La revue, qui participe aux Assises du médicament, a mis en ligne sur son site internet 57 propositions. Un ensemble de mesures dont Prescrire demande la mise en oeuvre pour protéger la population de futurs Mediator, et plus largement pour redresser le cap de la politique du médicament en priorité vers les besoins de santé des patients et la santé publique.

« Le désastre sanitaire du Mediator° (benfluorex) a montré l’ampleur de l’insuffisance de l’encadrement du marché du médicament, et la gravité de ses conséquences humaines », estime la revue sur son site Internet. En publiant ses propositions, Prescrire a souhaité donner « à tous l’occasion de s’approprier les termes du débat et de pouvoir juger les propositions à venir des Assises du médicament ». La revue précise que ces préconisations s’appuient sur l’expérience et l’analyse de son équipe au cours des 30 dernières années. Elles recoupent de nombreuses recommandations formulées en France par le rapport sénatorial de Mmes Hermange et Payet (2006) et le rapport de l’Assemblée nationale de Mme Lemorton (2008).

Parmi ses propositions, la revue demande des critères de mise sur le marché des médicaments “plus exigeants”, avec des essais cliniques comparant le nouveau médicament aux médicaments existants, et non à un placebo. Autre suggestion, un financement public de la formation des professionnels de santé sur les médicaments, ainsi qu’un renforcement important de l’expertise interne des agences. Elle prône une “transparence générale des agences et autres institutions compétentes en matière de médicament”, avec un contrôle des déclarations des liens d’intérêts, des sanctions éventuelles, la publication des opinions minoritaires, la mise en ligne des compte-rendus des réunions.

Concernant le volet de la pharmacovigilance, Prescrire propose d’encourager la notification des effets indésirables par les patients et de mettre un pictogramme sur les produits “sous surveillance particulière”. Les décisions de suspension ou de retrait d’autorisation de mise sur le marché doivent être prises “sans retard”, afin que le doute bénéficie “au patient et non au médicament”, souligne Prescrire.

La revue propose également de rendre la formation initiale des professionnels de santé “libre de l’influence des firmes”, en développant la transparence des liens d’intérêt des enseignants et en offrant un “financement public suffisant” à l’enseignement et à la recherche. La formation continue doit être également sur financement public.

Prescrire suggère enfin de mettre à disposition du grand public une base d’information sur les médicaments commercialisés “exhaustive et gratuite”. Les contrats des soignants avec des firmes devraient être publiés en ligne.

Pour ce qui est des pharmaciens d’officine, la revue propose notamment une augmentation de leur mode de rémunération en échange d’une mission de conseil et d’accompagnement des patients.

Consulter les 57 propositions de Prescrire : http://www.prescrire.org/fr/3/31/46836/0/NewsDetails.aspx

Source : Prescrire et AFP

A Lire également

Le valproate désormais interdit pendant la grosses... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mardi 12 juin que le valproate est désormais interdit pendant l...
Pilule de 3ème et de 4ème génération: la baisse de... Selon un état des lieux de l’agence du médicament (ANSM), en mai 2013, la baisse des ventes des pilules de 3ème et de 4ème génération par rapport à ma...
Médicament: Xavier Bertrand présente sa refonte du... Xavier Bertrand, le ministre de la santé a présenté lundi en Conseil des ministres, avec Nora Berra, la secrétaire d’Etat chargée de la santé, le proj...
Antibiotiques: les Français en consomment encore t... L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), publie mardi un rapport sur la consommation des antibiotiques en France de 1...
Grippe : l’épidémie en phase de ralentissement Selon le dernier bulletin du Réseau Sentinelles, le nombre de cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 343 ca...
Baclofène : les essais cliniques en cours autorisé... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué jeudi sa décision de maintenir les autorisations des deux essai...
Produits amaigrissants : “il n’existe ... L'ANSM, l'agence française du médicament, vient de faire le point sur les risques liés à l'utilisation des produits de santé à des fins d'amaigrisseme...
Loi sur le médicament: Xavier Bertrand annonce ... Ce matin sur RTL, Xavier Bertrand, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, est revenu sur le projet de loi de réforme du médicament qui do...
Médicament anti-calvitie et impuissance permanente... Dans un point d'information publié mardi, l'agence du médicament (Afssaps) indique qu'à ce jour le lien de causalité entre la prise de finastéride (Pr...
Comment soigner un bleu, une ecchymose ou une doul... Incontournable des médicaments homéopathiques, l’arnica est reconnue pour estomper les traces liées aux chocs (bleu, ecchymose, bosse en œuf…) et soul...
Protelos: le rapport bénéfice/risque positif confr... L’agence européenne du médicament (EMA) a confirmé vendredi dans un communiqué le rapport bénéfice/risque positif du Protelos des laboratoires Servier...
Médicament : de nouvelles mesures pour améliorer l... Le rapport de la « mission information et médicament » mise en place fin 2017 et présidée par Magali LEO (responsable du plaidoyer de l’Association Re...
Médicament en France : L’UFC Que Choisir et l̵... Dans la perspective de la remise du rapport de l’IGAS sur le Mediator®, l’UFC-Que Choisir et l’Association Française des Diabétiques ont dénoncé jeudi...
Médicaments : une charte anti contrefaçon Les industriels français du médicament (Leem) viennent de signer avec des représentants de plateformes de e.commerce une charte destinée à lutter cont...
Budget de la sécu 2014 : des économies sur le médi... Dans le cadre de son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2014), le gouvernement va demander un « effort » de 577 millions d’eur...
Médicaments : vers la suspension de Protelos® de S... Les laboratoires Servier ont annoncé vendredi que le Comité européen de Pharmacovigilance recommande la suspension de l’Autorisation européenne de Mis...