24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Sécurité sanitaire de l’héparine: l’UFC-Que Choisir interpelle le ministre de la Santé

Alertée sur la sécurité sanitaire potentiellement défaillante de l’héparine, médicament très répandu, en raison de doutes sur l’efficacité des contrôles de l’héparine importée, l’association de consommateurs UFC – Que Choisir demande à Xavier Bertrand, ministre de la Santé, de mettre en place une mission d’audit aux fins de garantir la sécurité des consommateurs français.

L’héparine est un médicament anticoagulant, largement utilisé en France (34 millions de doses administrées en 2009), et produit à partir de muqueuse intestinale de porc. L’héparine peut techniquement être issue de bœuf ou de mouton, mais ce mode de production a été interdit. Il fait effectivement courir le risque d’une transmission de l’Encéphalopathie Spongiforme Bovine (ESB), aussi appelée maladie de la « vache folle », si l’animal en était atteint.

La moitié de l’héparine consommée dans le monde provient aujourd’hui de Chine, souligne-t-elle dans un communiqué. Les tests pratiqués en France sur l’héparine importée depuis la Chine cherchent à s’assurer, d’une part, de sa pureté et, d’autre part, de son origine exclusivement porcine. Si les autorités sanitaires considèrent ces procédures de contrôles comme entièrement fiables, l’UFC-Que Choisir indique que certains scientifiques pointent le manque de précision des tests actuellement à l’oeuvre. L’association cite le Dr Didier Levieux, directeur de recherches honoraire à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra).

Des fraudeurs pourraient mélanger de l’héparine de boeuf à de l’héparine de porc, sans que cette manipulation ne soit détectable, selon l’association. Dès lors, les consommateurs pourraient être exposés à un risque de contamination par le prion de la « vache folle », ajoute l’UFC -Que Choisir.

En 2008, une contamination d’héparine en provenance de Chine par un produit dangereux (chondroïtine persulfatée) avait entraîné des accidents en Allemagne et aux Etats-Unis (avec des décès dans ce pays). Les contrôles européens et américains avaient alors été renforcés.

Face à cette alerte, l’UFC–Que Choisir saisit Xavier Bertrand, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, pour obtenir des garanties sur la sécurité sanitaire de l’héparine. L’UFC–Que Choisir demande ainsi que soit diligentée une mission d’audit, pour éclairer notamment les consommateurs sur l’efficacité des procédures de contrôle de l’origine d’espèce de l’héparine administrée en France et sur le développement des alternatives de synthèse à l’héparine porcine.

Source : UFC Que Choisr

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 novembre 2011