© Marque Derrière la porteAvec l’arrivée de bébé, les femmes triment encore plus… En effet, selon l’étude des relations familiales et intergénérationnelles (Erfi) de l’Ined, les femmes assument près de 80 % des tâches domestiques en France.

 Un déséquilibre au sein du couple qui est d’autant plus prononcé qu’il y a d’enfants et que le dernier est jeune.

Pour arriver à cette conclusion, des couples âgés de 20 à 49 ans ont été interrogés en 2005, puis en 2008. Chez ceux qui avaient déjà au moins un enfant en 2005 et qui ont agrandit leur famille dans les 3 années suivantes, le verdict est sans appel : le déséquilibre du partage des tâches ménagères est encore plus marqué. Qu’il s’agisse de la préparation des repas, des courses alimentaires, du ménage…

Un déséquilibre à nuancer

L’arrivée d’un enfant conduit à des ajustements professionnels qui touchent principalement la femme. En effet, il explique une bonne part de l’évolution de l’organisation ménagère. Si celle-ci a réduit ou cessé son activité, elle prend en charge plus souvent les tâches quotidiennes (repas, vaisselle).

Pour une première naissance, dans 25% des cas, les femmes cessent ou réduisent leur activité professionnelle. Quand arrive un enfant supplémentaire, 32% des femmes sont concernées.

 Malgré l’idéal d’égalité, la répartition des tâches au sein du couple reste fortement déséquilibrée. A souligner tout de même : l’enquête montre une évolution des mentalités au sein des couples les plus jeunes. Ce phénomène pourrait donc évoluer dans les années à venir.

Source : étude des relations familiales et intergénérationnelles (Erfi) – INED (institut national d’études démographiques)

Rendez-vous sur Hellocoton !