Le 11 octobre dernier, la Commission européenne a adopté des propositions modifiées clarifiant l’information que les laboratoires pharmaceutiques peuvent mettre à la disposition des patients européens sur les médicaments délivrés sur prescription médicale.

« Les patients sont de plus en plus désireux d’en apprendre plus sur les médicaments qu’ils prennent et ils veulent avoir davantage leur mot à dire sur les traitements qui leur sont conseillés. Parallèlement, ils sont confrontés à un volume croissant d’informations provenant de sources diverses et ont du mal à déterminer quelles sont les informations fiables fournies sur les médicaments. L’utilisation accrue de l’internet ces dernières années rend plus impérieuse encore la nécessité d’avoir des informations claires. Les informations consultables en ligne sur les médicaments doivent être précises et fiables », estime la Commission dans un communiqué.

Dans ses propositions, la Commission modifie son texte d’origine de 2008 et répond aux demandes du Parlement européen. Les propositions, qui maintiennent l’interdiction actuelle de publicité applicable aux médicaments délivrés sur ordonnance, prévoient les dispositions suivantes:

– seuls certains types d’information pourront être fournis concernant les médicaments délivrés sur prescription médicale, par exemple les informations figurant sur l’étiquette ou dans la notice, celles concernant le prix, les essais cliniques ou les précautions d’emploi,

– la diffusion d’informations concernant les médicaments délivrés sur ordonnance ne sera autorisée que via un nombre limité de moyens de communication sites web officiellement enregistrés ou documents imprimés mis à la disposition sur demande spécifique de particuliers. La publication dans la presse généraliste ne sera pas autorisée,

– les informations fournies devront se conformer à des critères de qualité agréés. Ainsi, elles devront être objectives et répondre aux besoins et aux attentes des patients; elles devront aussi être prouvées, factuellement correctes et ne pas induire en erreur. Enfin, elles devront être compréhensibles,

– de manière générale, toute information n’ayant pas été au préalable approuvée devra être vérifiée par les autorités compétentes avant d’être mise à la disposition du public.

La modification de ces propositions a également fourni l’occasion de renforcer encore le système actuel de «pharmacovigilance», à savoir le contrôle de la sécurité des médicaments dans l’Union européenne.

M. John Dalli, commissaire européen à la santé et à la politique des consommateurs, a déclaré: «Les propositions modifiées donnent la priorité aux droits, aux intérêts et à la sécurité des patients. Elles obligent l’industrie à fournir aux patients certaines informations capitales et définissent des règles pour toute précision complémentaire non obligatoire apportée sur les médicaments délivrés sur prescription médicale. Par ailleurs, elles renforcent encore le contrôle des médicaments soumis à autorisation.»

Les propositions modifiées vont désormais être débattues à la fois par le Parlement européen et le Conseil des ministres.

Source : Commission Européenne

A Lire également

SPARADRAP explique les médicaments aux enfants Pour informer les enfants et les parents sur les médicaments, l'association SPARADRAP met en ligne sur son site de nouveaux contenus illustrés, précis...
Santé : « pas de déremboursements» de médicaments ... La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a affirmé lundi sur France Info que le gouvernement n'envisageait «pas de déremboursements» de médicaments,...
Médicaments: les voyageurs d’Air France sensibilis... Le groupe pharmaceutique Sanofi lance une campagne de sensibilisation des voyageurs d’Air France aux risques liés à la contrefaçon de médicaments. ...
L’AFM-Téléthon va produire ses propres médicaments... L’AFM-Téléthon a pour objectif de créer le plus grand centre européen de développement et de production de thérapies géniques et cellulaires, avec une...
Moins de médicaments stockés à la maison Une étude réalisée par l’Institut CSA pour Cyclamed, auprès de 500 foyers représentatifs, fait apparaître une baisse de 8% de la quantité des médicame...
Médicaments sans ordonnance : “pas nécessair... Des écarts de prix (entre 2 et 3 fois) sur un même médicament selon les pharmacies, des médicaments sur Internet "pas nécessairement moins chers"...  ...
Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg : attention... L’Afssaps attire l’attention sur le risque de confusion entre deux médicaments, Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg, dont la présentation en compri...
Résistance aux antibiotiques : l’OMS lance u... Selon un rapport publié mercredi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la résistance aux antimicrobiens, dont la résistance aux antibiotiques...
Vente en ligne de médicaments : quelles précaution... Marché en plein essor, la vente de médicaments en ligne peut réserver sur certains sites de mauvaises surprises aux internautes. Selon l’OMS, environ ...
3% des accidents de la route liés à la prise de mé... Issue d’un partenariat de recherche entre plusieurs institutions françaises, une étude de grande envergure a permis, pour la première fois, de cerner ...
Médicaments : la consommation d’antibiotique... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé mercredi qu'elle souhaitait « réduire de 25 % la consommation globale d’antibiotiques et faire pa...
Médicaments : la base de données publique sur inte... Composition et substances actives, conditions de prescription, indications ou encore prix de vente public... A partir du 1er octobre 2013, le ministèr...
Retraits et rappel de lots de médicaments: les pha... A partir du 3 novembre 2011, l’Afssaps et le Conseil national de Ordre des pharmaciens (CNOP) vont mettre en place un système d'information plus perfo...
Cancers pédiatriques : un essai qui vise à doubler... Financé par l’Institut national du cancer, l’association Imagine for Margo et promu par Gustave Roussy, l’essai européen AcSé-ESMART a été officiellem...
Médicaments : saisie record de contrefaçons vendue... L’opération internationale « PANGEA IV », coordonnée notamment par Interpol et destinée à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet,...
Médicaments : la liste des produits déremboursés c... Selon le « Parisien/Aujourd’hui en France », la liste des 170 médicaments concernés par la baisse de remboursement de 35 à 15% sera publiée dans une s...