La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé et le Ministère chargé de l’Outre-mer déploient dans les Départements d’Outre-mer, un vaste dispositif de communication.

Ce dernier se compose de trois volets : la prévention de la consommation d’alcool chez les jeunes, la prévention de la consommation de drogues illicites et la promotion des dispositifs d’écoute, de conseil et de prise en charge des consommateurs d’alcool, de drogues ou de leur entourage.

En 2011, l’Inpes a élaboré un travail de synthèse faisant état des données épidémiologiques et des usages de substances psychoactives dans les Départements d’Outre-mer (DOM).  Cette étude a montré que, de manière générale, les habitants des Département d’Outre-mer sont globalement moins concernés par les pratiques addictives que les habitants de la métropole, mais elle a aussi mis en évidence des spécificités :

Chez les jeunes, les ivresses sont plus fréquentes en 2008 qu’en 2005. Les ivresses y sont plus précoces : 31 % des jeunes ont déjà été ivres à 13 ans contre seulement 16 % en métropole. Les jeunes des trois départements, Martinique, Guadeloupe et Guyane présentent à 17 ans des taux d’usage régulier d’alcool et d’ivresses répétées plus faibles que ceux de la métropole et stables depuis 2005.

Le cannabis est la drogue illicite la plus consommée dans les DOM suivi de très loin par la cocaïne. Chez les adultes, six régions les plus concernées par le risque de dépendance à l’alcool (La Réunion 13,6 %, Martinique 12,6 %, Guyane 12,5 % et Guadeloupe 10,8 %)1. Concernant les drogues illicites, les modèles des trois départements français d’Amérique apparaissent relativement proches, avec deux produits illicites phares : le crack et le cannabis, ce dernier étant toutefois moins consommé qu’en métropole, même s’il est très accessible.

La prévention de la consommation d’alcool chez les jeunes
Afin d’amener les jeunes à réfléchir aux risques liés à leur mode de consommation d’alcool : accidents, comportements violents et agressions, rapports sexuels non protégés ou non souhaités, comas éthyliques et de limiter les situations d’ivresses répétées, la campagne télévisée « Boire Trop » a été rediffusée du 4 juillet au 14 août 2011 sur les chaînes nationales, sur le réseau de chaînes locales « 1ère » et dans les cinémas de La Réunion.

Pour appuyer ce message, l’Inpes diffusera la brochure « Alcool vous en savez quoi ? » au cours du premier trimestre de l’année scolaire 2011-2012, dans les lieux d’écoute et de prise en charge locaux, en milieu scolaire, dans les associations…La sensibilisation aux risques liés à la consommation de drogues illicites

Déjà diffusée en décembre 2010, la campagne télévisée « Contre les drogues, chacun peut agir » a pour objectif d’amener les parents et l’entourage à s’interroger sur le rôle qu’ils peuvent jouer dans la prévention de la consommation de drogue chez leurs enfants ainsi que sur les actions à mettre en oeuvre. Elle est diffusée du 12 septembre au 2 octobre 2011, en métropole sur la TNT, les chaînes hertziennes et numériques, et sur le réseau de chaînes locales « 1ère », la chaîne ATV et sur Antenne Réunion.

L’Inpes diffusera en septembre et octobre, en soutien de la campagne télévisée, une campagne presse et une campagne d’affichage composées de trois visuels adaptés au contexte local en Martinique, Guadeloupe et Guyane.

La promotion des dispositifs d’aide à  distance
L’Inpes rappelle dans ses campagnes les dispositifs d’aide à distance qui ont pour vocation d’informer, d’écouter et d’orienter le public vers les structures ou les professionnels à même de leur apporter de l’aide.

– Écoute Alcool par téléphone au 0 811 91 30 30, (appel au coût d’une communication locale depuis un poste fixe) et www.boiretrop.fr, lors de la diffusion du spot « Boire Trop »,

– Drogues Info Service, par téléphone au 0 800 23 13 13, (appel gratuit depuis un poste fixe – d’un téléphone portable, il est possible d’appeler le 01 70 23 13 13 au prix d’une communication ordinaire) et sur Internet : www.drogues-info-service.fr,

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Adoptez le réflexe « Zéro alcool pendant la grosse... « Zéro alcool pendant la grossesse »: c'est le message de la nouvelle campagne lancée à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation au syndro...
Contraception : une nouvelle campagne de l’Inpes  L’Institut National de Prévention et d’Education à la santé (Inpes) lance une campagne pour remobiliser les 18-30 ans autour de la contraception.  L...
Tabac : les filles fument presque autant que les g... Selon une étude l'Insee, près de 40 % des jeunes de la cohorte déclarent fumer quotidiennement, 42 % des garçons et 36 % des filles. À l’inverse, 43 %...
Calendrier vaccinal : les nouveautés 2010  A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination qui se déroule du 23 au 30 avril dans vingt-quatre régions françaises, l’Inpes présente les n...
L’alcoomètre, un outil en ligne pour réduire sa co... Disponible sur le site Alcool Info Service, le test gratuit alcoomètre permet en 12 questions d’évaluer sa consommation d’alcool et de savoir si celle...
Pour les fêtes, le plus beau des cadeaux, c’est de... A la veille du réveillon du jour de l’An, alors que l’alcool demeure la première cause d’accidents mortels sur les routes, les associations Prévention...
Alcool et grossesse : des risques encore trop méco... A la veille de la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation foetale (SAF), une enquête BVA/Inpes montre que seulement un quart d...
Alcool : de plus en plus de jeunes ivres aux urgen... Cirrhose, comas éthyliques, hépatites, troubles psychiques… Au total 400 000 personnes ont été hospitalisées en l'espace d'un an en France à cause de ...
Sida : Didier Drogba veut « faire passer le messag... À l’occasion de la Coupe du Monde de football, le Ministère de la santé et des sports et l’Inpes lancent un dispositif de communication pour lutter co...
Abus d’alcool: 2,5 millions de décès par an ... L'Organisation Mondiale de la Santé a rappelé lundi les ravages de l'abus d'alcool. Ce dernier, un des principaux facteurs de risque des maladies non ...
Alcool : « Il faut réduire la consommation », prév... Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près de 4% des décès mondiaux sont liés à l'alcool. Chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, ce taux grim...
« l’alcool est dangereux pour la santé » selon 92%... L’Alliance Prévention Alcool (*), un collectif composé de 13 associations et de plusieurs personnalités qualifiées, a sondé l’opinion des Français sur...
Bordeaux agit contre la consommation excessive d&#... La Ville de Bordeaux se mobilise pour la 3ème année consécutive contre la consommation excessive d'alcool chez les jeunes. L'opération Festiv'attitude...
Un nouveau traitement contre la dépendance à lR... L’Agence européenne du médicament (EMA) vient de donner son feu vert à la mise sur le marché de Selincro (nalmefene), un traitement du laboratoire pha...
Contraception : “Faut-il que les hommes tomb...  L’Institut National de Prévention et d’Education à la santé (Inpes) lance une campagne pour remobiliser les 18-30 ans autour de la contraception. L’o...
Alcoolisation foetale : 1ère cause non génétique d... En France, 3000 à 7000 nouveaux nés sont concernés par les conséquences d’une exposition prénatale à l’alcool. Le syndrome d’alcoolisation foetale (SA...