24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

VIH : les découvertes de séropositivité se stabilisent en France

Selon une étude de l’Institut national de veille sanitaire (InVS) publiée mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), le nombre de découvertes de séropositivité, après avoir diminué significativement entre 2004 et 2008, s’est depuis stabilisé autour de 6 200 par an.

Ainsi, en 2012, le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité VIH  est estimé à 6 372 dont 42% d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), 38% d’hétérosexuels nés à l’étranger, 18% d’hétérosexuels nés en France et 1% d’usagers de drogues injectables (UDI).

« Entre 2011 et 2012, le nombre de découvertes chez les HSH a augmenté (+14%) alors qu’il est resté stable chez les hétérosexuels et les UDI », note l’étude. Une augmentation qui pourrait provenir d’« un recours au dépistage plus précoce » chez les homosexuels, et par l’utilisation en hausse des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD).

Parmi les découvertes de séropositivité VIH en 2012, 27% étaient tardives et 39% précoces. Les diagnostics tardifs concernaient principalement les personnes de 50 ans et plus et les hommes hétérosexuels.

« Le sida est désormais diagnostiqué en majorité chez des personnes qui ignoraient leur séropositivité et n’ont pas pu bénéficier d’une prise en charge adaptée. Une amélioration du dépistage permettrait d’augmenter le nombre de personnes prises en charge, et de diminuer encore le nombre de diagnostics de sida », estiment enfin les auteurs.

Source:  InVS

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 avril 2014