A l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie du 17 mai 2010, la ville de Paris s’associe au collectif citoyen « Entrée Payante »

« Parce que le ticket d’entrée dans la vie est plus cher pour certains », des panneaux rouges présentant un sens interdit barré du slogan « ENTRÉE PAYANTE » seront installés à Paris du 12 au 19 mai, à l’entrée de grandes enseignes et commerces de proximité, restaurants, établissements municipaux (centres d’animation, bibliothèques, piscines, centres sportifs) et stations de métro, dans le but de sensibiliser le grand public aux discriminations subies par les homosexuels.

L’opération propose au public de s’associer à cette mobilisation en « payant son entrée » par SMS (envoyer EGALITE par sms au 81015 – 3euros par envoi + prix d’un sms). Les fonds ainsi recueillis seront reversés à des associations partenaires luttant contre l’homophobie en milieu éducatif : le Mag, la Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne (FIDL), le comité Idaho et l’association Ex Aequo.

Rappelons qu’aujourd’hui encore, 80 pays punissent l’homosexualité par une peine d’emprisonnement et 7 pays par la peine de mort.

“Face aux inégalités et aux discriminations subies par les homosexuels en France et dans le monde, Bertrand Delanoë, maire de Paris et Yamina Benguigui, adjointe chargée des droits de l’homme et de la lutte contre les discriminations, ont souhaité soutenir cette opération initiée par le collectif citoyen « Entrée Payante », en y associant les équipements municipaux et en relayant l’information sur les panneaux lumineux et le site paris.fr” insiste le communiqué de presse.

Morgane Boileau
Source : Mairie de Paris

A Lire également

Réforme des retraites : « 15 millions de malades c... Le collectif Chroniques Associés qui regroupe plusieurs associations de patients rappelle au gouvernement « qu’il existe en France 15 millions de pers...
Sexualité : les femmes de plus en plus libérées Nombre de partenaires sexuels, fréquentation des clubs échangistes, sextoys… Les femmes osent de plus en plus. C’est en tout cas le résultat d’une gr...