Dans le cadre des travaux d’évaluation des risques liés au bisphénol A, l’Anses publie aujourd’hui deux rapports : l’un relatif aux effets sanitaires du bisphénol A, l’autre à ses usages. L’agence sanitaire considère disposer de suffisamment d’éléments scientifiques pour identifier, dès à présent, que l’objectif prioritaire consiste à réduire les expositions au bisphénol A des populations les plus sensibles.

Sur la base de l’analyse de l’ensemble de la littérature scientifique disponible, le groupe d’experts de l’Anses a conclu à l’existence d’effets avérés chez l’animal (effets sur la reproduction, effets sur la glande mammaire, effets sur le métabolisme, le cerveau et le comportement) et d’autres, suspectés chez l’homme (effets sur la reproduction et sur le métabolisme des sucres et des graisses, pathologies cardiovasculaires).

Ces effets sont mis en évidence à des doses notablement inférieures aux doses de référence utilisées à des fins réglementaires et plus particulièrement lors de certaines périodes de la vie correspondant à des périodes de susceptibilité aux effets du bisphénol A (grossesse, périodes pré et postnatale).

Concernant les usages, l’Anses constate une très grande diversité de secteurs industriels déclarant une utilisation du bisphénol A. La production de plastique de type polycarbonate constitue une part majoritaire de son utilisation, sachant qu’une autre part importante sert à la synthèse de résines époxydes, notamment utilisées dans des matériaux au contact des denrées alimentaires.

L’objectif prioritaire consiste à réduire les expositions

Les travaux de l’Agence se poursuivent pour évaluer les expositions humaines alimentaires et environnementales et caractériser les risques sanitaires du bisphénol A, ainsi que les risques liés aux autres substances potentiellement perturbatrices endocriniennes. La complexité et l’ampleur des questions posées conduisent à inscrire ces travaux d’expertise dans la durée. Néanmoins, l’Anses considère disposer de suffisamment d’éléments scientifiques pour identifier, dès à présent, que l’objectif prioritaire consiste à réduire les expositions au bisphénol A des populations les plus sensibles. Cet objectif passe par la substitution des usages du bisphénol A dans les articles qui leur sont destinés (matériaux au contact des denrées alimentaires, jouets, articles de puériculture, etc.) en recourant à des substances ou technologies alternatives dont l’innocuité est démontrée.

Dans ce cadre et en parallèle à la poursuite de ses travaux, l’Agence lance un appel à contributions, afin de recueillir, d’une part, des commentaires sur le contenu et les suites de ses travaux et d’autre part, toute donnée scientifique concernant, notamment, les produits de substitution disponibles ainsi que les données relatives à leur innocuité et leur efficacité. Cet appel à contribution est ouvert jusqu’au 30 novembre 2011, les informations qu’il permettra d’obtenir seront rendues publiques et feront l’objet d’une analyse détaillée par l’Agence dans le cadre de l’élaboration de ses recommandations qui seront publiées début 2012.

Pour en savoir plus

> Les rapports “Effets sanitaires du bisphénol A” et “Connaissances relatives aux usages du bisphénol A”

Source : Anses

A Lire également

Votre enfant vous pousse à bout ? Un livre pour dé... Il fait une crise au supermarché, pique des colères pour des broutilles, refuse catégoriquement de s’habiller le matin, ou se dispute sans cesse avec ...
Un accès à la santé renforcé pour les enfants de 0... Pour rendre effective la visite médicale de tous les enfants avant l’âge de six ans, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Jean- Mic...
Dyslexie: l’espacement des lettres améliore ... L'augmentation de l'espacement des lettres d'un mot et des mots d'un texte améliore la vitesse et la qualité de la lecture chez les enfants dyslexique...
Solutions buvables de médicaments : « Ne vous méla... Pipettes, compte-gouttes ou cuillères-mesure.... Afin d’alerter les professionnels de santé et les parents de ce risque, l’ANSM lance une campagne de ...
Fabrication des biberons : la fin du bisphénol A d... C’est le 1er mars prochain qu’entrera en vigueur l'interdiction de fabriquer dans l’Union des biberons contenant du bisphénol A (BPA), une substance l...
Grossesse : 7 femmes enceintes sur 10 concernées p... Une étude menée par l’institut Ifop pour le laboratoire Maternov révèle que 72% des femmes enceintes déclarent avoir souffert de nausées pendant toute...
106 millions d’enfants vaccinés dans le monde en 2... Inversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein ...
L’étude Elfe va étudier le devenir de 20.000... Depuis le 1er avril, la première étude française consacrée au devenir de 20 000 enfants sur 20 ans a débuté sa  première phase afin de lui permettre d...
Les écrans déconseillés pour les enfants de moins ... Tablettes, smartphones, télévision... Selon une enquête de l'Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), les enfants deviennent adeptes des...
Légumes : comment les faire aimer aux enfants ? Selon des chercheurs de l'université de Leed, plus les enfants découvrent les légumes tôt dans leur vie, plus ils les apprécieront une fois plus âgés....
Grippe H1N1 : Je suis enceinte. Pourquoi me faire ... Pourquoi me faire vacciner ? Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je fais partie d’une catégorie « à ris...
Le goûter : un repas qui n’est pas réservé q... Si près de 80% des enfants de 3 à 14 ans prennent régulièrement un goûter*, 43% des femmes et 30% des hommes ont cette habitude au quotidien**. Commen...
Une femme de 84 ans portait un fœtus mort depuis 4... Phénomène médical extrêmement rare, un nouveau cas de lithopedion ou « bébé pierre » a été rapporté en Colombie où une femme de 84 ans hospitalisé...
Le Bisphénol A est-il mauvais pour les dents des e... Après avoir été accusé d'avoir des effets négatifs sur la fertilité et le développement, le Bisphénol A, composé chimique utilisé dans la fabrication ...
Allergies : un site web pour sensibiliser les enfa... Le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA) lance un site web www.parlemoidetonallergie.com, destiné à transmettre des connaissances de faço...
Césarienne : mieux informer les femmes enceintes En France, près d'une femme sur cinq donne naissance par césarienne et, dans près de la moitié des cas, la césarienne est programmée. Pour améliorer c...