L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont présenté  un nouveau plan d’action mondial qui pourrait permettre de sauver jusqu’à 2 millions d’enfants par an de la mort par pneumonie ou par diarrhée, deux des maladies les plus meurtrières à l’échelle mondiale pour les enfants de moins de cinq ans.

Le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée préconise une plus grande intégration des actions menées pour prévenir et traiter ces deux maladies et fixe des objectifs ambitieux s’agissant de réduire les taux de mortalité et d’accroître l’accès des enfants à des interventions qui sauvent des vies.

Intégrer les stratégies de lutte contre la pneumonie et la diarrhée

«Il arrive trop souvent que des stratégies de lutte contre la pneumonie et la diarrhée soient menées en parallèle», déclare le Dr Elizabeth Mason, Directrice du Département Santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent de l’OMS. «Mais comme le montrent déjà les exemples de pays tels que le Bangladesh, le Cambodge, l’Éthiopie, le Malawi, le Pakistan et la Tanzanie, il est judicieux sur le plan de la santé et rationnel du point de vue économique de rapprocher davantage ces stratégies.»

De nombreux facteurs interviennent dans l’apparition de la pneumonie ou de la diarrhée, si bien qu’aucune intervention ne peut suffire, à elle seule, pour prévenir, traiter ou endiguer efficacement l’une ou l’autre de ces maladies. Toutefois, comme on a pu le constater dans des pays riches, plusieurs éléments jouent un rôle déterminant dans la réduction des infections et des décès dus à ces deux maladies.

C’est le cas par exemple d’une bonne alimentation et d’un environnement salubre. C’est le cas aussi de la vaccination, et on notera à ce propos que de nouveaux vaccins destinés à protéger les enfants contre ces maladies sont en cours d’introduction. Enfin, un accès satisfaisant aux services de santé et aux médicaments appropriés offre la garantie que l’enfant reçoit le traitement dont il a besoin. Mais, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, ces éléments communs ne sont pas encore mis pleinement à profit dans le cadre de la lutte contre la pneumonie et la diarrhée.

Le nouveau Plan d’action de l’OMS et de l’UNICEF définit des objectifs mondiaux clairs à atteindre d’ici à 2025: une réduction de 75% de l’incidence des pneumonies et diarrhées sévères chez les enfants de moins de cinq ans par rapport aux niveaux de 2010 et la quasi-élimination des décès dus à ces maladies dans le même groupe d’âge. Il a aussi pour ambition de réduire de 40% à l’échelle mondiale le nombre d’enfants de moins de cinq ans souffrant d’un retard de croissance.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Antidépresseurs : faut-il en avoir peur ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
106 millions d’enfants vaccinés en 2008, un record... Inversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein ...
VIH: un nombre élevé d’infections chez les plus de... Selon une étude publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  les traitements "qui allongent la durée de survie", les rapports non protégés ...
La cigarette bannie des aires des jeux à Paris La Ville de Paris a annoncé la mise en place de l'interdiction de fumer dans les aires de jeux situées dans ses espaces verts suite à la publication d...
Hôpital des nounours : quand les enfants dédramati... Objectif de l’Hôpital des nounours : dédramatiser le monde de la santé auprès des jeunes enfants. Les enfants de grande section de maternelle et de CP...
Éclipse partielle de soleil : le 20 mars, n’... Vendredi 20 mars 2015, une éclipse partielle de soleil pourra être observée en France métropolitaine aux alentours de 9h jusqu’à environ 12h, selon le...
9,3 millions d’euros collectés pour l’ UNICEF grâc... Vous connaissez le proverbe : "les petits ruisseaux font les grandes rivières". Le principe est confirmé une fois de plus avec l’opération« Peluches »...
L’OMS veut réduire les apports en sucre L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer une consultation publique sur les apports en sucre. Une fois finalisées, ces lignes directri...
8e Nuit de l’Eau : record battu ! Suite à la Nuit de l'Eau 2015, une solidarité déferlante a submergé les piscines de France, ce samedi 14 mars 2015 : plus de 200 000 euros ont été col...
Hormone de croissance chez l’enfant: la HAS ... La Haute Autorité de Santé (HAS) a réévalué les traitements par l'hormone de croissance prescrits aux enfants non déficitaires. La HAS, au regard de l...
Haïti : 5 urgences sanitaires Après le séisme, la situation sanitaire est un autre drame dans un pays marqué par une misère endémique, privé d’infrastructures sanitaires. Un tablea...
Vaccins : une appli pour que les enfants n’a... Cette nouvelle application IPhone / IPad sur la vaccination est destinée aux enfants de moins de 10 ans. En suivant la nouvelle aventure de Lili au tr...
Plus d’un tiers des adolescents français n’o... Les adolescents ne se reconnaitraient pas dans le discours public. C’est ce que dévoile l’enquête menée par TNS Sofres pour l’UNICEF France. Dans le c...
Paludisme : des progrès majeurs dans la lutte cont... Selon le Rapport 2013 sur le paludisme dans le monde, publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), on estime que les efforts mondiaux pour co...
Les enfants français trop sédentaires Selon un sondage réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter*, plus de 6 Français sur 10 (61%) constatent que les enfants de leur entoura...
Médicaments antibiotiques : une semaine mondiale p... A l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques se déroulera du 16 au 22...