L’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) soutient de nombreuses recherches sur les glioblastomes et a décidé de financer, sur la durée, un projet d’envergure porté par Jean-Yves Delattre, Centre de recherche de l’Institut du Cerveau et de la Moelle / Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris). Ses travaux visent à évaluer des thérapies ciblées afin de permettre aux patients atteints de glioblastomes de bénéficier au plus tôt de ces traitements.

Les glioblastomes constituent la majorité des tumeurs cérébrales primitives malignes et sont aussi les plus graves. La recherche dans ce domaine devient donc une priorité. Cette pathologie fait d’ailleurs l’objet, le 22 février prochain, d’une journée inter-cancéropôles*, dont l’ARC est partenaire, qui réunira à Marseille les plus grands experts français dans ce domaine.

Les glioblastomes, les tumeurs cérébrales les plus graves

Les glioblastomes forment la majorité des tumeurs cérébrales primitives malignes. Ce sont des cancers relativement rares, avec un nombre de cas en France évalué entre 1000 et 2000 par an. Ce sont malheureusement des cancers de très mauvais pronostic pour lesquels les traitements actuels, reposant sur la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, sont lourds et d’efficacité modeste. L’espérance de vie moyenne n’excède pas 15 mois et n’a pas significativement augmenté depuis 30 ans. Si cette maladie touche les adultes, elle touche également l’enfant. En effet, les tumeurs cérébrales constituent le deuxième cancer le plus fréquent chez l’enfant après les leucémies.

Etant donné la gravité de ces tumeurs, l’ARC a choisi de développer la recherche portant sur leur traitement. L’association a attribué un financement de 600 000 euros sur 18 mois pour la première étape d’un projet visant à évaluer de nouveaux médicaments personnalisés et plus efficaces pour les patients atteints de glioblastomes. L’association souhaite soutenir ces travaux dans la durée et envisage de les financer durant cinq années si les résultats intermédiaires sont satisfaisants.

Tester des nouveaux médicaments sur des modèles de glioblastomes en laboratoire

Le projet soutenu par l’ARC a pour objet d’établir de nouveaux modèles de glioblastomes en laboratoire : des « lignées de cellules tumorales». Il est mené par le Professeur Jean-Yves Delattre, le Docteur Ahmed Idbaih et leurs équipes. Ces derniers vont mettre en culture des cellules issues de tumeurs de patients atteints de glioblastomes, les stabiliser pour pouvoir les reproduire à l’infini afin de travailler de façon pérenne.

Ces nouveaux modèles permettront de tester des molécules anti-cancéreuses et de déterminer quelles sont les plus efficaces pour détruire les glioblastomes. Dans un premier temps, les chercheurs vont créer dix modèles de glioblastomes in vitro, sur lesquels ils peuvent évaluer une série de médicaments. A l’issue de l’évaluation, ils doivent avoir identifié quatre thérapies ciblées efficaces.

Le transfert des thérapies ciblées vers les malades

L’ARC souhaite soutenir dans la durée, sur cinq ans, ce projet prometteur mené par une équipe reconnue internationalement pour ses compétences dans le domaine des tumeurs cérébrales. A l’issue de cette première phase, les instances scientifiques examineront les résultats produits afin d’envisager de prolonger le financement de ces travaux.

L’équipe du Professeur Delattre et du Docteur Idbaih a pour ambition de renforcer le lien entre chercheurs et médecins et de mener des travaux allant de la recherche fondamentale jusqu’à la recherche clinique. Ainsi, l’étape suivante va consister à tester in vivo les molécules ayant fait leurs preuves in vitro. A terme, l’objectif est d’évaluer, dans le cadre d’essais cliniques, leur tolérance et leur efficacité, auprès de patients atteints de glioblastomes.

L’idée globale est donc d’établir une « autoroute thérapeutique » permettant de transférer, vers les patients, dans les délais les plus courts possibles, ces nouveaux traitements ayant montré une efficacité au laboratoire dans des modèles précliniques de glioblastomes.

Financer la recherche sur les glioblastomes, une priorité pour l’ARC

Les glioblastomes sont des cancers relativement rares. La recherche dans ce domaine, comme pour beaucoup de maladies rares, est moins développée que pour des cancers plus fréquents. Pour autant ce sont des cancers de mauvais pronostic. L’ARC a choisi de développer les recherches portant sur ces cancers rares et graves pour pallier ce problème. C’est d’ailleurs un des axes scientifiques, définis par l’association, méritant d’être financés de manière prioritaire. En 2011, l’association a choisi de financer 9 projets pour un montant de plus de 1,1 million d’euros sur ce thème. Elle soutient des projets visant à comprendre les mécanismes moléculaires responsables de la formation des glioblastomes et de leur capacité invasive dans d’autres zones du cerveau ; elle soutient également des travaux pour élaborer de nouveaux traitements.

Source : ARC

* Pour consulter le programme de la journée inter-cancéropôles « Les glioblastomes : caractérisation cellulaire et modèles précliniques » organisée dans le cadre du 6 ème Colloque Cancéropôle PACA : http://www.canceropolepaca-colloque.org/fr/journee-intercanceropoles-glioblastomes

A Lire également

A vos jonquilles pour lutter contre le cancer L'opération "Une Jonquille pour Curie" reprend du service. Tout le monde peut facilement participer. On vous explique comment. Une jonquille pour C...
Cancer de la peau : lésions suspectes et dépistage... Après un examen minutieux de la peau, un dermatologue peut fortement suspecter un mélanome. Il procède alors à un prélèvement de la lésion qui sera so...
Journée Mondiale du Lymphome: un cancer qui « fait... Le lymphome est le 1er cancer chez l’adolescent et le jeune adulte et le 5ème cancer chez l’adulte. Il s’agit d’une forme de cancer dont la fréquence ...
Cancer du sein: le soja perturberait le traitement... Selon les résultats d’une étude ont été présentés à la conférence sur le cancer (AACR) de Chicago, la consommation de soja pourrait induire des risque...
Alcool et cancer : plus de la moitié des Français... Selon un sondage réalisé par Opinion Way pour la Ligue contre le cancer(1), les Français sous-estiment les risques liés à l'alcool : seulement 23% des...
Risques solaires et cancers : les gestes de préven... Selon les données du Baromètre Cancer 2015* publiées par Santé publique France et l’Institut national du cancer, si 9 personnes sur 10 ont la convicti...
Cancer sein: le travail de nuit, un risque pour le... Les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Inserm et publiés dans l'International Journal of Cancer, montrent que le risque de cancer du ...
15 200 décès par cancer attribuables à l’alcool en... Selon une étude (1), conduite par une équipe de l’Institut Gustave-Roussy et qui a bénéficié d’un financement de l’Institut National du cancer, l’alco...
Une version actualisée du guide « Mon enfant a un ... L’Institut national du cancer et la Société de lutte contre les cancers et les leucémies de l’enfant et de l’adolescent (SFCE) viennent d'actualiser l...
Cancer : un serious game pour l’expliquer au... Le serious game Lumine permet aux enfants atteints de cancer et à leurs familles de découvrir sous forme d'un jeu la maladie et sa prise en charge. ...
La Course des Lumières se déroule à Paris le samed... L’Institut Curie organise le 25 novembre prochain, la Course des Lumières, une mobilisation sportive et solidaire de nuit ayant pour objectif de colle...
Calendrier 2010 : douze idées recettes pour lutter... 12 recettes savoureuses pour autant appétissantes ! Le calendrier 2010 de la Ligue contre le Cancer conjugue le plaisir des yeux et celui de bien mang...
Cancers: l’INCa répondra à toutes les questi... Prévention, dépistage, soins, innovations, recherche, Plan cancer... Le 4 février, journée mondiale de lutte contre le cancer, l'Institut national du ...
Cancer du sein : une information en ligne personna... L’Institut national du cancer met à la disposition des femmes, sur un espace unique, une information personnalisée par âge et facilement accessible su...
Cancer du poumon : 1ère greffe mondiale d’un... A l’hôpital Avicenne de Paris, l’équipe du Pr. Emmanuel Martinod a réalisé une première mondiale en greffant une bronche artificielle chez un patient ...
Cancer de la plèvre : diagnostic et soins Le cancer de la plèvre, ou mésothéliome pleural, est une affection rare (environ 825 nouveaux cas par an en France) et agressive qui survient chez d...