La pollution atmosphérique atteint des niveaux dangereux pour la santé dans de nombreuses villes, selon les données sur la qualité de l’air publiées hier par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il s’agit d’une compilation sans précédent de données concernant près de 1100 villes dans 91 pays, dont des capitales et des villes de plus de 100 000 habitants.

L’OMS estime que, chaque année, plus de 2 millions de personnes meurent du fait de l’inhalation de particules fines présentes dans l’air intérieur et extérieur. Les particules PM10, d’une taille égale ou inférieure à 10 micromètres, peuvent pénétrer dans les poumons, entrer dans la circulation sanguine et provoquer des cardiopathies, des cancers du poumon, des cas d’asthme et des infections des voies respiratoires inférieures.

Le seuil fixé dans les lignes directrices de l’OMS relatives à la qualité de l’air s’agissant de la concentration moyenne annuelle des particules PM10 est de 20 microgrammes par mètre cube (µg/m3), mais les données publiées aujourd’hui montrent que, dans certaines villes, cette concentration atteint jusqu’à 300 µg/m3.

Principaux résultats
Il est courant de constater des niveaux constamment élevés de pollution par les particules fines dans beaucoup de zones urbaines. Cette pollution provient souvent de sources de combustion telles que les centrales électriques et les véhicules à moteur.
L’exposition moyenne annuelle aux particules PM10 de l’immense majorité des populations qui habitent en milieu urbain dépasse le seuil de 20 µg/m3 recommandé dans les lignes directrices de l’OMS relatives à la qualité de l’air. En moyenne, seules quelques villes présentent actuellement des valeurs conformes aux lignes directrices de l’OMS.

Pour l’année 2008, on estime à 1,34 million le nombre de décès prématurés attribuables à la pollution atmosphérique en ville. Si les valeurs avaient été partout conformes aux lignes directrices de l’OMS, 1,09 million de vies auraient pu être sauvées cette année-là. Le nombre de décès attribuables à la pollution atmosphérique en ville a augmenté par rapport à l’estimation de 2004, qui était de 1,15 million. Ceci s’explique par l’augmentation récente de la pollution atmosphérique et de la taille des populations mais aussi par le fait qu’il y a davantage des données disponibles et les méthodes employées meilleures.

«La pollution atmosphérique est un grave problème de santé et nous devons absolument redoubler d’efforts pour en atténuer les répercussions», déclare le Dr Maria Neira, Directeur du Département Santé publique et environnement de l’OMS. «Si nous contrôlons et gérons l’environnement correctement, nous pouvons réduire considérablement le nombre de gens qui souffrent d’affections respiratoires et cardiaques, et de cancer du poumon. Partout dans le monde, l’air des villes est souvent pollué par les gaz d’échappement, la fumée des usines ou la suie des centrales électriques qui fonctionnent au charbon. De nombreux pays sont dépourvus de réglementation sur la qualité de l’air et, lorsqu’il y en a une, les normes nationales et leur application varient considérablement», a-t-elle ajouté.

Comprendre les risques sanitaires
L’OMS appelle à renforcer la sensibilisation aux risques sanitaires que représente la pollution atmosphérique, à mettre en œuvre des politiques efficaces et à contrôler de près la situation dans les villes. Une réduction de la concentration annuelle moyenne de particules PM10 de 70 µg/m3 à 20 µg/m3 devrait entraîner une baisse de 15% de la mortalité – ce que l’on peut considérer comme un progrès non négligeable en termes de santé publique. Là où le niveau de pollution est plus élevé, une réduction dans les mêmes proportions aura moins d’impact sur la baisse de la mortalité mais apportera néanmoins d’importants bienfaits pour la santé.

Source : OMS

A Lire également

Journée mondiale contre le cancer, le 4 février 20... A l'occasion de la journée mondiale contre le cancer, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que les cancers figurent parmi les principale...
L’OMS recommande de réduire les apports en sucre c... L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de recommander de ramener l’apport en sucres libres à moins de 10% de la ration énergétique totale che...
Semaine mondiale de la vaccination du 21 au 28 avr... La Semaine mondiale de la vaccination, qui se déroule du 21 au 28 avril, est l’occasion de souligner l’importance que revêt la vaccination pour sauver...
Intoxication au plomb : une semaine d’action inter... La Semaine d’action internationale pour la prévention de l’intoxication au plomb se déroule du 25 au 31 octobre 2015. Selon l'Organisation Mondiale de...
Pollution atmosphérique : un niveau élevé de parti... Plusieurs régions françaises connaissent depuis le début de l’année une série d’épisodes de pollution atmosphérique avec un niveau élevé de particules...
Journée mondiale contre l’hépatite : le 28 j... La première Journée mondiale officielle de l'OMS contre l'hépatite sera célébrée pour sensibiliser davantage au problème de l'hépatite virale et aux m...
Journée internationale de l’audition, le 3 mars 20... A l’occasion de la Journée internationale de l’audition, organisée chaque année le 3 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lance «Écouter sa...
La Semaine mondiale de la vaccination débute le 20... La Semaine mondiale de la vaccination – qui débute le 20 avril – a pour objectif de promouvoir l’utilisation de vaccins pour protéger ou «immuniser» l...
Tuberculose : l’OMS vise son élimination dan... L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de présenter un nouveau cadre visant l'élimination de la tuberculose dans les pays où cette maladie es...
VIH: un nombre élevé d’infections chez les plus de... Selon une étude publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  les traitements "qui allongent la durée de survie", les rapports non protégés ...
Gonorrhée: l’OMS appelle à prévenir de toute... Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), des millions de personnes atteintes de gonorrhée risquent de ne plus pouvoir se soigner si l’on ne pr...
La Journée mondiale de la Santé en vidéo Pour cette Journée mondiale de la Santé du 7 avril 2012, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) propose une vidéo pour célébrer cet évènement  dédi...
Cancer : 8,2 millions de décès dans le monde en 20... Selon les dernières statistiques du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l'agence spécialisée de l'Organisation mondiale de la sant...
Médicaments antibiotiques : une semaine mondiale p... A l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques se déroulera du 16 au 22...
Le diabète chez les enfants et les adolescents   Si la fréquence du diabète est en augmentation partout dans le monde, des études révèlent que les enfants courent de plus en plus de risque ...
La résistance aux antibiotiques, “une urgenc... Un rapport présenté publié  le 20 septembre dernier par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) souligne le nombre insuffisant de nouveaux antibioti...