Une innovation va permettre  aux services des SAMU et SMUR exclusivement d’accéder aux informations médicales pour gérer le plus efficacement l’urgence. Il s’agit d’un code (2D et alphanumérique) à conserver sur soi en permanence, matérialisé par un autocollant (à apposer sur un casque, au dos d’une montre ou d’un téléphone portable).

La Sarthe et la Loire-Atlantique seront pionniers dans son utilisation. A terme, la France devrait être couverte en douze mois. Le lancement est prévu le 15 janvier 2012.

Comment ça marche ?
Matérialisé par un autocollant (à apposer sur un casque, au dos d’une montre ou d’un téléphone portable), ce code (2D et alphanumérique) permet aux médecins du SAMU d’avoir accès aux données médicales d’urgence en cas d’accident (de la route, du travail ou de la vie). Ainsi, il facilite les premiers soins, qui sont dispensés plus rapidement et plus précisément.

Concrètement, en scannant le code du patient au moyen de son smartphone et de son application dédiée, le médecin urgentiste accède à aux données médicales que la victime aura préalablement fournies et fait validées. Au-delà des usagers de deux roues et des métiers à risques (notamment le BTP), les applications pourront rapidement être élargies à d’autres utilisateurs (sportifs, seniors, etc.).

Le 15 janvier prochain marquera le lancement opérationnel de l’activité vis-à-vis des services d’urgence et des abonnés. Deux départements se sont d’ores et déjà positionnés pour participer à ce lancement. Il s’agit des SAMU et SMUR de la Sarthe et de la Loire-Atlantique qui sont d’ores et déjà équipés et formés à cette nouvelle technologie. 

Source : communiqué Code d’urgence

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Ondes des portables et santé : les gestes à adopte... Aujourd’hui, le téléphone portable est omniprésent dans notre quotidien : 90 % des Français en possèdent un. Or les usagers de mobiles entendent « tou...
Grippe A : les vaccins disponibles en pharmacies d... Depuis aujourd’hui, lundi 1er février, les médecins de ville peuvent se procurer auprès des pharmaciens d'officine les doses de vaccins et les seringu...
Maladies Rares Info Services enregistre son 50 000... Depuis octobre 2001, Maladies Rares Info Services répond quotidiennement aux demandes des personnes malades, de leurs proches et des professionnels. C...
Des vidéos « virales » pour sensibiliser aux signa... Boehringer Ingelheim et l’ISCOM (Institut supérieur de la communication) ont construit un partenariat original dans le but de sensibiliser le grand pu...
Urgence médicale : près d’un Français sur deux n’a... Selon les résultats d’une étude menée par l’IFOP pour la MAAF, près de la moitié des Français  ne fait pas appel au SAMU-15 en cas d’urgence médicale ...
Médicaments : leur efficacité bientôt affichée sur... Selon un "document confidentiel" que Le Parisien/Aujourd'hui en France a pu consulter, un code mentionnant le "service médical rendu" (SMR) pourrait ê...
Téléphone au volant‎: la cause de près d’un accide... Aujourd'hui, 8 Français sur 10 sont équipés d’un « portable » et près de la moitié des conducteurs utilisent un téléphone en conduisant. Hors, télépho...
Hôpital : les urgentistes en grève le 7 septembre... Samu-Urgences de France annonce avoir déposé un préavis de grève pour le 7 septembre afin de participer à la journée nationale de mobilisation contre ...
Accident vasculaire cérébral : n’attendez pa... L'accident vasculaire cérébral (AVC) est une grande urgence. En cas de faiblesse brutale ressentie d'un côté du corps, même si elle régresse en quelqu...
L’application SOS Urgences disponible sur la... Malakoff Médéric vient de lancer son application SOS urgences sur l’Apple Watch. SOS Urgences permet à l’utilisateur en situation d’urgence d’accéder ...
Un simple téléphone avec de bonnes grosses touches... Près de 11 millions de français sont âgés de plus de 65 ans... Malgré cette part alléchante de consommateurs potentiels, quand il s’agit de racheter u...
Staying Alive, une appli mobile gratuite qui carto... Disponible pour iPhone et Android en 13 langues, Staying Alive est la première application mondiale en la matière, avec plus de 65.000 défibrillateurs...