A l’occasion du débat-citoyen « Médicaments : ce qui doit changer ! » qui se tient aujourd’hui à Nantes, la Mutualité Française a fait réaliser une étude* exclusive intitulée « Les Français et les médicaments ». Résultats : l’inquiétude des Français envers la sécurité des médicaments, qui s’est accrue pendant l’affaire du Médiator®, est désormais profondément ancrée dans l’opinion.

Cette inquiétude se double du sentiment de ne pas être suffisamment informés. Toutefois, certaines solutions qui pourraient améliorer la situation leurs paraissent envisageables. Pour Etienne Caniard, Président de la Mutualité Française, “les résultats de cette étude montrent que les Français font preuve d’une grande lucidité et qu’ils ont gardé en mémoire des drames sanitaires similaires. Il ne faudrait pas, néanmoins, que les Français perdent confiance dans le médicament, un des progrès médical majeur de ces 50 dernières années”.

Une inquiétude profonde
Plus de 3 Français sur 4 (77 %) estiment que le Médiator® n’est pas un cas « exceptionnel et limité à ce médicament », mais bien une « défaillance globale du système » mettant en doute la sécurité de tous les médicaments. Ce chiffre est en hausse de 8 points par rapport à une précédente étude réalisée au mois de janvier 2011**.

Une défiance forte à l’égard des pouvoirs publics
Cette inquiétude est notamment liée à une défiance forte à l’égard des politiques. Ainsi, 2 Français sur 3 (63%) ne font pas confiance à la capacité des pouvoirs publics à éviter des affaires similaires à celles du Médiator®.

Le sentiment de ne pas être suffisamment informés
Plus de 8 Français sur 10 (84%) pensent que les patients ne sont pas suffisamment informés et plus d’1 sur 2 (54%) estiment qu’il en est de même pour les autorités politiques. A l’inverse, 57 % des Français jugent que les pharmaciens sont bien informés et 55 % émettent la même opinion pour les médecins.

Des solutions globalement jugées utiles et réalistes
Interrogés sur plusieurs propositions susceptibles d’améliorer la sécurité des médicaments, les Français se prononcent systématiquement en leur faveur. Ainsi, 87% des Français sont favorables à l’idée de réduire l’influence des laboratoires pharmaceutiques sur les professionnels de santé et 55 % jugent utiles de permettre à l’Etat de contrôler plus étroitement la promotion et la publicité des groupes pharmaceutiques.
74 % des Français estiment qu’il serait à la fois utile et réalisable de permettre aux professionnels de santé de signaler aux pouvoirs publics les effets indésirables des médicaments. 59% sont favorables à l’idée de faire un bilan scientifique et médical de l’utilité et des effets des médicaments tous les 5 ans. Enfin, 55% souhaitent qu’un site renseigne le grand public sur chaque médicament en vente.

* Ce sondage exclusif a été réalisé en mai 2011 pour la Mutualité Française par l’institut TNS Sofres. Elle s’est effectuée par téléphone auprès d’un échantillon national de 1 000 personnes représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

** Etude réalisée pour Canal + par TNS Sofres.

Source : Mutualité Française

A Lire également

Médicaments sur internet : attention, danger ! De nombreux sites Internet proposent la vente en ligne de médicaments, et certains d’entre eux proposent de fournir sans ordonnance des médicaments qu...
Mediator: nomination du président du collège d’exp... Michel Mercier, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés, et Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé,ont nomm...
Vingt-cinq médicaments à base de magnésium ne sero... Les Echos signalent la publication au  « Journal officiel » des arrêtés qui officialisent le déremboursement total de vingt-cinq médicaments à base de...
Les Français ont peur des médicaments ! et pas uni... A l’occasion du débat-citoyen "Médicaments : ce qui doit changer !" organisé hier par la Mutualité Française, une étude TNS Sofres révèle que les fran...
Mediator: Jacques Servier a été mis en examen A 89 ans, le président-fondateur du laboratoire pharmaceutique  a été mis en examen mercredi soir et est poursuivi pour "obtention indue d'autorisatio...
Médicaments : les mutuelles veulent faire le tri d... Les mutuelles vont-elles bientôt pouvoir rembourser les médicaments prescrits en fonction de leur efficacité? Une pratique impossible aujourd’hui puis...
Médicaments: des dépenses encore beaucoup trop éle... Selon une étude présentée lundi 24 juin par l'eurodéputée Michèle Rivasi, le pharmacien Serge Rader et le Pr Philippe Even, les dépenses de médicament...
Médicaments : la consommation des Français passée ... Le site EcoSocioConso du groupe E. Leclerc vient de publier un dossier complet sur les Français et le médicament avec de nombreuses infographies et de...
L’automédication progresse en France en 2015... Le dernier baromètre (*) de l’Afipa, l'association qui réunit les industriels du secteur de l'automédication, montre que ce marché à progressé de 6,4 ...
Maladie d’Alzheimer: des médicaments à lR... La Haute Autorité de Santé vient de révéler les résultats de sa réévaluation et conclut à un intérêt thérapeutique faible des médicaments de la maladi...
Médicaments, vaccins : la confiance des Français s... Selon les résultats de l'Observatoire sociétal du médicament* du Leem (Les Entreprises du Médicament), 84 % des Français ont confiance dans les médica...
Mediator : le décret relatif à l’indemnisation des... Le décret instaurant un fonds d'indemnisation pour les victimes du Mediator, géré par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam)...
Médicaments : la base de données publique est en l... Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a ouvert mardi  la première base de données publique qui recense l’ensemble des infor...
Un Guide pratique d’homéopathie au quotidien Si les ouvrages sur l’homéopathie fleurissent, ce guide présente une homéopathie banalisée, débarrassée de tout reliquat d’ésotérisme, une porte large...
Les pharmaciens d’officine broient du noir Les officines de l'Hexagone ont de plus en plus de difficultés de trésorerie. Raisons ? La baisse des prix des médicaments, le recul des volumes et la...
Médicaments: les prix augmentent pour les ménages... Une étude de l'Insee publiée mercredi montre qu’entre 2000 et 2010, le prix « brut » , c'est-à-dire le prix de marché de l’ensemble des médicaments re...