24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Santé : neuf Français sur dix satisfaits par la qualité des soins de leur médecin généraliste

Selon un baromètre d’opinion de la DREES réalisé par BVA, les Français sont satisfaits du système de soins. Plus de huit Français sur dix sont satisfaits de la qualité des soins prodigués par les médecins généralistes (88 %), les infirmiers (85 %), les médecins spécialistes (82 %) ainsi que les dentistes et orthodontistes (81 %).

Néanmoins, la qualité des soins délivrés par les urgences hospitalières est jugée moins satisfaisante qu’en médecine de ville avec seulement 55 % d’avis favorables. Les maternités, les autres services des hôpitaux publics et des cliniques sont globalement jugés plus satisfaisants (65 % à 73 % de satisfaction en 2015).

Santé : neuf Français sur dix satisfaits par la qualité des soins de leur médecin généraliste

CC0 Public Domain / Pixabay

La satisfaction vis-à-vis de la qualité des soins des médecins généralistes se retrouve dans la confiance accordée par les Français à leur médecin. Plus de la moitié d’entre eux déclarent qu’en matière d’information sur la santé, ils n’ont confiance qu’en ce que dit leur médecin (52 %), et que la première chose qu’ils font quand ils sont malades ou inquiets pour leur santé est de consulter leur médecin (58 %). 86 % des Français estiment aussi qu’en cas de crise sanitaire majeure, on peut avoir confiance dans ce que disent les médecins.

En outre, plus de huit Français sur dix jugent que leur médecin généraliste leur accorde suffisamment de temps (84 %) et qu’il leur donne suffisamment d’informations sur leur état de santé (88 %). Toutefois, 84 % des Français estiment que les dépassements d’honoraires pratiqués par certains médecins ne sont pas justifiés.

Six Français sur dix jugent trop élevées les dépenses restant à leur charge
Autre révélation de ce baromètre, plus de sept Français sur dix s’estiment en bonne santé en 2015, dont trois sur dix en très bonne santé ; ces proportions sont stables depuis 2007. Les 50 % des ménages les plus aisés sont plus nombreux à se déclarer en bonne santé (80 %, contre 66 % pour les autres). En 2015, quatre Français sur dix estiment que la santé de leurs compatriotes s’est améliorée ces dernières années, soit un niveau stable depuis quatre ans, après une diminution de 11 points observée de 2004 à 2011. La même proportion juge en 2015 que la santé des Français s’est dégradée.

Néanmoins, six Français sur dix jugent trop élevées les dépenses de soins restant à leur charge. Cette opinion se révèle d’autant plus forte chez les sondés à la santé fragile ou sans complémentaire, ou encore disposant de faibles ressources.

Ainsi, lorsqu’ils sont interrogés sur les mesures à mettre en oeuvre pour réduire le déficit de la Sécurité sociale, les mesures auxquelles les Français sont les plus favorables sont la limitation des tarifs des professionnels de santé (82 % d’opinion favorable) et la taxation des fabricants de médicaments (81 %). Une large majorité des Français souhaitent également des évolutions des pratiques des médecins : 68 % souhaitent qu’ils prescrivent moins de médicaments et d’examens et 56 % que la prescription de médicaments génériques soit rendue obligatoire. Si la confiance dans les médecins est globalement forte, plus de six Français sur dix souhaitent que les pharmaciens ou les infirmiers aient la possibilité de renouveler leurs ordonnances, un rôle actuellement dévolu aux seuls médecins.
Les Français soutiennent en revanche bien moins des mesures qui affecteraient directement les assurés : seulement 22 % sont favorables à une hausse des cotisations sociales et, si 45 % d’entre eux accepteraient une limitation de certains remboursements, ce ne serait pas le cas pour la prise en charge des longues maladies (seulement 16 % d’opinions favorables).

Source:  Baromètre DREES / BVA. Les données de la vague 2015 ont été collectées entre octobre et décembre 2015, auprès d’un échantillon de 3 023 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans ou plus en France métropolitaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 février 2016