24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Tabagisme : les « mesures choc » de Marisol Touraine contre le tabac

Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a présenté jeudi 25 septembre en Conseil des ministres un nouveau plan pour lutter contre le tabagisme en France. Parmi les mesures choc annoncées, l’adoption des paquets de cigarettes neutre, l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans ou encore l’interdiction du vapotage dans certains lieux publics.

« Un fumeur sur deux meurt du tabac. Le tabagisme est responsable de la mort de 73 000 personnes chaque année en France, soit 200 personnes par jour. La cigarette tue 20 fois plus que les accidents de la route », a rappelé la ministre.

Ce « Programme national de réduction du tabagisme » (PNRT) comprend des mesures articulées autour de trois axes d’intervention prioritaires : protéger les jeunes, aider les fumeurs à arrêter et agir sur l’économie du tabac. Objectif : faire baisser de 10% le nombre de fumeurs dans 5 ans.

Afin de protéger les jeunes et éviter l’entrée dans le tabagisme, le gouvernement souhaite adopter les paquets de cigarettes neutres pour les rendre moins attractifs. Autre mesure, l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans ainsi que dans les espaces publics de jeux pour enfants.

En ce qui concerne la cigarette électronique, le gouvernement souhaite encadrer la publicité pour les e-cigarettes et interdire le vapotage dans certains lieux publics.

Pour aider les fumeurs à arrêter de fumer, le gouvernement souhaite également diffuser massivement une campagne d’information choc et impliquer davantage les médecins traitants dans la lutte contre le tabagisme. Enfin, le remboursement du sevrage tabagique devrait être amélioré.

Marisol Touraine souhaite enfin « agir sur l’économie du tabac ».  Ce dernier volet de mesures prévoit notamment de créer un fonds dédié aux actions de lutte contre le tabagisme (prévention, sevrage, information) et de renforcer la transparence sur les activités de lobbying de l’industrie du tabac ainsi que la lutte contre le commerce illicite.

La ministre précise que les mesures d’ordre législatif du « Programme national de lutte contre le tabagisme » (PNRT) seront inscrites dans le projet de loi de santé, par amendements, à l’occasion de son examen au Parlement.

Par ailleurs, la transposition par la France de la directive européenne « tabac » permettra l’application de mesures telles que l’agrandissement des avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes, l’interdiction des arômes perceptibles dans les cigarettes et l’interdiction totale de publicité (sauf sur lieux de vente) pour les cigarettes électroniques.

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 septembre 2014