24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Souffrances à l’école : un élève sur trois y va la boule au ventre!

Selon le baromètre Trajectoires/ Afev publié mercredi à l’occasion de la troisième Journée du refus de l’échec scolaire, 35 % des élèves issus de quartiers populaires disent avoir des maux de ventre causés par le stress avant d’aller à l’école le matin.

73,3% des élèves des quartiers populaires  aiment un peu, voire pas trop ou pas du tout aller à l’école ou au collège.  Environ un quart des élèves enquêtés (23,7%) déclare s’ennuyer souvent, voire tout le temps à l’école. 40,4% s’ennuient « quelquefois ». Là encore, ce sentiment d’ennui est plus important chez les collégiens : ils sont 71,6% à déclarer s’ennuyer au collège.

Seuls 5,2% des élèves déclarent qu’il n’y a jamais de chahut pendant la classe. A contrario, 49,3% déclarent qu’il y a du chahut en cours « très souvent », et 45,5% « de temps en temps ». Une bonne partie de ces élèves a du mal à rester assis en classe toute la journée : 45,9% des élèves enquêtés (primaire et collège confondus) éprouvent cette difficulté. Enfin, il faut aussi ajouter que 54,9% ont déjà été punis à l’école ou au collège : 12% « très souvent » et 42,9% « quelques fois ». De plus, parmi les élèves ayant déjà été punis, 57,2% estiment que ces punitions étaient « injustes ».

Autre fait saillant du baromètre, 85 % des élèves interrogés ne comprennent pas « certaines fois » ou« souvent » ce qui leur est demandé en classe et 42 % des enfants interrogés disent ne pas prendre ou prendre rarement un petit-déjeuner avant la journée scolaire.

Des violences qui se produisent dans l’école
Un peu plus de la moitié des élèves enquêtés a déjà été victime de violences dans l’enceinte de l’école ou du collège. Ainsi, ils sont 52,8% à déclarer avoir été personnellement victimes dans leur école/collège de problèmes avec les autres élèves.
Parmi eux, 83,1% ont été victimes de moqueries ou d’insultes, 33,3% de violences physiques. Il s’agit notamment des élèves de primaire (les actes de violences physiques sont cités par 50,4% des élèves victimes en primaire contre 26,5% pour les collégiens),
24,6% de vols. De même, les élèves de primaire qui ont été victimes sont aussi plus nombreux à citer des actes de vols (37,4%) par rapport aux collégiens (19,5%), et enfin 7% de rackets.

 Source : BAROMETRE TRAJECTOIRES / AFEV

Baromètre annuel du rapport à l’école des enfants de quartiers Populaires. L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 760 élèves de primaire et de collège, issus de quartiers populaires et suivis par un étudiant de l’AFEV, entre avril et juin 2010.

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 septembre 2010