Alors que la pollution de l’air a déjà été associée à de multiples problèmes de santé, des chercheurs démontrent que les femmes vivant dans les zones où la pollution de l’air était la plus élevée étaient près de deux fois plus susceptibles d’être atteintes d’un cancer du sein.

 Publiée dans la prestigieuse revue Environmental Health Perspectives, l’étude, menée par des chercheurs de l’Institut de recherche du CUSM, de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, établit un lien entre le risque de cancer du sein – la deuxième principale cause de décès lié au cancer chez la femme – et la pollution atmosphérique provenant des véhicules à moteur.
 
Le Dr Goldberg et ses collègues ont abordé le problème en combinant des données de diverses études. Ils ont tout d’abord utilisé les résultats de leur étude menée en 2005-2006 afin de créer deux « cartes » de la pollution atmosphérique illustrant les niveaux de dioxyde d’azote (NO2), un sous-produit de la circulation automobile, dans diverses parties de la ville en 1996 et 10 ans plus tôt, en 1986. Ils ont ensuite ajouté à ces cartes de la pollution atmosphérique l’emplacement du domicile des femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein et ayant participé à une étude menée en 1996 1997. Leurs résultats ont été surprenants : l’incidence de cancer du sein était nettement supérieure dans les zones où la pollution atmosphérique était plus élevée.
« Nous avons découvert un lien entre le cancer du sein après la ménopause et l’exposition au dioxyde d’azote (NO2), qui est un « marqueur » de la pollution de l’air liée à la circulation routière, livre le Dr Mark Goldberg. Sur l’île de Montréal, les niveaux de NO2 étaient compris entre 5 ppb et plus de 30 ppb. Nous avons constaté que le risque augmentait d’environ 25 % par tranche de cinq parties par milliard (ppb) de NO2. Cela signifie, en d’autres termes, que les femmes vivant dans les zones où la pollution de l’air était la plus élevée étaient près de deux fois plus susceptibles d’être atteintes d’un cancer du sein que celles qui vivaient dans les zones les moins polluées. »

Selon le Dr Goldberg, ces résultats inquiétants doivent être interprétés avec énormément de précaution. « En premier lieu, cela ne signifie pas que le NO2 cause le cancer du sein, explique t-il. Ce gaz n’est pas le seul polluant que génèrent les automobiles et les camions. Cependant, le NO2 est associé à d’autres gaz, particules et composés reliés à la circulation automobile dont certains sont connus comme étant cancérigènes. Le dioxyde d’azote n’est qu’un marqueur et non l’agent cancérigène en tant que tel. »
Une telle étude n’est pas à l’abri d’erreurs inconnues. Bien que les chercheurs aient tenté de tenir compte le plus possible de celles-ci, certaines incertitudes persistent. « Par exemple, nous ne savons pas dans quelle mesure les femmes qui ont participé à l’étude ont été exposées à la pollution à leur domicile ou au travail ; dépendant de la nature de leurs activités quotidiennes, du temps consacré à l’extérieur et ainsi de suite », souligne le Dr  Goldberg.

 « Des études publiées aux États-Unis ont également démontré des liens possibles entre le cancer et la pollution atmosphérique, ajoute le Docteur France Labrèche de l’Université de Montréal. Pour le moment, nous ne sommes pas en mesure d’affirmer que la pollution atmosphérique conduit au développement du cancer du sein. Cependant, nous pouvons affirmer que ce lien éventuel mérite d’être examiné attentivement. Sur le plan de la santé publique, ce lien potentiel plaide également en faveur des mesures visant à réduire la pollution atmosphérique liée à la circulation routière dans les zones résidentielles. »

Source : Université de Montreal

A Lire également

« Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » aussi dans les... Les parfumeries Marionnaud soutiennent l'association « Le Cancer du Sein, Parlons-en! ». Durant tout le mois d’octobre, l'enseigne met à disposition s...
Cancer du sein et traitement de la ménopause : com... Commencer un traitement hormonal peu de temps après l’installation de la ménopause plutôt que quelques années plus tard ne limite pas le risque de can...
Cancer du sein: l’ARC fait dialoguer cherche... A l’occasion d’Octobre Rose, le mois de sensibilisation et de mobilisation contre le cancer du sein, l’ARC ouvre sur Internet une plateforme d’échange...
Cancer du sein: un nouveau souffle pour le dépista... Depuis 2004, la France a mis en place un dépistage organisé du cancer du sein afin de permettre à toutes les femmes de 50 à 74 ans d'accéder à une pri...
Octobre rose 2013 : mobilisation en faveur du dépi... Octobre rose est le mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein avec des actions organisées en région et une mobilisation de toutes les as...
Cancer du sein : mieux informer Une femme sur 8 sera touchée par un cancer du sein dans sa vie. Avec 49 000 nouveaux cas estimés, en France, en 2012, ce cancer est le plus fréquent c...
Octobre Rose : la Ville de Paris mobilisée pour le... Afin d’obtenir une plus forte adhésion du public et des femmes au dépistage, la Ville de Paris et ses partenaires ont décidé, dans le cadre d’une expé...
Cancers du sein : 40% des chimio pourraient être é... 40% des chimiothérapies pourraient être évitées pour les cancers du sein dépistés à un stade précoce sans atteinte ganglionnaire. C’est ce que nous ré...
Ralph Lauren et la lutte contre le cancer du sein Depuis plus de 20 ans, la Fondation Ralph Lauren lutte contre le cancer du sein. En effet, à la fin des années 1980, Ralph Lauren a été diagnostiqué a...
Pollution atmosphérique : un niveau élevé de parti... Plusieurs régions françaises connaissent depuis le début de l’année une série d’épisodes de pollution atmosphérique avec un niveau élevé de particules...
La vitamine D pourrait prévenir le risque de cance... Selon une vaste étude menée par des chercheurs de l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, les femmes affichant un taux sanguin élevé en vitamine D ...
Cancer du sein : une nouvelle formulation injectab... Un médicament du laboratoire pharmaceutique suisse Roche, qui réduit le temps d’administration grâce à une nouvelle formulation injectable (par voie s...
Octobre Rose 2013 : Marionnaud renouvelle son enga... A l’occasion de l’édition 2013 d’ «Octobre Rose», mois de mobilisation contre le cancer du sein, Marionnaud reconduit, par un partenariat avec le grou...
Octobre rose 2013 : Paris se mobilise pour le dépi... À l’occasion de la campagne « Octobre rose », la Ville de Paris et ses partenaires se mobilisent tout au long du mois d’octobre. Cette sensibilisation...
Le « Tweeting Bra » : un soutien-gorge qui tweete ... Un nouveau type de soutien-gorge fait parler de lui : le "Tweeting Bra". Créé afin de promouvoir la prévention contre le cancer du sein, ce soutien-go...
Cancer du sein, cancer colorectal, mélanome : où e... Ces trois cancers sont exemplaires de la difficulté et des obstacles que rencontre la recherche. Lorsque le cancer est localement avancé ou que des mé...