24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Troubles musculo-squelettiques: nouvelle campagne de prévention dans les entreprises

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé lance le 20 octobre 2011 une nouvelle campagne d’information sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) pour inciter les chefs d’entreprise à se poser les bonnes questions et mettre en place des programmes de prévention pour favoriser l’amélioration des conditions de travail de leurs salariés.

Véritable enjeu économique et humain pour l’entreprise, ces pathologies constituent la première cause de maladie professionnelle en France. Selon la CNAMTS, ils représentent 85% des causes de maladies professionnelles reconnues pour les actifs du régime général.

Directement liés aux conditions de travail, les TMS se traduisent par des douleurs qui peuvent devenir invalidantes et conduire à des incapacités de travail. Ils affectent directement les muscles, les tendons et les nerfs pour prendre par exemple la forme de douleurs au poignet (canal carpien) ou de douleurs dorsales (lombalgies). Petites ou grandes, l’ensemble des entreprises est concerné par cette problématique, avec des secteurs d’activité plus touchés que d’autres comme l’industrie agroalimentaire, la grande distribution, le BTP ou les services à la personne.

Un enjeu humain et économique pour les entreprises
Si les TMS sont une cause très importante de souffrance pour les salariés, les conséquences économiques induites sont tout aussi préjudiciables à l’activité des entreprises. Selon les chiffres de la CNAMTS et de la CCMSA, les cas de TMS constatés en 2010 ont engendré la perte de 9,7 millions de journées de travail et coûté 930 millions d’euros couverts par les cotisations des entreprises pour les actifs du régime général. Dans le secteur agricole, le coût se monte à 70 millions d’euros. Sans compter l’impact sur la performance de l’entreprise liée à la gestion des absences et au maintien d’un niveau de productivité satisfaisant.

Sous l’accroche « Prévenir les troubles musculo-squelettiques ne s’improvise pas. Découvrez les vraies bonnes méthodes », l’objectif de cette campagne est d’inciter les chefs d’entreprise à se poser les bonnes questions pour favoriser des conditions de travail préservant la santé de leurs salariés. Elle démarrera à partir du 20 octobre par une campagne dans la presse magazine et économique, dans la professionnelle des secteurs particulièrement touchés par les TMS et une campagne radio du 20 au 29 octobre.

Au coeur de ce dispositif, le site internet www.travailler-mieux.gouv.fr destiné aux chefs d’entreprise.

Source : Minsitère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 octobre 2011