24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Semaine du Développement Durable: mise en place de la 1ère étiquette moisissure.

La Semaine du Développement Durable (1er au 7 avril) est axée cette année sur l’information du citoyen, en passe de devenir un« consom’acteur éclairé ». Une occasion pour la FFTB, organisation professionnelle qui regroupe les fabricants de tuiles, de briques et autres produits de terre cuite, de rappeler l’importance da sa nouvelle étiquette moisissure.

Si depuis le 1er janvier 2012, la nouvelle étiquette mise en place par le gouvernement permet d’informer le consommateur du degré d’émission de COV (Composés Organiques Volatils) des produits de construction et de décoration, cette réglementation n’a rien prévu sur la caractérisation des matériaux de construction par rapport au développement des moisissures. Or, ces moisissures, présentes dans 40% de nos logements sont la cause principale de diverses pathologies chroniques et autres allergies respiratoires.

Aujourd’hui, pour aller plus loin dans l’évaluation de l’impact sanitaire des matériaux sur la santé et faire progresser efficacement la lutte contre les pollutions de l’air intérieur, les professionnels de la filière Terre Cuite s’engagent à informer les consommateurs et les acteurs de la construction, en mettant en place la 1er étiquette moisissure. Cette étiquette souligne le fait que les matériaux de terre cuite ne favorisent pas le développement des moisissures. Sans C.O.V. et sans moisissure, les solutions Terre Cuite® s’imposent en effet plus que jamais comme LES solutions performantes dans la préservation de la qualité de l’air intérieur.

La mise en place de l’étiquette moisissure répond également aux préoccupations actuelles des consommateurs. D’après une étude réalisée en 2011 par le cabinet Ethicity, 63% des Français considèrent la santé comme faisant partie de leurs 3 premières priorités. Ils sont ainsi 36 % à considérer que l’argument « produits meilleurs pour la santé » est un de leur premier critère d’achat. Enfin pour 60 % des Français les preuves concrètes de la qualité d’un produit les inciteraient d’avantage à l’achat.

Source :  FFTB

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 mars 2012