à l’urgence écologique se traduit aussi, dans les cinq pays sondés, par la volonté des citoyens de prendre en compte dans leur vote les intentions “vertes” des partis politiques. C’est très affirmé chez les Japonais (79 %) et les Français (78 %).

Les craintes exprimées face au réchauffement climatique sont diverses. La Pologne, le Japon et la France citent en premier “le renforcement des phénomènes météorologiques extrêmes”; l’inquiétude des Italiens se cristallise autour “de la réduction de la glace et des neiges et de l’élévation du niveau de la mer”. 39 % des Américains, bercés des discours climato-sceptiques, estiment que le réchauffement n’aura aucune conséquence.

Point intéressant, les Français sont les seuls à pointer le lien entre réchauffement et “renforcement des inégalités et développement des migrations internationales.

 Source: http://www.lemonde.fr