24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Système de santé : 79% des Français estiment qu’il s’est dégradé

Selon les résultats de la 3ème édition du baromètre PHR/IFOP, 79% des sondés estiment que la qualité du système de santé français s’est dégradée au cours des dernières années (82% en 2012). Une grande majorité des personnes interrogées (81%) considèrent qu’il est nécessaire et urgent de le réformer (83% en 2012).

Si 85% des sondés reconnaissent cette année encore la qualité du système de santé français par rapport à celle des autres pays, cette opinion est néanmoins en baisse de trois points par rapport à 2012, date à laquelle ils étaient alors 88% à émettre cet avis.

Par ailleurs, pour 79% d’entre eux, le système de santé s’est dégradé (82% en 2012). Face à ce constat, les Français sont en attente de changements : pour 81% des personnes interrogées, la réforme de ce système est nécessaire et urgente (contre 83% en 2012). A ce propos, les Français sont un peu plus nombreux cette année (64%) à considérer qu’un autre système de santé est possible (contre 62% en 2012).

Un budget santé qui continue d’augmenter chaque année

En tête des motifs de mécontentement du système actuel : les frais liés au système de santé. Les Français affirment que leur budget santé continue d’augmenter chaque année. Dans le détail, 62% des Français considèrent que les dépenses liées aux mutuelles de santé ont progressé. Viennent ensuite les dépenses en santé diverses et les dépenses en médicaments (41% pour ces deux items), puis celles liées aux consultations chez un spécialiste (38%) et chez un médecin généraliste (29%).

A cette hausse ressentie de leur budget santé, les Français préconisent un remède : accroître la contribution financière des acteurs de santé privés. Les industries pharmaceutiques figurent en haut du palmarès : pour 38% des Français, elles devraient assurer une plus grande prise en charge des frais de santé. 21% d’entre eux estiment, en revanche que ce sont les mutuelles qui devraient faire un effort financier supplémentaire. En revanche, le baromètre PHR/IFOP révèle que la politique de déremboursement des médicaments initiée depuis quelques années rencontre un soutien de plus en plus minoritaire : 7% des sondés y sont favorables seulement.

 * Etude PHR / IFOP réalisée du 26 septembre au 1er octobre 2013. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing), selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 décembre 2013