24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Une personne meurt d’une maladie liée au tabagisme toutes les six secondes

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, l’OMS a appelé les Etats à renforcer la  lutte contre le commerce illicite du tabac. Environ une personne meurt d’une maladie liée au tabagisme toutes les six secondes, ce qui équivaut à près de 6 millions de personnes par an.

Ce chiffre devrait dépasser 8 millions par an d’ici 2030, plus de 80 % de ces décès évitables se produisant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Selon l’OMS, « l’élimination du commerce illicite du tabac rapporterait une manne fiscale de 31 milliards de dollars (US $) par an aux gouvernements, améliorerait la santé publique, contribuerait à résorber la criminalité et supprimerait une importante source de revenu pour l’industrie du tabac. »

« Le commerce illicite du tabac offre au consommateur des produits moins chers, principalement en les soustrayant aux taxes prélevées par l’État via la contrebande, la fabrication illégale et la contrefaçon. », explique l’OMS. « Des prix plus bas encouragent la consommation chez les jeunes (car ils ont en général moins de revenus) et prive l’État de recettes fiscales, réduisant ainsi les ressources que les pouvoirs publics peuvent allouer au développement socio-économique, en particulier dans les pays à faible revenu qui dépendent fortement des taxes à la consommation. », poursuit l’organisation soulignant que « Cet argent pourrait être consacré aux services publics, notamment aux soins de santé ».

A de la Journée mondiale sans tabac, l’Organisation mondiale de la Santé a exhorté les États Membres à signer le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac. Jusqu’à présent, huit pays ont ratifié le Protocole alors qu’il en faut 40 pour qu’il soit applicable en tant que droit international. Une fois ce chiffre atteint, les dispositions du Protocole visant à sécuriser la chaîne logistique, à intensifier la coopération internationale et à instaurer d’autres garanties entreront en vigueur.

Le Protocole prévoit un vaste ensemble de mesures concernant la chaîne logistique du tabac, parmi lesquelles la délivrance de licences pour l’importation, l’exportation et la fabrication de produits du tabac, la mise en place de systèmes de suivi et de traçabilité et la prise de sanctions contre les responsables du commerce illicite. Il érige également en délit la production illicite et la contrebande transfrontières.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 juin 2015