24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Voitures électriques : 75 000 points de recharge accessibles au public dès 2015

De nouvelles voitures écologiques disponibles dans moins de 9 mois, c’est l’objectif du gouvernement  qui veut développer le véhicule électrique et à son marché. Douze villes* ont été mobilisées pour déployer un réseau de bornes publiques de recharge, et les constructeurs Renault et PSA pour produire et commercialiser des véhicules dès 2011. 75 000 points de recharge accessibles au public sont prévus dès 2015, et 400 000 points d’ici à 2020.

Jean Louis Borloo et Christian Estrosi ont signé avec les constructeurs automobiles Renault et PSA et douze collectivités territoriales « pilotes »* une charte d’engagement pour le déploiement d’infrastructures publiques de recharge de véhicules électriques. EDF et Better Place se sont, quant à eux, déclarés intéressés en tant que partenaires privés pour l’acheminement et l’exploitation électriques.

L’objectif pour 2010-2011 : favoriser le développement de voitures électriques et hybrides rechargeables en rassurant les premiers acheteurs sur la fiabilité du réseau d’approvisionnement des véhicules électriques. Les communes ont donc été sollicitées pour garantir rapidement un système public avec des infrastructures et des normes techniques communes. Au final, les bornes publiques de recharge, situées dans les parkings ou sur la voirie, ne représenteront que 10 % des prises du marché. Mais il s’agit pour le Gouvernement de donner l’impulsion nécessaire à l’arrivée de la voiture « décarbonée » et à son marché.

60 000 véhicules électriques commercialisés en deux ans
De leur côté, les constructeurs Renault et PSA se sont engagés à commercialiser 60 000 véhicules électriques en 2011 et 2012 pour la France, en « ciblant notamment les agglomérations qui développent un réseau d’infrastructures de recharge suffisant », selon le communiqué du ministère de l’Ecologie.

Une première commande groupée de 50 000 véhicules électriques (issue de 20 entreprise privées ou publiques, dont ADP, Areva, Bouygues, EDF, La Poste et Suez Environnement) devrait être lancée le 23 avril prochain. Il s’agit de garantir aux constructeurs français une demande suffisante pour qu’ils puissent lancer la production de véhicules électriques, en toute sécurité, à une échelle industrielle.

Par ailleurs, les ministres ont confirmé le « super-bonus » de 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule faiblement émetteur de Co2 (égal ou inférieur à 60g/km) jusqu’en 2012.

*Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Pays d’Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, le Havre et le Grand Nancy.

Source : Gouvernement.fr et .developpement-durable.gouv.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 avril 2010