Grippe H1N1 : François Fillon annonce l’ouverture de certains centres le dimanche. Pas de vaccination par les médecins libérauxA l’issue de la réunion interministérielle mardi sur l’organisation de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1), le Premier ministre a annoncé un renforcement du dispositif pour faire face aux difficultés dans les centres de vaccination.

Mesure phare, l’ouverture de certains centres le dimanche. François Fillon a refusé la participation à la campagne des médecins libéraux invoquant des “raisons logistiques”.

Le Premier ministre, François Fillon, a réuni mardi les ministres concernés par l’organisation du dispositif de vaccination des Français contre la grippe A (H1N1). Afin de faire face à l’affluence de ces derniers jours, il a annoncé un renforcement du dispositif.

Ouverture des centres le dimanche sur décision préfectorale

Il a acté l’ouverture des 1080 centres mis en place sur le territoire national, ce qui devrait permettre de vacciner plus de 300 000 personnes par jour. Les moyens financiers sont débloqués. Ces centres fonctionneront du lundi au samedi, jusqu’à 22 heures, notamment dans les zones urbaines. Ils seront ouverts le dimanche, sur décision préfectorale, dans les grandes agglomérations et là où cela s’avère nécessaire.

Les renforts en internes en médecine, en médecins du travail et en médecins du service de santé des armées sont opérationnels. L’accueil des personnes dans les centres sera renforcé avec la présence de 43 000 bénévoles de la Croix Rouge et de 35 000 membres des fédérations de protection civile.

« Il n’y aura pas de vaccination par les médecins libéraux »

Le Premier ministre a tranché. “Il n’y aura pas de vaccination par les médecins libéraux pour des raisons qui sont évidentes”, a déclaré François Fillon. Le premier ministre invoque des “raisons logistiques”. “Les vaccins sont des vaccins multidose, ils ne peuvent pas être répartis dans n’importe quelles conditions”, a-t-il assuré. Par ailleurs, “les médecins libéraux ont à faire face à une considérable épidémie de grippe qui doit les mobiliser complètement”, a souligné le premier ministre.

Autre raison, plus officieuse, le coût de l’opération. Les médecins réquisitionnés dans les centres de vaccination sont en effet payés 66 euros de l’heure, l’équivalent de trois consultations. Si les médecins libérauxvaccinaient dans leur cabinet, cela coûterait beaucoup plus cher à la Sécurité sociale.

Le premier ministre a néanmoins insisté sur la nécessaire préparation de notre système de santé, en ville et à l’hôpital, pour faire face à une sollicitation accrue dans les prochaines semaines du fait de la diffusion de la pandémie. A cet effet, les stocks de l’Etat de médicaments antiviraux seront prochainement mis à disposition gratuitement, sur prescription médicale uniquement, dans les pharmacies.

A Lire également

Méningite : un vaccin remboursé Le remboursement du vaccin anti-méningococcique C conjugué vient d’être annoncé par le Journal officiel. Cette décision est conforme à la recommandat...
Quizz-Grippe : avez-vous la grippe A (H1N1) ? Test... Quizz Grippe est un questionnaire d’auto-évaluation en ligne conçu par une équipe de médecins et d'experts animée par le Dr Loïc Etienne, médecin-urge...
Cancer du cerveau : nouvelle piste pour un vaccin Le Figaro rapporte que des chercheurs américains de l'Université de Duke ont  testé un vaccin thérapeutique expérimental en association avec un traite...
Haïti : les médecins à la rescousse Dès l’annonce du violent séisme qui a frappé Haïti mardi soir, les ONG, notamment françaises, se sont mobilisées pour apporter une aide médicale. « L...
BCG et cancer de la vessie : bientôt un nouveau pr... Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm, de l’université Paris Descartes et de Mines ParisTech ont montré comment renforcer les effets du BC...
Une majorité des Français estime la qualité des so... Selon les derniers résultats du Baromètre de la DREES réalisé par BVA, une majorité des Français estime que la qualité des soins est satisfaisante, no...
Poliomyélite : les Nations Unies luttent pour évit... Même si la poliomyélite (maladie extrêmement contagieuse) a été éradiquée sur plus de 99 % de la planète, tant qu’un seul enfant restera infecté, tous...
Sida: une nouvelle piste pour un vaccin Des chercheurs français associant l'Université Paris Descartes, le CNRS et l'Inserm au sein de l'Institut Cochin, en collaboration avec la société Mym...
Le nouveau vaccin pédiatrique 6-en-1 Hexyon / Hexa... Le laboratoire Sanofi Pasteur a annoncé lundi que la Commission européenne a approuvé le vaccin pédiatrique 6- en-1 Hexyon TM /Hexacima ® (vaccin DTCa...
Vaccination H1N1 : 22 grandes villes veulent être ... Selon une étude de l’Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF) auprès de 22 grandes villes de France portant sur les coûts de vaccina...
Grippe A (H1N1) : attention aux complications chez... Selon une étude de l'InVS, les femmes enceintes ou venant d'accoucher seraient 4 à 5 fois plus susceptibles de présenter une forme grave d'infection A...
Épidémie de grippe : les hôpitaux et les maisons d... Cette année, l’épidémie de grippe est précoce et touche particulièrement les personnes âgées et fragiles. Ainsi, 9 des 13 régions métropolitaines sont...
Grippe A : la vaccination des personnels des école... Le ministère de l’Éducation nationale va proposer début janvier, aux personnels des écoles et des établissements scolaires publics et privés sous cont...
Calendrier vaccinal : les nouveautés 2010  A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination qui se déroule du 23 au 30 avril dans vingt-quatre régions françaises, l’Inpes présente les n...
Epidémie de rougeole en France: vigilance pour les... Selon le dernier bulletin de l'InVS, on note une augmentation du nombre de cas déclarés de rougeole au cours des dernières semaines de décembre 2011, ...
Grippe : l’épidémie prend de l’ampleur Selon les données diffusées hier par l’Institut de veille sanitaire (InVs), l’épidémie de grippe se poursuit et prend de l’ampleur en métropole. Elle ...