24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Tempête Xynthia : des mini-déchetteries mobiles pour les villages sinistrés

Pour faire face à l’afflux important de déchets provoqué par le passage de la tempête Xynthia sur l’Ile d’Oléron des dispositifs de « mini-déchetteries mobiles » ont été mis en place pour soulager les villages sinistrés.

Se réorganiser après la tempête

La tempête Xynthia a été en France l’une des plus violentes depuis 1999. Les rafales de vent allant jusqu’à 150 km/h sur le littoral, conjuguées à un haut coefficient de marée ont provoqué de fortes inondations et causé de nombreux dommages matériels : dans les maisons, la submersion des meubles et des équipements électriques les a rendus inutilisables.

Très vite, la problématique de récupération des déchets s’est imposée. Pour Joseph Hughes, Directeur Général des Services de la Communauté de Communes de l’île d’Oléron, « gérer les déchets est une mission importante permettant ainsi de décharger les sinistrés de cette problématique. En effet, dans une habitation inondée tout est bon à jeter, les matériaux se confondent… Proposer un service de collecte et de tri adapté s’est donc avéré être une priorité. »

Trier à la source

En moins de cinq jours, plus de treize bennes ont été déposées sur les sites d’Ors, de Saint-Trojan-les Bains et de Boyardville afin de collecter les différents déchets.

Pour l’ensemble des sites, les sinistrés ont déposé les déchets dans la rue devant leur porte. Les services techniques des communes ont alors organisé un système de rotation pour collecter ces déchets de manière régulière et les apporter sur les déchetteries : déchets Incinérables, Encombrants, Bois, Ferraille et Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). Des agents de la collectivité étaient sur place pendant trois semaines pour aider les habitants et contrôler le tri.

Un effort tout particulier a été porté afin de séparer le gros électroménager froid (réfrigérateur, congélateur, etc.), du gros électroménagers hors froid (lave linge, sèche linge, lave vaisselle, etc.), des écrans (téléviseur, écran PC, etc.) et des petits appareils en mélange (grille-pain, sèche-cheveux, convecteurs, etc.). René-Louis Perrier, président d’EcoLogic précise « sans ce tri à la source, la dépollution des DEEE n’aurait pas eu lieu car ces quatre flux de produits ne suivent pas le même traitement. »

Au total, plus de 600 tonnes de déchets dont 50 tonnes de DEEE ont été collectées. Autant de déchets dont on aura évité la dispersion dans la nature et qui ne nuirons ni à la santé des riverains, ni à l’environnement !

Source : EcoLogic

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 avril 2010