24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Self-défense : Aïkido, un art martial doux qui apprend à utiliser la force de l’adversaire

Vous cherchez une activité extra-scolaire pour que votre enfant apprenne à se défendre ? Ou bien vous êtes en quête d’une activité sportive douce ? Voici une présentation de l’aïkido, un art martial japonais qui fait de plus en plus d’adaptes en France. Ce sport non-violent travaille à la fois forme physique et mentale. Un art martial à conseiller à toutes celles et ceux qui veulent allier self-défense et philosophie !

Qu’est-ce que l’Aïkido ? L’Aïkido est un art martial japonais dont la caractéristique principale est d’utiliser la force et l’énergie de son assaillant en la retournant contre lui. Forme de self-défense, cette discipline se compose de techniques avec armes ou à mains nues. Elle vise à décourager l’attaque et non à vaincre son adversaire.
AI : union, unification, harmonie
KI : énergie vitale
DO : voie, perspective, recherche
L’Aïkido n’est pas un moyen pour apprendre à se battre. Il permet de se préparer autant physiquement (souplesse, rapidité, musculature), mentalement (rester calme en toutes circonstances) que techniquement (respecter la distance de sécurité, trouver l’ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées) à l’éventualité d’attaques de toutes sortes (et pas seulement des attaques codifiées). Conformément à cette logique, il n’existe pas de compétition.

Les bienfaits de l’Aïkido : Chaque séance commence par un salut général. Il s’agit de se vider du stress quotidien et de combattre tout sentiment d’insécurité. L’Aïkido permet en effet de faire abstraction de l’environnement extérieur. Cette discipline favorise l’évacuation des tensions et permet une meilleure réaction dans les situations d’agression en supprimant les craintes. Elle développe également des facultés de concentration et de maîtrise de soi et apporte une certaine confiance en ses propres capacités. Sur le plan physique, la pratique de l’Aïkido développe la souplesse, favorise le relâchement musculaire et améliore le placement du corps. Elle a aussi pour but de développer l’endurance et la résistance à la fatigue et d’augmenter le dynamisme.

A quoi ça ressemble ? Toutes les techniques d’Aïkido s’inscrivent dans une série de mouvements circulaires destinés à rejeter toutes les formes d’agressivité dans le vide. Ces techniques se pratiquent indifféremment à genoux, debout, à droite, à gauche. Le principe de base est l’IRIMI (mouvement d’entrée) : il consiste à s’avancer vers l’autre, en ligne droite, pour projeter son partenaire en utilisant la force de l’attaque.
> Témoignage : Florence, âgée de 34 ans, a découvert l’Aïkido il y a un an et demi, après avoir fait du kung-fu. Elle y consacre du temps et de l’énergie, progresse rapidement et apprécie beaucoup. « L’aspect self-défense est toujours utile, cela donne tout de même une certaine assurance de pouvoir se défendre. Avec l’Aïkido, on peut projeter ou immobiliser l’adversaire sans violence : c’est se défendre intelligemment»

La France :1er pays pratiquant l’Aïkido après le Japon ! Présenté pour la première fois en France en 1951, l’Aïkido s’est très vite implanté grâce aux professeurs de Judo, fortement intéressés par cette nouvelle discipline. L’Aïkido a peu à peu gagné en autonomie d’abord grâce à l’enseignement de Maîtres japonais venus en France puis avec des professeurs français, eux-mêmes formés au Japon. Créée en 1983, la Fédération Française d’Aïkido, Aïkibudo et Affinitaires (FFAAA), agréée Jeunesse et Sports et membre de la Fédération Internationale d’Aïkido, compte environ 850 clubs et 32 000 pratiquants en 2009. La France est le 1er pays au monde en nombre de pratiquants d’Aïkido, en dehors du Japon.

Où pratiquer l’Aïkido?
Liste et coordonnées des clubs d’Aïkido sur www.aikido.com.fr. Sinon, zoomez sur la carte en appuyant sur la touche « Ctrl » de votre clavier tout en faisant tourner la molette de votre souris.

Morgane Boileau – Source : Fédération Française d’Aïkido, Aïkibudo & Affinitaires

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 mai 2011