Créé à l’hôpital de Nancy, « Hippobio » est le premier « jeu de société » pour améliorer la connaissance des patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques sur leur traitement et pour les aider à retrouver un équilibre entre vie personnelle, professionnelle et maladie.

Cet outil pédagogique a été conçu comme support à l’atelier « Connaître sa biothérapie » organisé au sein du service Rhumatologie du CHU de Nancy : plateau de jeu, dés et cartes questions sur des thèmes d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) complétés de quelques cas concrets. Convivialité, participation et détente facilitent la mémorisation. Hippobio aide à transmettre ou à réajuster les connaissances sur les biothérapies utiles aux patients et à leurs proches.

Six thématiques sont abordées à travers les cartes questions :
– l’auto surveillance,
– le soleil,
– les vaccins, la grossesse,
– le bricolage et le jardinage,
– l’injection sous-cutanée,
– la chirurgie, le dentiste, les infections.

Chaque atelier peut recevoir 6 à 7 personnes, médecin et infirmière compris. La présence des soignants autour de la table de jeu permet de gommer le rapport soignant/soigné tout en apportant des réponses aux erreurs de compréhension ou au manque de connaissance des patients. Les sujets abordés durant la partie peuvent être adaptés en fonction des réactions des participants ou de suggestions issues des expériences de chacun.

Pour cette initiative réalisée sur 7 mois, l’équipe d’ETP en Rhumatologie du CHU de Nancy coordonnée par le Dr Anne-Christine Rat et la cadre de santé Claude Gauthier, a été récompensée lors de la Journée de Partage des Expériences 2010 du laboratoire Roche. Un poster « Un déclic, pour la maladie chronique, c’est l’éducation thérapeutique » a également été créé et affiché sur le parcours du patient : salles d’attente de consultation et d’hospitalisation, chambres d’hôpital de jour. Les 3 000 Euros du prix devraient servir à une fabrication professionnalisée du jeu conçu de manière « artisanale » par l’infirmière Cathy Gertner et à améliorer le confort de la salle où se déroulent les ateliers d’éducation thérapeutique.

Source : CHU Nancy

A Lire également

80% des patients consultent leur médecin traitant ... La Drees vient de publier dans son édition d’octobre de Dossiers solidarité santé les résultats d’une enquête réalisée en 2007 sur le parcours de soin...
Invitations pour le Salon de la Polyarthrite et de... A l'occasion de la Journée Mondiale de l'Arthrite du 12 octobre, l'AFPric (Association Française des Polyaryhritiques et des rhumatismes inflammatoire...
Les gels anti-inflammatoires au kétoprofène retiré... L'agence française du médicament  a décidé de suspendre l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de tous les médicaments contenant du kétoprofène et...
2ème Journée Nationale des Spondylarthrites, le sa... L’association de patients, Action Contre les Spondylarthropathies (ACS), en partenariat avec la Société Française de Rhumatologie (SFR), propose après...
Concours : remportez le jeu “cro magnon̶... Jusqu'au 13 juin , participez à notre jeu-concours et remportez peut-être le jeu "cro magnon". De quoi amuser vos enfants cet été ... et même les plus...
Les maladies dépressives encore sous diagnostiquée... L’OMS estime que la dépression sera la première cause de handicap professionnel dans les dix prochaines années. Pour autant, Jean-Pierre Kahn, psychia...
La gériatrie mobile au service des personnes âgées... L'hospitalisation des personnes âgées liée à une pathologie visible révèle généralement d'autres maux sous-jacents : dénutrition, perte d'autonomie......
Ostéoporose : quels sont les facteurs de risque ? Dans le monde, on enregistre une fracture due à l'ostéoporose toutes les 20 secondes ! Trop de femmes encore ne se sentent pas concernées par l'ostéop...
Hôpital: des délais de consultations trop longs se... « Difficile aujourd’hui de rencontrer rapidement un spécialiste à l’hôpital », estime à l'issue de son enquête le magazine 60 Millions de consommateur...