Une étude suédoise publiée dans la revue Pediatrics montre que les enfants dont les parents sucent la tétine avant de leur remettre dans la bouche seraient moins enclins à développer des allergies, de l’asthme ou encore de l’eczéma. L’explication : la salive des parents, en transmettant des microbes au bébé, habituerait son organisme à mieux les combattre.

Cette étude a été menée pendant trois ans sur 184 nouveau-nés suédois dont 123 avaient une tétine.  A l’âge de 6 mois, 65 parents ont déclaré nettoyer les tétines avec leur salive, et les autres avec de l’eau. A 18 mois, les enfants dont la tétine avaient été « nettoyée » avec la salive des parents avaient un risque d’allergies, d’asthme et d’eczéma notablement réduit.

  Cela est « probablement dû à une stimulation précoce du système immunitaire de l’enfant par les germes transmis dans la salive de son parent », expliquent les chercheurs.  « Un certain mode d’interaction avec l’environnement microbien est en fait une bonne chose pour les nourrissons », poursuivent-ils.

«Ce résultat est très intéressant, mais il ne faut pas en conclure que c’est une bonne habitude, » nuance le Dr Bertrand Delaisi, secrétaire général adjoint de la Société française de pédiatrie dans Le Figaro. Les bébés s’exposeraient ainsi à un risque de transmission de virus, comme le virus respiratoire syncytial, ou encore l’herpès. Une pratique qui pourrait également accroître le risque de souffrir de caries dentaires.

Rendez-vous sur Hellocoton !