L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de mettre à disposition  une actualisation des données de pharmacovigilance relative aux vaccins contre les infections à rotavirus (responsables de gastro-entérites), Rotarix et RotaTeq. L’agence appelle à la vigilance des professionnels de santé sur le risque de complications graves et à la sensibilisation des parents.

Cette mise au point intervient après que le Canard Enchaîné a révélé mercredi le décès de deux bébés en 2012 et 2014 alors qu’ils avaient été vaccinés contre la gastro-entérite.

L’ANSM rappelle aux professionnels de santé « le risque, très rare mais pouvant potentiellement entraîner des complications graves, d’invagination intestinale aiguë associé à ces vaccins » et les invite à attirer l’attention des parents d’enfants vaccinés sur la nécessité d’une prise en charge médicale précoce dès l’apparition des premiers signes, notamment digestifs, évocateurs d’une invagination intestinale.

Rotarix et RotaTeq sont des vaccins oraux indiqués chez les nourrissons à partir de l’âge de six semaines dans la prévention des gastro-entérites causées par des infections à rotavirus. Ils sont autorisés, en Europe, depuis février et juin 2006 respectivement, et commercialisés en France depuis mai 2006 et janvier 2007.

Depuis le début de la commercialisation en France de ces deux vaccins et jusqu’au 31 octobre 2014, plus de 1 million de doses ont été distribuées. 508 notifications d’effets indésirables médicalement confirmées, dont 201 graves, ont été recueillies et analysées.

« Parmi les observations graves, 47 cas d’invaginations intestinales aiguës, survenues dans le mois suivant la vaccination, ont été rapportés, dont quelques-uns d’évolution fatale. », indique l’agence.

L’invagination intestinale aiguë est un type d’effet indésirable qui, bien que considéré comme très rare (moins de 1 cas sur 10 000 vaccinés), nécessite, de par sa gravité, une prise en charge immédiate, dès les premiers signes cliniques.

L’ANSM invite les professionnels de santé à » sensibiliser les familles sur les signes d’invagination intestinale aigüe, survenant dans le mois suivant la vaccination, devant les amener à consulter sans délai leur médecin : douleurs abdominales, pleurs répétés et inhabituels de l’enfant, vomissement, présence de sang dans les selles, ballonnements abdominaux et/ou fièvre élevée ».

Elle indique enfin que le Haut Conseil de la santé publique  (HCSP) a prévu de réexaminer dans les prochains jours ses recommandations relatives à la vaccination des nourrissons contre les infections à rotavirus 1.

 Source : ANSM

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Epidémie de rougeole: l’Inpes lance un appel à la ... L’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé rappelle que la France connaît actuellement une épidémie de rougeole dont l’évolution e...
Objectif 100 % d’enfants vaccinés : l’UNICEF... Objectif 100 % d’enfants vaccinés. Cette nouvelle campagne de l’UNICEF France vise à collecter des fonds pour permettre la vaccination des 20% d’enfan...
Vaccination : 36% des Français déclarent ne pas sa... Selon les résultats d’une enquête Harris Interactive pour L’Observatoire Cetelem, si 63% des Français indiquent être au fait de leur calendrier vaccin...
Les Français de plus en plus réticents à se faire ... En 2012, la France accuse une forte baisse des ventes de vaccins en officine selon les chiffres du cabinet IMS Health. Un recul qui serait surtout lié...
Médicaments, vaccins : la confiance des Français s... Selon les résultats de l'Observatoire sociétal du médicament* du Leem (Les Entreprises du Médicament), 84 % des Français ont confiance dans les médica...
Semaine de la vaccination : la rougeole, priorité ... Du 26 avril au 2 mai 2011, la Semaine européenne de la vaccination a lieu dans vingt-six régions françaises. De nombreuses actions sont mises en place...
Le calendrier vaccinal 2015 publié Le calendrier des vaccinations 2015 a été publié par le Ministère de la Santé. Fait exceptionnel, ce dernier ne comporte pas de nouvelle recommandatio...
Grippe A/H1N1 : un dispositif de surveillance des ... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...
Vaccination : une appli mobile pour ne rien oublie... Vaximum est une application mobile développée par le laboratoire Pfizer pour smartphones Apple et Androïd qui permet de créer et gérer le suivi des va...
Grippe saisonnière : la campagne de vaccination pr... Alors que l’épidémie de grippe saisonnière n’a pas encore débuté, l’Assurance Maladie et la Direction générale de la santé ont décidé de prolonger la ...
Environ 20 000 bébés naissent avec une anomalie co... Selon des données publiées pour la première fois par l'Institut de veille sanitaire (InVS), le nombre de nouveau-nés ou fœtus porteurs d’anomalies con...
Vaccins : Marisol Touraine annonce un débat nation... Dans un entretien au Parisien - Aujourd'hui en France, la ministre de la santé Marisol Touraine a annoncé samedi 1er août la tenue prochaine d'un déba...
Gastro-entérite : la vaccination recommandée chez ... Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a décidé de recommander la vaccination contre les rotavirus des nourrissons âgés de moins de 6 mois sous r...
Eau nettoyante douceur Prim’age : l’allié fraîcheu... Voici l’astuce fraîcheur de l’été que les mamans peuvent emprunter à leur bébé ! En effet, Prim’age est aussi parfaitement adaptée pour démaquiller dé...
Semaine Européenne de la Vaccination à Amiens A l'occasion de la Semaine Européenne de la Vaccination, une vaccination sans rendez-vous est organisée au Centre de Prévention des Maladies Transmiss...
Grippe : 7 Français sur 10 envisagent de faire l’i... Alors que la campagne nationale de vaccination contre la grippe a été lancée ce lundi, une enquête PHR/IFOP* révèle que 7 Français sur 10 envisagent d...