24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Sécu : mutuelles et associations de patients disent non au plan d’économies

Les réactions hostiles n’ont pas tardé suite à la parution jeudi dans Les Echos des grandes lignes du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) en cours de finalisation qui représente un effort de 2,5 milliards d’euros d’économies pour 2011. Mutuelles, associations de patients ont  dénoncé tour à tour les mesures dévoilées par le quotidien économique et notamment la baisse des remboursements.

Dans un communiqué, la Mutualité Française, qui rassemble 700 mutuelles santé qui protègent près de 38 millions de personnes, estime ces mesures « pénaliseraient nos concitoyens » et « rendraient plus difficile l’accès aux soins ». Si elles étaient confirmées, « elles représenteraient une dépense supplémentaire de 500 millions d’euros pour les ménages, s’ajoutant au 1,100 milliard d’euros de taxe nouvelle annoncé il y a quinze jours », indique ainsi la Mutualité. Pour Jean-Pierre Davant, son président, « ces mesures purement financières ne régleraient en rien les dysfonctionnements et la dérégulation de notre système de santé ». Pour le CISS , « le cru 2011 » du PLFSS « renoue avec les plus mauvaises habitudes : faire payer les usagers ». Le Collectif Interassociatif Sur la Santé voit ainsi dans l’augmentation du ticket modérateur pour la médecine courante, l’augmentation du ticket modérateur pour l’hospitalisation, la baisse du remboursement des médicaments à vignette bleue, « un recul de l’assurance maladie solidaire et universelle ».
La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a refusé jeudi de commenter le plan d’économies du gouvernement pour l’assurance maladie dévoilé par les Echos, affirmant qu’il s’agit de « pistes de travail », qui seront arbitrées et présentées « dans les prochains jours ».

D.A.

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 septembre 2010