L’Afssaps, l’agence sanitaire du médicament, a adressé vendredi une mise en garde aux professionnels de santé afin qu’ils restreignent l’emploi du Protélos® (ranélate de strontium) des laboratoires Servier aux patientes de moins de 80 ans ayant une contre-indication ou une intolérance aux bisphosphonates et à risque élevé de fractures.

Cette décision prise pour des “raisons de sécurité sanitaire et du fait d’alternatives thérapeutiques”, intervient à  la suite des avis concordants des commissions de pharmacovigilance et d’autorisation de mise sur le marché. L’Afssaps a par ailleurs annoncé vendredi sa décision de saisir l’agence européenne du médicament (EMA) afin d’engager une procédure de réévaluation du rapport bénéfice/risque du Protélos® (ranélate de strontium) des laboratoires Servier.

Les données disponibles sur ce médicament, tant au niveau bénéfice qu’au niveau risque, ont été présentées en septembre 2011 devant la commission nationale de pharmacovigilance et la commission d’autorisation de mise sur le marché. L’Afssaps, après avis concordants de ces deux commissions, a décidé de poursuivre l’enquête nationale de pharmacovigilance concernant la sécurité de ce produit et a saisi l’Agence européenne du médicament (EMA) pour une réévaluation du rapport bénéfice / risque du médicament. En effet, malgré les précautions d’emploi indiquées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP), les données de pharmacovigilance montrent la persistance d’effets indésirables graves thrombo-emboliques veineux, et de risque allergique (DRESS syndrome ou Drug Rash with Eosinophilia and Systemic Syndrom).

Une mise en garde aux professionnels de santé
L’Afssaps recommande aux prescripteurs de réévaluer le rapport bénéfice/risque du traitement de leurs patientes actuellement sous Protelos® et de restreindre l’emploi de ce médicament aux patientes de moins de 80 ans ayant une contre-indication ou une intolérance aux bisphosphonates et à risque élevé de fractures. Les patientes devront également être informées qu’en cas de survenue d’une éruption cutanée, elles doivent arrêter immédiatement et définitivement Protelos® et consulter un médecin.

Enfin, dans le cadre de la procédure d’évaluation, l’Afssaps a eu connaissance de prescriptions chez des personnes de sexe masculin, c’est-à-dire en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché (AMM). L’Afssaps rappelle que la sécurité d’emploi ne se conçoit que dans le cadre de l’AMM et des recommandations de l’Afssaps, sauf, dans les circonstances exceptionnelles où le médecin décide que l’intérêt individuel du patient le nécessite. Une surveillance du marché va être mise en place pour s’assurer des bonnes conditions de prescription et de délivrance de ce médicament.

Le ranélate de strontium (Protelos®) est commercialisé en France depuis janvier 2006 et est indiqué dans le traitement de l’ostéoporose chez la femme ménopausée. Ce médicament fait l’objet d’une surveillance renforcée depuis 2007. Environ 220 000 personnes sont traitées par ranélate de strontium en France.

Lire : mise en garde aux professionnels de santé

Source : Afssaps

A Lire également

Protelos®: le médicament de Servier réexaminé le 2... L’Afssaps a annoncé mercredi que le rapport bénéfice/risque du Protelos® (ranélate de strontium), médicament contre l'ostéoporose des laboratoires Ser...
Une campagne pour rappeler que le médicament n’est... L’Ordre national des pharmaciens vient de lancer une nouvelle campagne afin de rappeler au grand public à l’importance des pharmacies et des pharmacie...
Tétrazépam : l’Ansm met en garde contre les ... Dans un point d'information publié vendredi, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en garde contre des effets indésirables cutanés...
Protelos: un nouveau scandale pour le laboratoire ... Selon le quotidien Libération qui cite ce mercredi un rapport réalisé par l’Afssaps, le laboratoire pharmaceutique Servier aurait dissimulé aux autori...
Le Protelos de Servier sera moins remboursé Le quotidien Le Parisien rapporte ce mercredi que le Protelos, médicament contre l'ostéoporose après la ménopause produit par les laboratoires Servier...
Le Spasfon remboursé à 15% au 1er novembre Un avis publié mercredi au Journal officiel indique que le médicament vedette du laboratoire Céphalon, le Spasfon, verra son taux de remboursement pas...
Les laboratoires Servier accusés de connaître la d... Selon des documents que des journalistes du Monde se seraient procurés, le laboratoire Servier connaissait déjà en 1995 les effets secondaires graves ...
Les vente de pilules de 3e et 4e générations chute... Selon l'Agence du médicament (ANSM), les ventes de pilules de 3ème et 4ème générations ont diminué d’environ 25 % en janvier par rapport à la même pér...
Antibiotiques: la consommation reste très élevée e... Selon le dernier rapport annuel de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la consommation d'antibiotiques repar...
Médicament: Avandia® retiré du marché à partir du ... L’Afssaps signale que les spécialités contenant de la rosiglitazone (Avandia®, Avandamet®) seront retirées du marché à compter du 3 novembre 2010. Ce ...
Le Motilium serait responsable de dizaines de mort... Selon Prescrire, la dompéridone (Motilium® ou autre) serait à l'origine de 25 à 120 morts subites en France en 2012. La revue médicale indépendante ré...
La réforme du médicament adoptée définitivement pa... L'Assemblée a adopté définitivement lundi soir le projet de loi relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de sant...
Médicaments : une charte anti contrefaçon Les industriels français du médicament (Leem) viennent de signer avec des représentants de plateformes de e.commerce une charte destinée à lutter cont...
Essais cliniques : une web série pour mieux compre... Le Leem, organisation qui représente les industriels du médicament en France, a mis en ligne une web série constituée de quatre épisodes pour explique...
La commercialisation de l’Uvestérol D suspendue pa... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a engagé, par mesure de précaution, une procédure de suspension de la com...
Médicament: Sanofi sanctionné pour dénigrement des...  L'Autorité de la concurrence a sanctionné le groupe pharmaceutique français Sanofi à hauteur de 40,6 millions d'euros pour "avoir mis en place une st...