24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Sexualité : les femmes de plus en plus libérées

Sexualité : les femmes de plus en plus libéréesNombre de partenaires sexuels, fréquentation des clubs échangistes, sextoys… Les femmes osent de plus en plus.

C’est en tout cas le résultat d’une grande enquête* menée conjointement par plusieurs organismes publics de recherche (Inserm, Ined, Cnrs, Invs, Anrs) sur l’évolution de la sexualité en France ces quinze dernières années.

Peu importe leur âge, les femmes se libèrent 

Grande surprise : les femmes de plus de 50 ans font 40% plus souvent l’amour qu’il y a quinze ans. La fréquence de leurs rapports sexuels est passée de 5,3 à 7,4 par mois. Elles font ainsi l’amour 1 jour sur 4 en moyenne !

 De plus, les femmes affichent à leur tableau de chasse de plus en plus de partenaires différents au cours leur existence. Dans les années 1970, elles avouaient avoir eu des rapports sexuels avec 1,8 partenaires différents. En 1992, elles en comptaient déjà 3,3. Aujourd’hui, les femmes en revendiquent 4,4 différents ! Autre information qui ne prend pas une ride : les femmes boudent toujours autant la sodomie. Même si 37 % d’entre elles l’ont essayé, cette pratique demeure occasionnelle.

Les tabous tombent

Par exemple, l’homosexualité féminine a augmenté de 4% ces quinze dernières années. D’autre part, 7,4 % des femmes déclarent avoir souvent – et 28,9 % parfois – des difficultés à atteindre l’orgasme. Une difficulté rencontrée  plus particulièrement chez les jeunes femmes et les femmes d’âge mûr. Par ailleurs, 60% des femmes se seraient déjà masturbées. L’industrie des sextoys devrait avoir de beaux jours devant elle.

Les nouveaux modes de rencontre

L’arrivée d’Internet a bouleversé les modes de rencontres. 36 % des femmes de 18 à 24 ans sont considérées comme grandes utilisatrices du web. Ainsi 9,6 % des femmes se seraient déjà connectées à des sites de rencontre. 6% des femmes déclarent même avoir eu des rapports sexuels avec une personne rencontrée via le Net.
Parallèlement, même si leur fréquentation reste encore anecdotique, 1,7 % des femmes se sont rendus dans un club échangiste (contre seulement 1% en 1992).

* enquête menée auprès 12364 personnes par l’INSERM, l’INED, le CNRS et de l’INVS  à l’initiative de l’ANRS. C’est la troisième enquête nationale sur les comportements sexuels en France, après celles de 1970 et de 1992.

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 novembre 2009