Dans son rapport annuel 2010/2011 publié ce jeudi, Médecins du Monde dénonce un véritable « krach sanitaire » en France. L’association constate des difficultés croissantes pour les populations les plus pauvres  à accéder aux soins.

A l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre, Médecins du Monde publie son baromètre annuel de l’accès aux soins en France : conditions de vie pathogènes, retard aux soins, retour des épidémies. « Une étape supplémentaire a été franchie en 2010/2011 dans le rejet des plus vulnérables hors du système solidaire d’accès aux soins. à la crise économique qui se traduit par une recrudescence de la pauvreté s’ajoute une réponse publique plus sécuritaire que sociale », constate l’association.

Les centres de Médecins du Monde ne désemplissent pas avec une augmentation de 10 % des consultations médicales et dentaires en 2 ans. L’association a ainsi dénombré 38.606 consultations en 2010.Près de la moitié des patients vus en consultation en 2010 aurait besoin d’une prise en charge d’au moins 6 mois (hypertension artérielle, diabète, troubles de la santé mentale…). « Ces personnes accèdent de plus en plus difficilement au système de soins ou n’arrivent pas à faire valoir leurs droits à la couverture maladie. Près d’un quart des personnes ont eu recours aux soins de façon trop tardive », révèle Médecins du Monde.

Ainsi, les enfants, dont la fréquentation reste importante (12 % des patients), n’ont pour la plupart toujours pas accès à la vaccination ni même à une simple couverture maladie. L’association constate par ailleurs une augmentation de 30 % de mineurs parmi les patients entre 2008 et 2010.

De la même manière, la couverture vaccinale de ces populations les plus marginales est d’environ 30 %, contre 90 à 95 % pour la population générale, ce qui explique notamment la résurgence d’épidémies jusqu’alors disparues, comme la gale, la tuberculose, la rougeole…

Autre constat, la dégradation significative des conditions de vie des personnes rencontrées : le nombre de personnes avec un logement stable a baissé de 45 % en 10 ans. La crise de l’hébergement d’urgence a été accentuée en 2011 par la baisse des subventions, et par voie de conséquence, la baisse du nombre de places disponibles. En témoigne le nombre de femmes enceintes (8 %) et de mineurs (9 %) à la rue reçus par MdM. De nombreuses personnes malades restent aussi à la rue. « Des personnes en danger sur le plan sanitaire et social », résume Médecins du Monde.

Visionnez le reportage vidéo :

Source : Médecins du Monde

A Lire également

L’Inpes dénonce à son tour la campagne «d... Après la Haute Autorité de Santé (HAS), l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) dénonce à son tour  la campagne de publ...
VIH / sida : les espoirs de la recherche vaccinale A l’Institut Pasteur, de nombreux travaux sont menés sur les interactions virus-hôte, le traitement de l’infection ou l’étude de candidats-vaccins. N...
Myopie, astigmatisme, presbytie… : trois adultes s... Selon une étude, menée par la DREES (*), trois adultes sur quatre présentent des troubles visuels en France. Cette perte d’acuité sensorielle se génér...
Grippe A : les médecins libéraux bientôt seuls à l... Depuis le mardi 12 janvier, les médecins libéraux peuvent vacciner leurs patients contre la grippe A (H1N1) dans leur cabinet médical en parallèle ave...
Cancer du col de l’utérus : 400 médecins lan... Le Journal du Dimanche rapporte que plus de 400 médecins viennent de lancer une pétition qui réclame la mise en place d' "une mission parlementaire su...
Des fondations hospitalières pour collecter des fo... Le gouvernement vient de donner le feu vert à la création de fondations hospitalières par les établissements de santé, par la publication d’un décret ...
La pomme, le fruit préféré des Français Selon les résultats du baromètre Pomme (1) du CTIFL (Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes), la pomme est le fruit préféré des Fra...
Médicaments génériques : Fred & Jamy vous exp... Fred & Jamy, les animateurs scientifiques de France Télévision spécialistes des ados, relèvent le défi d’expliquer les médicaments génériques. ...
Bébé mouche, gare à la grippe ! Une étude de l'Inserm, publiée dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), montre que l'augmentation du nombre d'enfants enrhumés pou...
Santé : 86 % des Français acceptent les risques de... Selon un sondage Odoxa pour la MNH, 89% des Français sont convaincus qu’un jour la science et la technologie permettront de guérir des maladies graves...
106 millions d’enfants vaccinés dans le monde en 2... Inversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein ...
H1N1 : l’Île-de-France renforce son dispositif de ... Dans un communiqué, le préfet de police, préfet de la zone de défense Ile-de-France, a annoncé samedi 5 décembre l'ouverture de 10 nouveaux centres à ...
Des pendentifs « énergétiques » dangereux pour la ... La Criirad, association qui défend les droits à l’information sur la radioactivité, vient de lancer une alerte sur les pendentifs dits «énergétiques. ...
1ère Journée nationale de la qualité de l’ai... La 1ère Journée nationale de la qualité de l'air (JNQA), lancée à l’initiative du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, s...
Grippe H1N1 : près de deux-tiers des Français n’on...  65% des français déclarent ne pas avoir l’intention de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1). Et un Français sur deux estime que le vaccin pré...
Les enfants d’aujourd’hui courent moin... Selon une étude, qui vient d'être présentée lors du congrès de l'American Heart Association à Dallas, les enfants nés au XXIe siècle seraient en moins...