Nouvelle relation amoureuse, arrivée d’un enfant, trop de contraintes avec la contraception en cours, nécessité de changer pour des raisons médicales ou du fait de son tabagisme, … La vie d’une femme est faite d’événements qui peuvent l’amener à changer ses habitudes en matière de contraception. Pour les aider à franchir le pas du changement, l’Inpes et le ministère des Affaires sociales et de la Santé ont lancé le 7 juillet une nouvelle campagne de sensibilisation.

Entre 2000 et 2010, on constate un recul du recours à la pilule, qui s’est accentué suite au débat de janvier 2013 sur les pilules de 3ème et 4ème génération. Depuis janvier 2013, une femme sur cinq a changé de moyen de contraception. Elles ont adopté d’autres méthodes comme le dispositif intra-utérin ou stérilet, le préservatif ou des méthodes naturelles… Si la raison médicale a pesé dans le changement, une grande partie n’était déjà pas satisfaite de son moyen de contraception. L’étude Fécond 2013 constate aussi que le recul de la pilule a été plus marqué chez les femmes qui sont tout à fait d’accord avec l’idée que la pilule est contraignante (38% contre 6% pour celles qui pensent l’inverse) ou chez celles pensant que la pilule fait grossir.

« La peur de changer ses habitudes »

Les femmes peuvent avoir des freins réels comme la méconnaissance de l’offre contraceptive, la crainte des effets secondaires, la peur de changer ses habitudes… Résultat : elles y pensent, repensent mais finalement conservent un moyen contraceptif qui ne leur convient pas faute de trouver les réponses ou le soutien nécessaire. Pourtant en passant le cap du changement, elles peuvent réussir à trouver le moyen contraceptif le plus adapté et ainsi le plus efficace.

« La première étape de ce changement passe par le dialogue avec un professionnel, afin de connaître les différents moyens de contraception existants, de comprendre les bénéfices d’un changement de contraceptif mais aussi de répondre aux éventuelles inquiétudes sur les effets secondaires », rappelle l’Inpes. Le professionnel de santé, qu’il soit médecin, sage-femme, gynécologue ou encore pharmacien, est un bon interlocuteur pour engager une discussion sur la contraception et répondre à toutes les questions.

Des outils personnalisés

L’Inpes et le ministère des Affaires sociales et de la Santé lancent une nouvelle campagne de sensibilisation afin d’inciter toutes les femmes souhaitant changer de contraception à en parler avec un professionnel de santé. Cette campagne, qui débute le 8 juillet renvoie notamment les internautes vers le site  choisirsacontraception.fr. Le site propose un tableau d’aide au choix, la présentation de l’ensemble des moyens de contraception existants, et donne la liste des professionnels pouvant répondre à toute question sur la contraception.

Source : Inpes

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Contraception : les pilules de 3ème et 4ème généra... Selon le bilan présenté mercredi par l’agence française du médicament (ASNM), les modes de contraception ont fortement évolué en 2013 avec une baisse ...
Contraception: Marisol Touraine lance une nouvelle... « La contraception qui vous convient existe », c'est le slogan de la nouvelle campagne de communication lancée mercredi par Marisol Touraine, la minis...
Les mutuelles partent en campagne contre la hausse... Pour mobiliser contre la hausse de la taxe sur les mutuelles qu’elle juge « profondément injuste, incohérente et inefficace », la Mutualité Française,...
Cancer du col de l’utérus : une campagne pour savo... On dénombre 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année en France et plus de 1 000 décès. En amont de la semaine européenne de préven...
Contraception: mapremierepilule.com, un site d’inf... mapremierepilule.com est un site internet grand public à destination  des jeunes filles qui débutent une contraception orale. Objectif : les informer ...
Contraception : la pilule gratuite et anonyme pour... A l’occasion de la Journée mondiale de la contraception, le Dr Israël Nisand, gynécologue, a recommandé  d’urgence un accès gratuit à la pilule pour f...
Contraception d’urgence: la HAS préconise une meil...  La Haute Autorité de Santé (HAS) a  recommandé vendredi  une meilleure information sur la contraception d’urgence. En France, même si trois femmes su...
Votre contraception est-elle adaptée ? En cas d’oublis réguliers de prise de pilule, un autre moyen de contraception peut être envisagé. C’est le message de la nouvelle campagne de l’Inpes ...
Adolescentes : des « pass contraception » distribu... Des chèques contraception pour mineures sont envoyés à une centaine de lycées de la région Poitou-Charentes. "Cette action est préparée depuis troi...
Une contraception adaptée à son mode de vie L’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) et le Ministère du travail, de l’emploi et de la santé lancent une campagne qui in...
Tabac et pilule : un cocktail mortel pour le cœur ... Première cause de mortalité chez les femmes, les maladies cardio-vasculaires sont à l'origine de 54 % des décès, dont 22 % d'origine coronarienne (inf...
Un accès gratuit à la contraception pour les lycée... Le "Pass Santé Contraception", mis en place grâce à un partenariat entre le ministère de l'Education nationale et le conseil général d'Ile-de-France, ...
Sida : Carla Bruni-Sarkozy soutient une campagne c... Le Fonds mondial a lancé le 19 mai  la campagne BORN HIV FREE pour sensibiliser l'opinion publique à son travail et pour que d'ici 2015, plus aucun en...
Contraception : les femmes connaissent-elles toute... Comment choisir sa contraception ? Pilule, patch, implant, préservatif, anneau vaginal, dispositif intra-utérin (DIU)…, les femmes disposent d‘un arse...
Contraception et droits des femmes: deux mutuelles... Deux mutuelles, la  MGEN et la LMDE, ont lancé depuis le 18 octobre un appel aux pouvoirs publics afin de les alerter d’un double recul préoccupant de...
Blue Monday : le troisième lundi de janvier, le jo... Si le Blue Monday qui aura lieu le 15 janvier prochain, est considéré comme la journée la plus déprimante de l’année, la SMEREP tient à rappeler les c...