On estime que 6,6 millions de personnes dans les pays à revenu faible et intermédiaire étaient sous traitement antirétroviral contre le VIH/sida fin 2010, selon les nouveaux chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Parmi elles, on compte 420 000 à 460 000 enfants. Il s’agit de la plus forte augmentation annuelle jamais enregistrée du nombre de personnes accédant au traitement contre le VIH, soit 1,4 million de plus qu’un an auparavant.

«Ces nouvelles estimations impressionnantes sont un jalon important dans l’action de la santé publique contre le VIH, qui a démarré il y a 30 ans, a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. Mais nous avons beaucoup de pain sur la planche pour atteindre le but de l’accès universel et nous n’y arriverons pas en faisant en plus grand ce que nous faisons déjà. Nous avons besoin d’innovations dans le domaine du VIH, notamment une prévention et des approches thérapeutiques plus simples et plus accessibles pour tous ceux qui en ont besoin.» Le Dr Chan prendra la parole à la table ronde «Innovation et nouvelles technologies», le 9 juin 2011 à New York, lors de la Réunion de haut niveau des Nations Unies sur le sida.

Les derniers chiffres sur le traitement contre le VIH montrent une multiplication par 16 du nombre des personnes sous traitement antirétroviral entre 2003 et 2010. Si ce progrès ne laisse pas d’impressionner, il reste cependant environ neuf millions de personnes remplissant les conditions pour recevoir les ARV mais ne les ayant pas. Ces chiffres figurent dans le rapport «AIDS at 30» publié aujourd’hui à New-York par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).

Une nouvelle stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida
Combler le retard au moyen de programmes plus efficaces contre le VIH est au coeur de la nouvelle Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida, 2011-2015 , approuvée à la Soixante-Quatrième Assemblée mondiale de la Santé il y a seulement dix jours.
«Il est essentiel d’innover pour trouver des moyens plus optimaux de fournir les services contre le VIH, a déclaré le Dr Gottfried Hirnschall, Directeur à l’OMS du département VIH/sida. Par exemple, en associant le VIH à d’autres services de santé, comme la santé de la mère et de l’enfant ou la tuberculose, nous pouvons non seulement améliorer grandement les taux de couverture des services contre le VIH mais aussi obtenir des résultats sanitaires bien plus considérables.»

La Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida, 2011-2015 orientera les actions de l’OMS et des États Membres pour renforcer les systèmes de santé et remédier aux inégalités et aux violations des droits de l’homme qui empêchent les personnes vivant avec le VIH d’accéder aux soins.

Téléchargez la Stratégie OMS sur le VIH, 2011-2015 [pdf 430kb]

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !