L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante invasive dont le pollen est particulièrement allergisant. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles : rhinite survenant en août-septembre et associant écoulement nasal, conjonctivite, symptômes respiratoires tels que la trachéite, la toux, et parfois urticaire ou eczéma. La ministre de la santé recommande la mise en œuvre de mesures de destruction de l’ambroisie avant sa floraison qui interviendra de fin juillet à octobre.

Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation. La fréquence de l’allergie à l’ambroisie est importante : selon la zone, 6 à 12 % de la population exposée est allergique. L’ambroisie est aujourd’hui très présente en Rhône Alpes : une étude [1] menée sur la région pour l’année 2008 a estimé à environ 140000 le nombre de personnes concernées par cette allergie et à plus de 5,6 millions d’Euros les dépenses de prise en charge des malades qui en souffrent (traitements antihistaminiques, arrêts-maladies,…).
Cette plante envahissante colonise peu à peu l’ensemble du territoire national, et des plants d’ambroisie sont désormais observés non seulement dans les régions limitrophes de Rhône-Alpes mais également dans d’autres régions telles que l’Aquitaine, les Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, les Pays-de-la-Loire,…
Pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l’expansion de la plante, les plants d’ambroisie doivent être systématiquement détruits, en priorité avant la floraison.

La destruction peut se faire par arrachage, tontes ou fauchages répétés menés sur les seules zones contaminés par l’ambroisie. En dernier recours, la lutte chimique peut être utilisée de façon raisonnée, au moyen de produits homologués et en respectant les modes d’emploi. Pour les petites surfaces, l’arrachage manuel est une technique efficace (le port de gants est recommandé).
L’ambroisie colonise divers types de terrains tels que les sols nus, les jardins, les bords de routes ou de cours d’eau, les zones de cultures agricoles, les terrains vacants ou les chantiers de construction. Sur les terrains non agricoles, la meilleure technique de lutte est la végétalisation des sols qui limite les possibilités pour la plante de se développer.

Chacun est concerné. Les graines d’ambroisie ayant une durée de vie de plusieurs années dans les sols, les actions de lutte doivent être menées sur le long terme et être coordonnées.
Si une action collective n’est pas engagée dès à présent, il sera de plus en plus difficile de lutter contre l’expansion de la plante. Le nombre de personnes allergiques risque d’augmenter, comme cela a été observé dans des pays très infestés où on estime à 25% la proportion de la population qui souffre de diverses pathologies dues à son pollen.

Vous trouverez des informations sur l’ambroisie et les moyens de lutte sur le site internet www.ambroisie.info.

[1] Cf. site Internet de l’Observatoire régional de la santé de Rhône-Alpes : http://www.ors-rhone-alpes.org

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Asthme : une application iPhone gratuite pour gére... Le laboratoire GlaxoSmithKline a lancé le 3 avril une application gratuite dédiée aux patients asthmatiques en partenariat avec l'association Asthme &...
Allergies : l’éducation thérapeutique de l’enfant... Etape incontournable du traitement de l’enfant allergique, l’éducation thérapeutique consiste à l’aider ainsi que ses parents à appréhender sa maladie...
Allergies : les pollens de graminées toujours prés... Selon le dernier bulletin du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique ), les pollens de graminées font de la résistance sur une bonne part...
7ème Journée Française de l’Allergie le 19 mars... A l’occasion de la 7ème Journée Française de l’Allergie du 19 mars 2013, l’Association Asthme & Allergies donne rendez-vous aux jeunes et à leurs ...
Les cendres du volcan islandais pourraient poser d... L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi que les cendres projetées dans l'atmosphère par le volcan en éruption en Islande pourraie...
Comment savoir si on est allergique aux acariens ? Pour éviter que les acariens n’entrainent de grosses allergies, une simple prise de sang peut suffire. S’ils sont bien présents toute l’année dans les...
« Et si je n’avais pas d’asthme ? » Concours Asthm... Pour la 4ème année consécutive, l’Association Asthme & Allergies organise un concours de création sur le thème « Et si je n’avais pas d’asthme ? »...
Allergies aux pollens : 30% des adultes concernés Rhinites saisonnières, asthme,... Selon certaines estimations, le nombre de personnes touchées par des pathologies allergiques respiratoires  aurait d...
Comment lutter contre l’allergie aux pollens de gr... Les pollens de graminées sont responsables de 61% des sensibilisations allergiques. C'est pourquoi au printemps, lorsque les graminées font leur retou...
La Journée Française de l’Allergie se déroul... La Journée Française de l'Allergie, organisée par l'Association Asthme & Allergies, se déroule cette année le 18 mars. Thème de cette 8ème édition...
Asthme : une Journée mondiale pour lutter contre l... La Journée mondiale de l'Asthme se déroule le 5 mai 2015. Son objectif : sensibiliser et d'informer, pour combattre les idées reçues et faire évoluer ...
Allergies: création de l’Observatoire de l’ambrois... Les ministères chargés de la Santé et de l’Agriculture, et l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) annoncent, ce jour, la mise en place...
Grossesse : la piscine faoriserait les risque d’al... Selon une étude réalisée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue British Journal of Dermatology, les bébés, dont la maman est allée n...
Une application mobile gratuite pour mieux vivre a... Les Laboratoires dermatologiques Ducray lancent une application mobile gratuite pour mieux vivre avec l’eczéma. L’eczéma touche près d’1 adulte sur...
Aéroports : lancement d’une étude sur la santé des... L’Ile-de-France va lancer en avril prochain une étude épidémiologique sur la santé des riverains des aéroports. Les participants sont des résidents de...
Découverte d’une molécule impliquée dans l’a... Des chercheurs de l’Inserm à l’Université de Nice ont découvert une molécule (CX3CR1) dont le rôle est déterminant dans le développement de l'asthme. ...