L’association « Familles rurales » dévoile une étude qui démontre que le prix des médicaments non remboursables vendus en libre accès varie de façon parfois spectaculaire d’une pharmacie à l’autre. L’association s’appuie sur les résultats d’un observatoire des prix qu’elle a créé pour enregistrer les variations de prix de 13 produits dans 76 officines dans 36 départements.

 Du simple au double et même plus ! Le lait infantile Gallia est affiché à 11,78 € dans certaines officines, mais il peut atteindre 25,65 € dans d’autres… Prix moyen selon l’enquête de « Familles rurales » : 13,87 €. Même scénario pour le populaire Maalox® (maux d’estomac, récemment déremboursé et donc en libre accès) qui passe de 2,59 € à 6,20 €. Cherchez l’erreur… « Familles rurales » explique que sur les 13 produits sélectionnés, deux seulement sont directement proposés à la vente, les autres restant « derrière le comptoir ». Explications . Le pharmacien vend grosso modo deux types de médicaments : les médicaments de prescription (remboursés) et les médicaments « OTC », c’est-à-dire « over the counter » , en français « médicament de comptoir », non remboursés.

Ces produits sont délivrés sans ordonnance -le plus célèbre étant l’aspirine- et proposés à la vente soit par le pharmacien lui-même, soit en accès libre sur des présentoirs ad hoc. L’étude de « Familles rurales » montre bien que les spécialités vendues par le pharmacien sont le plus souvent soumis à de fortes fluctuations de marges : le débat se corse donc quand les pharmaciens, à qui l’on reproche de faire des marges trop importantes, répondent que la mise en place de « médicaments en libre service » est souvent trop compliquée (manque d’espace et de contrôle). Autre élément à prendre en compte : les déremboursements. Quand en effet des spécialités jugées « à faible service médical rendu » (SMR) sont déremboursées sur avis de la Haute autorité de santé, elles entament alors une deuxième vie en automédication, c’est-à-dire en accès libre mais en officine. Dans ce cas de figure, les prix de ces médicaments qui étaient jusqu’alors remboursés mais dans une limite de prix fixée par les autorités de santé, flambent. Le cas du Maalox® est un cas d’école…

Quoiqu’il en soit, le  libre accès aux médicaments exerce toujours un effet stabilisateur sur les prix puisque les clients peuvent alors comparer les prix et surtout les voir : rares sont en effet les clients qui demandent le prix d’un médicament avant de passer commande. Or, depuis le 1er juillet 2008, les pharmaciens sont autorisés à proposer un certain nombre de produits non remboursables en accès direct. But : favoriser l’automédication et faire baisser les prix. Apparemment, c’est raté. Prenons le cas du Nurofen® : il est vendu 1 € dans certaines pharmacies. Le même Nurofen® (anti-inflammatoire) est généralement vendu 2,92 € mais son prix varie de 1,68 à… 4,60 €, selon l’enquête de « Familles rurales ».

 Sources : 
www.leparisien.fr
www.famillesrurales.org

A Lire également

Médicaments sans ordonnances : une étude dénonce ... Une étude de l’association de consommateurs CLCV menée sur 528 pharmacies dans 16 régions au printemps 2013 montre que les prix des médicaments sans o...
Gynébiotic, des probiotiques qui répondent aux tro... Plusieurs millions de femmes sont sujettes à des infections urinaires et vaginales qui entraînent des douleurs, des gênes et surtout des traitements à...
Paris organise des speed dating dédié au bénévolat... A l'occasion du Tour européen du bénévolat et du volontariat organisé par la Commission européenne, la caravane des bénévoles fait escale à Paris du 1...
Astuce beauté : comment fortifier des cils abîmés... Avez-vous déjà imaginé ce que subissent nos cils à force de superpositions de mascara, de recourbes-cils, de démaquillages quotidiens… ? Il est coutum...
Nouvelle version pour l’appli mobile SOS Urgences... L’application mobile SOS Urgence, lancée par Malakoff Médéric, permet, en situation d’urgence, de trouver et contacter rapidement l’hôpital, la cliniq...
126 pharmacies ont fermé en 2010 Depuis 2005, les politiques de déremboursement et d’économies sur les produits de santé ont entraîné une dégradation de la situation économique des ph...
Médicaments sans ordonnance : “pas nécessair... Des écarts de prix (entre 2 et 3 fois) sur un même médicament selon les pharmacies, des médicaments sur Internet "pas nécessairement moins chers"...  ...
Rugby : les gestes qui sauvent dans les stades du ... L'Association RMC/BFM et la Ligue Nationale de Rugby lancent, avec le soutien de la Croix-Rouge française, une action commune de sensibilisation de la...
Médecins spécialistes et médicaments sont “t... Selon un sondage Viavoice réalisé pour le groupe Pasteur mutualité, paru ce mardi dans Le Parisien, près de 70% des Français (70%) jugent les tarifs d...
Electroménager: le geste écolo n’est pas rentable!... Le geste écologique n'est pas un investissement rentable ! L’UFC-Que Choisir vient de réaliser une enquête sur les appareils électroménagers qui a con...
Nutrition: les produits hard discount aussi bons q... Selon un avis du Conseil national de l’alimentation (CNA), les produits premier prix et hard discount ne seraient pas plus mauvais que les marques sur...
Médicaments non remboursables : l’Autorité d... L'Autorité de la concurrence vient de rendre rendu public un avis dans lequel elle se prononce en faveur d'une ouverture encadrée et limitée de la dis...
Cosmétiques naturels : les prix découragent 4 cons... Selon une étude récente de Benchmark Group, 41% des utilisatrices de cosmétiques naturels restreignent leurs achats en raison des prix trop élevés. Mê...
Médicament: 94% des Français font confiance à leur... Une enquête IFOP sur les comportements des Français en matière de « consommation » santé réalisée pour le groupe PHR, révèle que 94% des Français font...
La collecte des médicaments non utilisés en hausse... Selon l'association Cyclamed, la collecte des médicaments non utilisés est en hausse de 3,2 % en 2013 par rapport à 2012. Au total, 14 730 tonnes de m...
Médecins généralistes : le tarif de la consultatio... En ce début d’année, la consultation chez le médecin généraliste augmente de 4,5 % et passe donc de 22 à 23 euros. Si vous consultez un généraliste...