Aux USA, le taux d’absentéisme des salariés obèses est tel que certains employeurs offrent une prime à ceux qui prennent soin de leur ligne. C’est le résultat de la loi votée sous Obama en 2010 : le « Affordable Care Act ». Les patrons ont le droit de récompenser financièrement les salariés qui prennent soin de leur santé et perdent du poids, sous forme de primes.

Objectif : aider les classes moyennes

Les salariés des classes moyennes n’ont pas forcément d’assurance maladie. Accéder aux services de santé leur coûte donc cher. Ainsi, avec cette loi, l’état espère que la prime distribuée par les entreprises incitent les salariés obèse. Ce qui représenterait un bénéfice pour l’État substantiel. Rappelons que les conséquences de l’obésité (diabète, AVC…) entraîneraient la mort de 100 000 à 400 000 américains chaque année.

M.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !