24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Tuberculose : l’épidémie recule pour la première fois

Selon le Rapport 2011 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde, publié aujourd’hui par l’OMS, la mortalité de cette maladie a reculé de 40% entre 1990 et 2010. Pour la première fois, le nombre de personnes qui contractent la tuberculose chaque année est en baisse.

Ces avancées sont cependant menacées par l’apparition de la tuberculose multirésistante et par un déficit de financement de la lutte antituberculeuse qui s’élève à 1 milliard de dollars pour 2012. Parmi les principaux progrès enregistrés, le nombre de personnes qui ont contracté la tuberculose est passé à 8,8 millions en 2010, après un pic de 9 millions en 2005. Le nombre de décès par tuberculose est passé à 1,4 million en 2010, après avoir atteint 1,8 million en 2003. Le taux de mortalité a diminué de 40% entre 1990 et 2010 et, dans toutes les régions à l’exception de l’Afrique, la mortalité est en passe de diminuer de 50% d’ici 2015.
En 2009, 87% des malades traitées ont été guéries. Au total, on dénombre 46 millions de succès thérapeutiques et sept millions de vies sauvées depuis 1995. Cependant, un tiers du nombre estimé de cas dans le monde ne sont pas signalés et l’on ignore par conséquent s’ils sont diagnostiqués et correctement traités.

« Il ne faut pas crier victoire trop vite »
«Dans beaucoup de pays, un leadership énergique et un financement intérieur important, conjugués à un solide appui des donateurs, ont commencé à faire changer les choses», a commenté le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. «La tâche consiste maintenant à s’appuyer sur cet engagement pour intensifier la lutte au niveau mondial en accordant une attention particulière à la menace de plus en plus grande de la tuberculose multirésistante.».

* La tuberculose multirésistante est due à un bacille résistant aux médicaments antituberculeux les plus efficaces (isoniazide et rifampicine). Cette forme de tuberculose ne répond pas au traitement standard de six mois par les antituberculeux de première intention et peut exiger un traitement de deux ans ou plus avec des médicaments moins puissants, plus toxiques et beaucoup plus chers.

Consulter le Rapport 2011 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 octobre 2011