Migraine : "Pas ce soir, chéri …"… J’ai ma migraine »… C’est la rengaine la plus citée pour ironiser sur cette pathologie mal cernée donc difficile à soigner. La migraine est une forme particulière de mal de tête (céphalée) : elle se distingue notamment du mal de tête « ordinaire » par sa durée et son intensité.

La migraine commence souvent par une douleur ressentie d’un seul côté de la tête ou localisée près d’un oeil. La douleur est souvent perçue comme des pulsations dans la boîte crânienne. La migraine peut aussi nuire à la vision et entraîner des nausées et des vomissements.

Certaines migraines sont précédées de manifestations physiologiques qu’on appelle aura. Les auras sont essentiellement des effets visuels qui peuvent prendre la forme d’éclairs lumineux, de lignes aux couleurs vives ou d’une perte temporaire de vue. Au bout de 15 à 30 minutes, ces symptômes disparaissent, mais c’est alors le mal de tête qui prend le relais.

La fréquence des crises de migraine varie beaucoup d’une personne à l’autre. Certaines personnes en souffrent quelques fois par an, tandis que d’autres en ont 3 ou 4 fois par mois, voir plusieurs fois par semaine. Les premières crises apparaissent durant l’enfance ou le jeune âge adulte. Au-delà de 40 ans, les migraines se font plus rares et elles disparaissent souvent après 50 ans.

Les signes précurseurs courants

Ils précèdent le mal de tête de quelques heures à deux jours. Les plus courants :
▪   fatigue
▪   raideur du cou
▪   fringales
▪   émotivité
▪   sensibilité accrue au bruit, à la lumière et aux odeurs.

Qui ?

▪   Les migraines touchent presque deux fois plus de femmes que d’hommes. Les deux tiers des femmes touchées en souffrent uniquement pendant leurs règles. Ce sont les fluctuations hormonales qui déclenchent la migraine, et plus particulièrement la chute des hormones sexuelles à la fin du cycle.
▪   Les personnes dont les parents souffrent ou ont souffert de migraines, surtout dans le cas de la migraine avec aura.

Les causes non alimentaires

▪   le stress
▪   la faim, le jeûne ou les repas irréguliers
▪   la modification des habitudes de sommeil
▪   la modification de la pression atmosphérique
▪   la lumière vive ou les bruits forts
▪   trop ou pas assez d’exercice physique
▪   le parfum, la fumée de cigarette ou des odeurs fortes
▪   divers médicaments, dont les contraceptifs oraux dans certains cas

Les causes alimentaires

▪   l’alcool
▪   la caféine (ou le manque de caféine)
▪   les fromages vieillis
▪   le chocolat
▪   le glutamate (syndrôme du restaurant chinois)

Médicaments en vente libre

L’acide acétylsalicylique (l’aspirine), le paracétamol (=acétaminophène) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens en vente libre (l’ibuprofène) seront souvent suffisants pour casser une crise de migraine légère si on les prend dès l’apparition des premiers symptômes. Certains gels ont été spécifiquement conçus pour soulager.

Médicaments sur ordonnance

Votre médecin peut vous prescrire, après diagnostic, des médicaments appropriés.

www.migraine-cephalee.com

A Lire également

Quels rapports entretiennent les femmes avec leurs... Plus de 4 femmes sur 10 ont des problèmes de jambes liés à des troubles veineux, faisant de la maladie veineuse chronique une pathologie largement rép...
Antidépresseurs : faut-il en avoir peur ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
Stress : osez dire à son patron ce que vous pensez... Selon une étude anglaise présentée mercredi lors d'une conférence de la British Psychological Society, dire à votre patron ce que vous pensez de lui s...
Qualité de l’air dans les écoles et crèches ... Priorité inscrite au Grenelle 2 de l'Environnement, la vigilance sur la qualité de l'air intérieur dans les écoles et les crèches fait l'objet d'une r...
Grossesse : 7 femmes enceintes sur 10 concernées p... Une étude menée par l’institut Ifop pour le laboratoire Maternov révèle que 72% des femmes enceintes déclarent avoir souffert de nausées pendant toute...
Le projet i-Share va étudier la santé de 30 000 ét... Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines viennent de lancer le projet « i-share ». Objectif : étudier sur une période de...
2ème Journée Nationale des Spondylarthrites, le sa... L’association de patients, Action Contre les Spondylarthropathies (ACS), en partenariat avec la Société Française de Rhumatologie (SFR), propose après...
Anxiolytiques, somnifères : les règles de bon usag... Dans un point d'information, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle les règles de bon usage des benzodi...
Migraines : découverte par des chercheurs d’un gèn... Une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal a mis en évidence un lien entre la mutation du gène KCNK 18 et des migraines avec aura. Leurs tra...
61% des Français sont fatigués Manque de sommeil, stress au travail, changement de saisons… Selon un étude Ipsos réalisée pour Bion, 6 français sur dix se sont sentis fatigués au co...
Migraine : une origine génétique ? Des chercheurs britanniques, dont l’étude est parue dimanche dans Nature Genetics, viennent de découvrir un premier lien génétique dans les formes de ...
La migraine : une affaire de gènes On estime que la migraine touche 20% de la population générale soit, 11 millions de personnes en France. Pour la première fois, Tobias Kurth, directeu...
Paracétamol : son générique bientôt automatique en... L'agence nationale du médicament (ANSM) serait en train d'étudier une éventuelle substitution systématique du paracétamol par son médicament générique...
Les bienfaits de la musculation pour la santé Pratiquer la musculation peut s’avérer bénéfique pour la santé. Si les sports de musculation/fitness sont sources d’apaisement (et donc de limitation ...
« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique p... L’Inpes diffuse le premier guide pratique grand public « Bien dormir, mieux vivre » qui vise à aider les Français à développer un sommeil de meilleure...
Le paracétamol pourrait favoriser l’asthme chez le... Selon une étude néozélandaise, la prise trop fréquenet de paracétamol à l’adolescence pourrait favoriser les risques d’asthme, d’eczéma ou encore d’al...