24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Rentrée universitaire 2010 : un budget moyen de 14500€ pour un étudiant non-boursier

La rentrée universitaire 2010 coûtera chère aux étudiants. Pour la huitième année consécutive, la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes) publie son indicateur du coût de la rentrée. En 2010, il augmente de 2,5% par rapport à 2009.

Le coût de la rentrée représente l’addition des frais de vie du mois de septembre aux frais d’inscription et d’installation, spécifiques à cette période. En ce début d’année universitaire et scolaire, les étudiants devront donc débourser :
• 2569,30€ pour un étudiant francilien,
• 2171,92€ pour un étudiant en province.

Le premier poste de dépenses reste le logement qui représente 41% des dépenses totales. Il augmente de 6%, en partie à cause des loyers mais également du fait des frais d’assurances, des charges et de l’électricité. Ce poids du logement sur les budgets étudiants est principalement dû au manque criant de logement social étudiant géré par les CROUS, notamment en Île-de-France. Si les efforts ont été supérieurs aux années précédentes, ils ne suffisent toujours pas à atteindre les objectifs, encore moins à rattraper le retard.

Les frais décrétés par le Ministère poursuivent leur hausse et atteignent désormais 20% du budget total des étudiants pour le mois de septembre. Les augmentations varient beaucoup selon l’année d’études et le poste de dépenses : + 3,45% pour le ticket RU, + 1,07% pour la sécurité sociale étudiante, + 1,7% pour les frais d’inscription en Licence et + 2,6% en Master et en Doctorat.

Le coût annuel pour un étudiant non-boursier dans l’enseignement supérieur atteint désormais 14 500€. Chaque année, ces chiffres sont de plus en plus indécents et les préoccupations des étudiants restent les mêmes : étudier, se loger, se nourrir et se soigner. Alors qu’ils attendent l’officialisation du dixième mois de bourse pour tous qui n’arrive pas et que d’importantes menaces pèsent sur leurs aides au logement, les étudiants vont de nouveau vivre une rentrée coûteuse et difficile.

Le financement des études pèse lourdement sur le choix de poursuivre, ou non des études dans le supérieur. Pour parer au coût de la rentrée, la FAGE réitère sa demande de la mise en place d’une Allocation de Rentrée Étudiante de 400€ à destination des étudiants boursiers et issus de la classe moyenne, à l’image de l’allocation de rentrée scolaire. Selon la FAGE, le coût de la rentrée serait ainsi réduit de 40% pour les étudiants issus de la classe moyenne et divisé par trois pour un étudiant boursier. La FAGE demande également à Valérie Pécresse de concrétiser au plus vite la mise en place d’un dixième mois de bourse pour tous les étudiants boursiers et appelle les députés et sénateurs à rejeter la proposition simpliste du gouvernement de supprimer le cumul des aides au logement et de la demie- part fiscale. Repenser en profondeur le système d’aide aux étudiants est aujourd’hui une nécessité.

Source : ANEMF (Association Nationale des Etudiants en Médecine de France)

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 octobre 2010