L’AFRETh (Association Française pour la recherche Thermale) a rendu publique les résultats de l’étude Maâthermes. Il s’agit de la première étude scientifique d’évaluation de la médecine thermale dans le traitement du surpoids et de l’obésité chez l’adulte. Elle a analysé l’impact d’un séjour thermal de 3 semaines comparativement à la prise en charge classique réalisée en médecine générale de ville.

 L’étude Maâthermes démontre que 14 mois après une cure thermale, on constate un maintien de perte de poids de 3,86 kg par rapport au poids initial, contre 1,56 kg pour le traitement de ville. Cette étude a comparé l’évolution du poids 14 mois après le traitement chez des sujets présentant un surpoids ou une obésité entre les deux groupes (groupe “cure” et groupe témoin “non cure”).

Obésité et surpoids, des pathologies de plus en plus répandues

Les chiffres de l’obésité et du surpoids en France ne cessent de croître depuis 12 ans, avec une augmentation annuelle moyenne de 5,9%. Aujourd’hui, le surpoids affecte 31,9% et l’obésité 14,5% de la population française.

Près de 25 000 personnes suivent chaque année une cure thermale prescrite par leur médecin traitant pour une indication du métabolisme, majoritairement avec une manifestation de surcharge pondérale, dans l’une des 17 stations compétentes. Plusieurs d’entre elles prennent également en charge les pathologies ostéo-articulaires, très fréquemment associées à l’obésité ; ce sont ainsi près de 55 000 curistes qui chaque année recourent à la cure thermale avec une indication de surcharge pondérale.

Des résultats comparables aux traitements habituels avec de meilleures conditions de prise en charge

L’étude Maâthermes a permis d’évaluer l’efficacité de la cure thermale pour une perte de poids significative et durable auprès de sujets obèses ou en surpoids. Elle a démontré que la cure thermale de trois semaines est plus efficace qu’un accompagnement classique par le médecin traitant (panel représentatif de 71 médecins généralistes).
Les résultats obtenus, perte de poids moyenne de 4,6% à 14 mois, et supérieure à 5% pour 45% des sujets, révèlent une efficacité de la cure thermale comparable à celle d’un programme de modification de style de vie et d’un traitement médicamenteux.

Les résultats de l’étude Maâthermes sont d’autant plus pertinents que la cure nécessite une période d’intervention très inférieure aux programmes habituels de modifications de style de vie (16 à 26 semaines), et n’entraîne aucun effet secondaire indésirable.

L’AFRETh, promoteur de l’étude
Financée par l’AFRETh, l’étude Maâthermes a été conduite par Thierry Hanh et Patrick Sérog, médecins nutritionnistes, dans cinq stations thermales spécialisées en AD (Affections Digestives) : Brides-les-Bains, Capvern-les-Bains, Vals-les-Bains, Vichy et Vittel. Elle s’est déroulée de mars 2007 à juillet 2008. Tout comme d’autres études, passées et à venir, l’étude Maâthermes s’inscrit dans l’évaluation du Service Médical Rendu, démarche poursuivie par l’AFRETh depuis 6 ans.

D’après une communication AFRETh

Source : http://www.i-dietetique.com/

A Lire également

Malades chroniques à domicile : comment améliorer ... Philips Electronics et Achmea Health s'associent pour développer des solutions de soins innovantes destinées à améliorer l'autonomie des malades chron...
A quoi équivaut une canette de soda par jour ? La surconsommation des boissons sucrées ne cesse de progresser alors que 30% de la population mondiale est en surpoids *. Retrouvez le point de vue en...
Lutte contre l’obésité : le CSA appelle les radios... Le Conseil supérieur de l’audiovisuel s’associe aux troisièmes Journées européennes de l’obésité organisées par le Collectif national des associations...
Faire une cure thermale pour arrêter de fumer La Journée Mondiale sans Tabac du 31 mai suscite chaque année l'envie d'arrêter de fumer. Pour concrétiser leurs chances, certains fumeurs optent pour...
Des propositions chocs pour mieux manger et lutter... Taxe, limitation ou interdiction de publicité, logo... Un rapport remis mardi à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, fait des propositions chocs...
Diabète : une semaine de dépistage du 6 au 13 juin... La Semaine du Dépistage du Diabète, organisée par la Fédération Française des Diabétiques, se déroule du 6 au 13 juin 2015. Objectif : inciter le plus...
La prise en charge du diabète de type 2 s’améliore... Selon les derniers résultats de l’étude Entred menée en 2007 et publiés par l’InVS,  l’état de santé des personnes diabétiques de type 2 s’améliore en...
Manger sous le coup de l’émotion : un risque... Selon des résultats publiés le 10 avril 2013 par l'Unité de recherche en Epidémiologie nutritionnelle Inserm-Inra-Université Paris 13 et issus mettent...
Journée Européenne de l’Obésité (JEO,) le 24... « Stop aux diktats ». C'est le thème de la 4e édition de la journée européenne de l'obésité qui se déroule le 24 et 25 mai 2013 dans toute la France e...
Maladies graves : le nombre des « affections longu... 8,3 millions de personnes bénéficient du régime des affections de longue durée -ALD- (cancer, diabète, etc.) soit 280.000 de plus en un an. Préoccupé ...
Diabète : l’Afssaps retire des pharmacies trois mé... L’Afssaps vient de suspendre l’autorisation de mise sur le marché de trois médicaments contenant du benfluorex. En effet, de nouvelles données soulign...
Alimentation et maladies non transmissibles: un ap... Plus de 25 ministres de la Santé se sont réunis à Vienne (Autriche) pour débattre du rôle de la nutrition dans la lutte contre les maladies non transm...
Journée Européenne de l’Obésité les 8 et 9 juin 20... A l’occasion de la 3ème Journée Européenne de l’Obésité qui se déroulera les 8 et 9 juin prochains, en lien avec le Ministère de la Santé, le CNAO et ...
Obésité : le « mandomètre » pour manger moins et m... Glissée sous l'assiette pour mesurer la vitesse à laquelle on mange, une petite balance ronde reliée à un ordinateur permet de mieux contrôler l'alime...
Obésité : des scientifiques soulèvent la piste de ... Selon une équipe de chercheurs du CNRS (1), l'amylase, une enzyme présente notamment dans la salive, jouerait un rôle clef dans le développement de l’...
Surpoids : mise en garde sur un risque d’hépatotox... L’Afssaps a mis en garde vendredi contre le risque d’atteintes hépatiques rares mais graves lors d’un traitement par orlistat. Deux spécialités commer...