A la veille du réveillon du jour de l’An, alors que l’alcool demeure la première cause d’accidents mortels sur les routes, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention lancent une campagne sur les risques de l’alcool au volant et proposent sur www.rentrerenvie.fr des solutions concrètes pour éviter que les retours des fêtes de fin d’année ne se terminent en drame.
 
 Les Français, le réveillon et l’alcool au volant 
 Avec 1 282 tués et 9 727 blessés en 2009, l’alcool demeure la première cause de mortalité sur les routes devant la vitesse et est à l’origine d’un tiers des tués. Ce risque est particulièrement sensible à cette période de l’année où les repas et les soirées entre amis et en famille se multiplient.
 
 Selon un sondage réalisé en 2009 pour les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention1, 90 % des Français avaient prévu de consommer de l’alcool, principalement du champagne et du vin lors du Réveillon et 66 % d’entre eux pensaient boire au moins trois verres. Interrogés sur la manière dont ils comptaient gérer la question de l’alcool et de la conduite lors des fêtes de fin d’année, 51 % des Français avaient répondu spontanément qu’ils n’avaient pas pris de disposition particulière, privilégiant le fait d’attendre que l’alcool s’élimine pour reprendre le volant. Or seul 1 Français sur 3 connaît le temps nécessaire pour éliminer l’alcool (au moins 1 à 2 heures par verre consommé) et 16 % pensent pouvoir reprendre le volant après une nuit de sommeil quelle que soit la quantité d’alcool ingérée.
 
Des solutions pour éviter les drames
 Les solutions pour éviter de finir la soirée aux urgences ne manquent pourtant pas… mais elles ne sont pas toujours connues et encore moins appliquées ! Pour permettre à chacun, jeunes et moins jeunes, ruraux ou citadins, de concilier fête et sécurité, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention mettent à la disposition des Français tous les conseils pour prévoir ses retours de soirées sur le site www.rentrerenvie.fr.
 
 Au programme :
 
 – des solutions pratiques, que l’on sorte ou que l’on reçoive, pour un réveillon festif et sans accrocs ;
– des informations sur les dangers de l’alcool et de la drogue au volant ;
 – des cocktails sans alcool inédits et des idées de boissons sans alcool à associer au menu du Jour de l’An proposés par le jeune Chef Romain Tischenko (TopChef 2010).
 
 Parallèlement, ce jeudi 30 décembre, les bénévoles de l’association Prévention Routière partent à la rencontre des Parisiens dans le quartier piéton de Montorgueil pour leur distribuer des éthylotests ainsi que des flyers les incitant à se rendre sur le site www.rentrerenvie.fr. Sur place, un dispositif choc est installé pour marquer les esprits quelques heures avant la soirée du nouvel an afin d’interpeller les Français sur les dangers de l’alcool au volant. Une image forte que personne n’aimerait jamais voir…

En 2009, 1 282 personnes ont été tuées et 9 727 ont été blessées dans un accident avec alcool (30% des tués, 14,5% des blessés hospitalisés et 8,5% des blessés). Ce risque est maximal les nuits de week-ends : 55,7% des accidents mortels avec alcool s’y produisent. Les 18-24 ans sont les plus gravement touchés : les accidents avec alcool ont occasionné 37,6 % des tués et 19,2% des blessés hospitalisés dans cette tranche d’âge.

Source : Alcool et accidents de la route – ONISR 2009

1 Sondage « Les Français, le réveillon du nouvel an et l’alcool au volant » – réalisé pour les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention – par Internet du 4 au 8 décembre 2009 auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

2 Cette opération de sensibilisation avait été menée au niveau national le 11 décembre dernier dans 70 villes à travers la France (Lille, Bordeaux, Marseille, Toulouse, Rennes, Strasbourg, Nancy, Perpignan…) grâce au relais des comités départementaux de l’association Prévention Routière.

A Lire également

La consommation d’alcool des Français reste ... Selon les données du Baromètre santé de l'Inpes, la consommation d'alcool des Français reste stable en 2014 comparé à 2010, excepté pour la consommati...
Un nouveau traitement contre la dépendance à lR... L’Agence européenne du médicament (EMA) vient de donner son feu vert à la mise sur le marché de Selincro (nalmefene), un traitement du laboratoire pha...
Mieux comprendre les addictions : tabac, alcool, d... La Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC) et Réunica organisent une journée d'informations gratuite et ouverte à tous sur les addictions : ...
« Neknomination » : le Ministère de la Santé met e... Face à l’ampleur prise ces derniers jours par le phénomène de « neknomination », le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a alerté mercredi l...
Alcoolisation foetale : 1ère cause non génétique d... En France, 3000 à 7000 nouveaux nés sont concernés par les conséquences d’une exposition prénatale à l’alcool. Le syndrome d’alcoolisation foetale (SA...
Alcool, grignotage, sel : les Français font des pr... Ils grignotent moins et boivent moins d’alcool. Vertueux, les Français ? A voir. Selon le « Baromètre santé nutrition »* 2008 réalisé par l’Inpes, ils...
Travailler trop pourrait conduire à consommer trop... Selon une étude scientifique internationale menée sur 440.000 personnes dans quatorze pays, travailler trop pourrait mener à une consommation excessiv...
Alcool chez les jeunes : 8 parents sur 10 sont inq... Selon une étude de l'Association des parents d'élèves de l'enseignement libre (Apel), dévoilée en exclusivité  par 20 minutes, 83% des parents françai...
“L’alcool, 2ème facteur de risque de cancer ... L’Institut national du cancer a rappelé jeudi les enjeux majeurs de santé publique que sont les liens entre alcool et cancer et l’impact de la communi...
Strasbourg : consommation excessive d’alcool des é... Parcours avec lunettes d’alcoolémie, théâtre-forum, tarot, jeu de l'oie,  atelier de secourisme... aideront les étudiants à analyser leurs propres com...
Alcool : de plus en plus de jeunes ivres aux urgen... Cirrhose, comas éthyliques, hépatites, troubles psychiques… Au total 400 000 personnes ont été hospitalisées en l'espace d'un an en France à cause de ...
“Binge drinking” : un phénomène préocc... Une consommation régulière et précoce d'alcool et notamment les "ivresses express" (binge drinking) sont devenues un phénomène préoccupant chez les je...
Boire un peu trop d’alcool tous les jours… c’est m... La ministre en charge de la santé et l’Inpes lancent une nouvelle campagne de communication pour sensibiliser les hommes de 40 ans et plus à leur cons...
Trop d’alcool accélère le déclin de la mémoi... Selon une étude  franco-anglaise associant l’Inserm et l’University College London, les hommes buvant plus 3.5 verres d’alcool par jour présenteraient...
Alcool : la consommation en baisse dans les cafés,... Selon l’édition 2012 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées en France publiée par l'association professionnelle Entreprise & Pré...
Alcool : une consommation de plus en plus précoce ... Selon une étude publié par l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), l’alcool est la substance psycho...