L’Afssaps a décidé de contre-indiquer le Primpéran® (métoclopramide ) et ses génériques chez les moins de 18 ans. Une décision prise après avoir procédé à la réévaluation du rapport bénéfice/risque chez l’enfant de ces médicaments indiqués contre les nausées et les vomissements.

Le métoclopramide est un neuroleptique antagoniste de la dopamine ayant des propriétés antiémétiques. Les spécialités à base de métoclopramide (Primpéran® et génériques) sont disponibles sous différentes formes pharmaceutiques (comprimé, solution buvable, suppositoire, solution injectable) et sont indiquées dans les nausées et vomissements induits ou non par les chimiothérapies.

Ces modifications seront effectives à compter du 9 février 2012, date à laquelle un rappel des lots sera mis en œuvre. En conséquence, les autorisations de mise sur le marché ont été révisées afin de mentionner la contre-indication chez l’enfant de moins de 18 ans et de préciser que l’utilisation est réservée à l’adulte. Dans l’attente de la mise à disposition des produits avec une boîte et une notice mises à jour, tous les lots distribués seront étiquetés avec la mention « contre-indiqué chez l’enfant de moins de 18 ans ». En outre, les spécialités à usage exclusivement pédiatrique, en arrêt de commercialisation depuis juillet 2011, feront également l’objet d’un rappel des lots restant sur le marché, le 9 février 2012.

Chez l’adulte, le métoclopramide reste indiqué mais un renforcement des informations concernant les risques neurologiques et cardiovasculaires a été ajouté aux RCPs et notices.

Une procédure d’arbitrage européen
Selon l’Afssaps, “mes données disponibles à ce jour montrent que le métoclopramide présente un profil de risque défavorable avec un risque augmenté de survenue d’effets neurologiques, notamment de syndromes extrapyramidaux, dans l’ensemble de la population pédiatrique ; ce risque augmente pour les doses élevées ou répétées. La démonstration clinique de l’efficacité du métoclopramide reste par ailleurs insuffisante, que ce soit dans les nausées et vomissements induits ou non par les chimiothérapies”. De plus, compte tenu de l’existence d’alternatives thérapeutiques, l’Afssaps a considéré que le rapport bénéfice/risque n’était plus favorable dans cette population.

Ces décisions sont prises dans l’attente des résultats de la procédure d’arbitrage européen demandée par l’Afssaps, durant laquelle la réévaluation des spécialités contenant uniquement du métoclopramide sera élargie à la population adulte, notamment chez le sujet âgé, en raison des risques neurologiques et cardiovasculaires potentiellement graves. Les conclusions sont attendues pour le 2e semestre 2012.

Source : Afssaps

A Lire également

Médicaments: les prix augmentent pour les ménages... Une étude de l'Insee publiée mercredi montre qu’entre 2000 et 2010, le prix « brut » , c'est-à-dire le prix de marché de l’ensemble des médicaments re...
Vente de médicaments à l’unité : les Français se d... Selon une étude Ifop pour le groupe PHR, les Français sont globalement favorables à la vente à l’unité de médicaments mais s'inquiètent néanmoins des ...
L’OMS actualise sa liste des médicaments ess... Le Comité d’experts de l'OMS revoit la 17e  Liste modèle des médicaments essentiels du 8 au 12 avril 2013. Une version actualisée devrait paraître au ...
La liste des médicaments « à écarter » de la revue... La revue indépendante  Prescrire publie, dans son numéro de février, une liste de médicaments qu’elle estime « plus dangereux qu'utiles, à écarter des...
Obésité, surpoids… La HAS fait ses recommand... Changement durable des habitudes, accompagnement diététique et psychologique, activité physique, mais aussi se passer de médicaments... La Haute Autor...
Antibiotiques: les Français en consomment toujours... Un rapport de l’Agence du médicament (ANSM), publié lundi, montre que la consommation d’antibiotiques en France repart à la hausse (+3%) sur les cinq ...
L’AFM-Téléthon va produire ses propres médicaments... L’AFM-Téléthon a pour objectif de créer le plus grand centre européen de développement et de production de thérapies géniques et cellulaires, avec une...
Cyclamed: le nombre de médicaments collectés en ph... En 2010, 13.402 tonnes de médicaments collectés avaient été valorisés. En 2011, ce sont 14.656 tonnes de médicaments qui ont été collectées par les ph...
Dossier Pharmaceutique: 20 millions de Français l&... Selon le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, 20 millions de Français ont déjà ouvert un Dossier Pharmaceutique (DP). Le DP rassemble, pour ch...
Médicaments: l’industrie pharmaceutique et Interpo... Interpol et 29 des plus importants laboratoires pharmaceutiques du monde, dont Sanofi, GSK ou encore Roche ou Pfizer, ont conclu un accord pour trois ...
Médicaments sans ordonnance : de forts écarts de p... Selon un observatoire des prix des médicaments mis en place par le Mouvement des Familles rurales, un même médicament peut être vendu jusqu’à trois fo...
Médicaments innovants : la ligue contre le cancer ... Alors que l'efficacité des médicaments innovants permet aujourd'hui de guérir de nombreuses personnes malades et d'augmenter de façon régulière leur d...
Mal des transports : certains médicaments ne sont ... Face au risque d’abus et d’usage détourné, principalement chez des adolescents ou des jeunes adultes, de certains médicaments indiqués dans « la préve...
Médicaments: une grande majorité des Français a co... Une enquête Ifop (1) réalisée pour la groupement de pharmaciens Giphar indique que 88% des Français ont confiance dans le médicament. Ils sont 60 % à ...
Médicaments: une nouvelle signalétique pour les pr... Un nouveau système vient d’être mis en place dans toute l’Union Européenne (UE) afin de formaliser l’identification des médicaments faisant l’objet d’...
Médicaments : labos recherchent « cobayes » désesp... Alors que les essais cliniques sur l'homme sont indispensables pour trouver de nouveaux médicaments, en dix ans, leur nombre aurait diminué de 25% en ...